L'Opération Jodari de Sea Shepherd mène à deux nouvelles arrestations en Tanzanie

Mardi 5 juin 2018

Le propriétaire et l'affréteur du Buah Naga 1, navire de pêche battant pavillon malaisien ont tous deux été arrêtés dans l'archipel de Zanzibar. Le navire avait été arraisonné par les forces de l'ordre tanzaniennes dans le cadre de l'Opération Jodari, une collaboration entre le gouvernement tanzanien, Fish-i Africa et Sea Shepherd, pour lutter contre la pêche INN (Illicite, Non déclarée et Non réglementée). Les investigations contre ce navire suspecté de pêcher illégalement continuent.

Les forces de l'ordre tanzaniennes se préparant à aborder le F/V Buah Naga 1. Photo Jax Oliver/Sea ShepherdLe capitaine du Buah Naga 1, la DSFA et l'officier Tanzanien de l'immigration. Photo Jax Oliver/Sea ShepherdL'arme trouvée dans la cabine du capitaine du Buah Naga 1 par l'inspecteur de police tanzanienne. Photo Jax Oliver/Sea Shepherd

Le Buah Naga 1 a été contrôlé et saisi le 25 janvier dernier par des agents tanzaniens travaillant à bord du navire de Sea Shepherd, l'Ocean Warrior. La fouille avait permis de découvrir une cargaison illégale d'ailerons de requins et une arme à feu non déclarée dans la cabine du capitaine. Selon les travailleurs indonésiens à bord, le capitaine se servait régulièrement de ce Beretta 9mm pour les menacer lorsque la pêche était mauvaise. Ils affirment également avoir été privés de nourriture.

Le Buah Naga 1 reste donc aux mains des autorités tanzaniennes et le capitaine a été inculpé lui aussi pour trafic d'ailerons de requin et de pollution volontaire. L'éventail complet des accusations est à déterminer par le directeur des poursuites pénales.

Selon la loi de l'autorité de pêche en haute mer de la Tanzanie, un navire de pêche autorisé à pêcher dans la zone économique exclusive (ZEE) de la Tanzanie doit être représenté par un agent enregistré en Tanzanie. Les enquêtes menées par le groupe de travail multi-agences tanzanien ont révélé que le prétendu agent figurant sur les documents fournis par le Buah Naga 1 lors de la demande de licence de pêche n'était pas un agent enregistré et n'était en aucun cas lié à l’agence Zanzibar, présumée représenter le navire.

Le propriétaire et l'affréteur seront eux poursuivis pour association de malfaiteurs en vue de commettre des actes criminels.