Nous soutenir

Cove Guardian Reports

Vous pouvez voir ci-dessous les dernières actualités de notre équipe représentant Sea Shepherd à Taiji - Les Gardiens de la Baie - qui surveille toute activité concernant les dauphins.

Pour voir les rapports des Gardiens de la Baie de la campagne 2011/12, consultez les archives.

Taiji map 1 Taiji map 2
Carte de Taiji (cliquer pour agrandir)

divider



Imprimer
Samedi, 23 Février 2013

Opération Infinite Patience: 21 février 2013

A Taiji, la soif de sang et la cupidité atteignent leur paroxysme tandis que les tueurs refusent de s’arrêter, même après avoir atteint leur quota.

L’un des bateaux tueurs au port, s’apprêtant à ''relâcher'' deux dauphins dans l’océanL’un des bateaux tueurs au port, s’apprêtant à ''relâcher'' deux dauphins dans l’océan - Photo: Sea Shepherd

La cruauté et l’avidité ne se limitent pas à la baie. Leur présence est également ressentie par les dauphins retenus prisonniers dans les enclos marins de Taiji.

Tout au long de la saison, les tueurs de Taiji ont travaillé main dans la main avec des dresseurs du Musée de la baleine, de la Dolphin Base et de l’Hotel Dolphin Resort afin de réorganiser les enclos du port de Taiji. En ce sens, le 8 février n’était pas différent, les tueurs restant au port pour s’occuper des enclos avec les dresseurs. Cependant, ils avaient d’autres plans pour cette journée. Ils ont stratégiquement placé leurs skiffs et bateaux tueurs autour des enclos du port de Taiji dans le but de dissimuler deux espèces inconnues de dauphins, qui étaient chargées dans des sortes de civières qui finiront attachées au bateau tueur destiné à aller en mer. Ces créatures, qui avaient fini par s’habituer à leur sinistre vie en captivité, ont, contre toute attente, été relâchées en pleine mer, forcées de se débrouiller seules, sans leur groupe qui n’est désormais rien d’autre que des morceaux de viande. Leur chance de survie n’est pas très bonne et il est plus que probable que ces deux dauphins finissent par flotter sans vie dans l’océan qu’ils n’auraient jamais dû quitter.

Lire la suite...
 
Imprimer
Jeudi, 17 Janvier 2013

Opération Infinite Patience: 16 Janvier 2013

Une violente et sanglante semaine de captivité et de mort à Taiji

Après 14 jours paisibles pendant les vacances, les tueurs de dauphins de Taiji ont rattrapé le temps perdu.

Le 7 janvier, un grand groupe de dauphins à flancs blancs du Pacifique a été repéré au nord de Taiji. Alors que neuf bateaux tueurs rabattaient le groupe sur le port de Taiji, trois bateaux sont revenus au Syndicat des Pêcheurs. Des tueurs en combinaison de plongée ont rapidement embarqué des filets et des panneaux de mousse dans des barques, signes de préparation à une capture en mer. Une grande partie du groupe a réussi à échapper aux bateaux tueurs, à l'exception de trois dauphins. Les barques et les bateaux ont alors entouré ces dauphins jusqu'à ce qu'un enclos de filets soit en place - piégeant deux jeunes et une femelle. Les dauphins se sont débattus jusqu'à ce qu'ils soient hissés sans ménagement dans les barques et jetés dans les enclos du port de Taiji.

Le 8 janvier, alors que les tueurs de dauphins guidaient un petit groupe de dauphins de Risso vers la baie meurtrière, il semble qu'ils aient reçu un appel d'un pêcheur du coin sur la localisation d'un autre groupe. Ils abandonnèrent le groupe de dauphins de Risso, changèrent de cap, et s'éloignèrent vers l'horizon. Une formation de rabattage était rapidement visible et dix bateaux tueurs rabattirent le reste du groupe de dauphins à flancs blancs de la veille. Ce fut un voyage long, fatigant et forcé pour ce groupe. Le rabattage a duré plus de deux heures avant que les tueurs n'arrivent à piéger douze dauphins dans un filet juste devant le port de Taiji, de la même façon qu'ils l'avaient fait la veille. La bataille pour capturer la famille fut sanglante et brutale. Un dauphin a été si blessé qu'il a directement été emmené à la boucherie de Taiji. Onze dauphins au total ont été capturés et transférés aux enclos du port durant ces huit heures.

Lire la suite...
 
Imprimer
Mardi, 08 Janvier 2013

Opération Infinite Patience: 8 janvier 2013

Quiconque d’un tant soit peu sain d’esprit ne saurait délibérément soutenir la cruauté derrière le commerce sanglant des dauphins, s’il en connaissait toute la vérité et toutes les histoires.

Dauphin transféré vers un MarinelandDauphin transféré vers un Marineland
Photo: Sea Shepherd

Tandis qu’aux quatre coins du globe les gens se réunissaient pour les vacances et célébraient leurs traditions en famille ou entre amis, l’horrible traite des animaux marins se poursuivait aussi partout sur Terre. Les dauphins arrachés à leurs groupes familiaux sont restés à l’écart, affamés, déshydratés et déprimés, menant leurs nouvelles vies démentes, d’une horreur absurde, dans le confinement ridicule de murs en béton ou en corde.

Le 18 décembre, quatre dauphins Tursiops ont été déplacés vers le Dolphin Resort Hotel depuis leurs enclos marins, ou "enclos d’attente", où ils sont directement placés depuis la baie meurtrière, quand un carnage a lieu. Après la dernière capture de plus de 100 Tursiops, effectuée entre le 11 et le 17 décembre, nous nous attendions fortement à des transferts de dauphins depuis ces enclos d’attente servant aux structures de détention de Taiji et d’ailleurs. Le transfert de ce jour-là n’était que le premier d’une longue série qui allait se prolonger sur les semaines suivantes.

Lire la suite...
 
Imprimer
Jeudi, 20 Décembre 2012

Opération Infinite Patience: 20 décembre 2012

Dauphin traîné à travers le sang de sa familleDauphin traîné à travers le sang de sa famille
Photo: Sea Shepherd

Un groupe de 200 dauphins Tursiops a été rabattu dans la baie, et 101 petits ont été envoyés en captivité. Si les parcs à thèmes révélaient les images de ces dauphins brutalement soumis et arrachés à leurs familles, le silence tomberait sur les gradins, ils n’auraient plus qu’à fermer - et ils le savent.

Ces dix derniers jours à Taiji ont été une torture innommable – et on est encore loin de la vérité - pour des centaines de dauphins dont la seule erreur fut d’avoir migré trop près de Taiji, au sud-est du Japon. Il est très difficile de décrire ce que peut être l’anéantissement d’aussi larges groupes de mammifères marins, ni les tourments qu’endureront à jamais ceux qui ont survécu aux chasses ou ont été capturés. Durant ces derniers jours, l’humanité a révélé son pire visage; la chasse aux dauphins de Taiji n’avait jamais été aussi cupide. Le plus insupportable, de ces ravages dont nous ayons été les témoins, est le profit qu’une poignée d’individus va désormais en tirer. Le problème est en effet international, puisqu’il s’agit d’une réponse à la demande mondiale de dauphins captifs, Taiji étant le point de convergence de ce marché.

Lire la suite...
 
Imprimer
Mercredi, 05 Décembre 2012

Opération Infinite Patience: 5 décembre 2012

Le seul espoir pour ces animaux, c’est vous. Les parcs de captivité ne doivent leur existence qu’à la demande et à la fréquentation du public.

Les tueurs tentent de guider les dauphins de Risso à l’intérieur de la BaieLes tueurs tentent de guider les dauphins de Risso à l’intérieur de la Baie - Photo: Sea Shepherd

Les 25 et 27 novembre, les bateaux de chasse au dauphin de Taiji ont localisé des dauphins en mer, après quoi ils ont entamé leurs manœuvres mortelles de rabattage. Heureusement, lors des deux tentatives, ils n’ont pas pu les conduire jusqu’à Taiji!

Le 25, les dauphins ont été perdus en peu de temps, à cause de la mer agitée et de la quantité de moutons à la surface. Le 27, le groupe de dauphins s’échappait sans cesse et se jouait des tueurs. Finalement, les douze bateaux de chasse ont décidé de se rassembler, bataillant néanmoins pour garder le groupe de dauphins en vue. Plus de cinq heures après, les chasseurs se sont résignés à abandonner la poursuite. Les dauphins, épuisés, ont rassemblé toutes leurs forces et sont parvenus à se soustraire aux griffes de l’avidité humaine. Désormais, ils nagent librement après avoir échappé de peu aux horreurs de la Baie de la mort. Nous espérons qu’ils continueront de se tenir à bonne distance de Taiji.

Lire la suite...
 
Imprimer
Lundi, 26 Novembre 2012

Opération Infinite Patience: 24 novembre 2012

Encore une semaine dans le sang et la cruauté à Taiji.

Les chasseurs guident un groupe de globicéphales vers la baie de la honteLes chasseurs guident un groupe de globicéphales vers la baie de la honte Photo: Sea Shepherd

La semaine qui vient de s’écouler à Taiji fut particulièrement difficile à supporter: une remise en question permanente de notre volonté et de notre foi en l’humanité. Le mois de novembre fut un véritable bain de sang.

Rien que cette semaine, nous avons été témoins du massacre et de l’annihilation totale de quatre groupes de dauphins et de petites baleines. La plupart d’entre eux ont été abattus pour que leur viande toxique et chargée de mercure soit consommée par l’homme.

Les dauphins les plus petits et donc moins rentables ont été rejetés à la mer. Sans le soutien de leur groupe ou de leur famille, leurs chances de survie sont quasiment nulles. Quelques dauphins ont également été sélectionnés pour être vendus à l’industrie lucrative des mammifères marins élevés en captivité. Ils passeront donc le restant de leur vie avec les souvenirs traumatisants du massacre de leur famille, au service d’une espèce qu’ils devront "divertir" à jamais.

Lire la suite...
 
Imprimer
Jeudi, 15 Novembre 2012

Opération Infinite Patience: 14 novembre 2012

Soutenir l'industrie des dauphins en captivité = soutenir les massacres à Taiji

Bébé dauphin de RissoBébé dauphin de Risso
Photo: Sea Shepherd

La semaine dernière, à Taiji, nous autres Gardiens de la Baie avons été plongés dans un nouveau maelström d’émotions, lors de deux nouveaux massacres de dauphins dans la baie meurtrière de Taiji. Cette fois, les deux groupes étaient constitués de dauphins de Risso, ayant eu le funeste malheur d’être venus nager près de Taiji, au Japon.

Le mercredi 7 novembre, nous avons remarqué que les bateaux rabatteurs encerclaient un vaste groupe, et commençaient à le pousser vers Taiji. Rapidement, une grande partie des dauphins est parvenue à s’échapper de l’emprise avide des hommes, et à regagner le large. Mais quelques rabatteurs se sont alors concentrés sur un petit groupe qui s'était séparé des autres. Pour ces huit dauphins qui se retrouvèrent pourchassés par des bateaux rapides équipés d'instruments de navigation modernes, le destin ne se montrerait pas aussi clément.

Lire la suite...
 
Imprimer
Vendredi, 02 Novembre 2012

Operation Infinite Patience: 2 novembre 2012

Les tueurs de dauphins de Taiji restent sans pitié pendant qu’ils tourmentent et massacrent un grand groupe de globicéphales.

Pendant le massacre, les globicéphales se jettent frénétiquement sur les rochers de  la baie meurtrière.Pendant le massacre, les globicéphales se jettent frénétiquement sur les rochers de la baie meurtrière.
Photo: Sea Shepherd

Alors qu’à Taiji le mois d’octobre avait été largement épargné par les massacres, il s’est terminé dans le sang avec une nouvelle tuerie de globicéphales qui a souillé les eaux de cette baie meurtrière.

Le 30 octobre, plus de cent globicéphales ont été implacablement pourchassés et conduits dans la baie de la honte à Taiji.

En quelques heures, ces créatures ont été détournées de leur voyage dans les grands espaces océaniques pour se retrouver confinées entre des filets et des rochers acérés.

Une fois pris au piège des filets dans la baie, encore traumatisés d’avoir été traqués par des bateaux au moteur assourdissant, enfermés dans un lieu qui leur est totalement étranger, les dauphins se laissent guider par leur instinct naturel – ils se regroupent.

Lire la suite...
 
Cove Guardian Reports
Ce que vous pouvez faire
Photos
La boutique
Nous soutenir