Sea Shepherd prend des mesures pour exposer et lutter contre les activités illégales en haute mer

Sea Shepherd enquête et informe les autorités et le grand public lorsque les lois permettant de protéger les océans ne sont pas respectées. Nous employons des stratégies innovantes d’action- directe pour exposer les activités illégales dans les sanctuaires marins et dans les eaux territoriales grâce à des accords de coopération avec les autorités locales.

Notre Approche

Action directe en haute mer

Malgré des ressources encore trop limitées, les campagnes de Sea Shepherd s’avèrent efficaces : nos actions directes sur le terrain nous permettent d’obtenir des résultats concrets et mesurables. Nos bateaux, dont l’équipage est en majorité constitué de bénévoles passionnés, ont sauvé plus de 6000 baleines des bateaux harponneurs japonais dans les eaux antarctiques. Nous avons tenu tête aux chasseurs de phoques, récupéré des milliers de kilomètres de filets de pêche illégaux, et nous avons poursuivi sans relâche le Thunder, l’un des plus célèbres navires braconniers pendant 110 jours jusqu'à ce que mis au pied du mur, le capitaine saborde son propre bateau. Ce qui fut la plus longue traque de l’histoire maritime. (Opération IceFish)

Notre Approche

Travailler avec les nations : quand les pirates de Sea Shepherd deviennent des corsaires

Certaines des campagnes les plus efficaces de Sea Shepherd sont effectuées en coopération avec les agences internationales d'application de la loi telles qu'INTERPOL. Nous aidons également régulièrement les pays qui manquent de ressources pour défendre leurs propres eaux côtières contre la pêche INN, tels que le Libéria et le Gabon en Afrique occidentale, et protégeons les sanctuaires marins des braconniers dans les Galapagos.

« Nous sommes des pirates de compassion qui traquons et des pirates cupides » - Capitaine Paul Watson

Notre Approche

Il faut un pirate…

Selon le capitaine Paul Watson « il faut un pirate pour arrêter un pirate, » un cri de ralliement pour beaucoup de sympathisants de Sea Shepherd. Ainsi, nous avons éperonné et coulé plusieurs bateaux (toujours à quai) pour stopper leurs activités illégales, mais dans notre lutte pour défendre, conserver et protéger nos océans et la vie marine, nous ne ciblons aucune nationalité particulière, nous nous opposons à des actions qui nuisent aux océans, peu importe l’origine, l'âge, le sexe ou la religion des contrevenants.. De la même manière, dans nos équipes, nous comptons plus d’une vingtaine de nationalités et de profils extrêmement variés. Cette pluralité de compétences et de personnalités est notre plus grande force.

Notre Approche

Campagnes à terre et campagnes nationales

Sea Shepherd Global coordonne la plupart des missions en haute mer. Cependant, ce qui nous rend forts globalement, ce sont des racines locales fortes avec des antennes qui s’impliquent de plus en plus dans des problématiques nationales. Au sein de Sea Shepherd France, Australie, Nouvelle Zélande, Royaume-Uni, Belgique, Finlande, Italie et ailleurs, nos volontaires participent à des campagnes à terre ou sur la côte en menant des patrouilles anti braconnage, ramassages de déchets, protection des habitats côtiers, et sensibilisation du public aux missions de Sea Shepherd.

Notre Approche

Ressources locales, impact mondial

Malgré les apparences, Sea Shepherd est une organisation qui repose en majorité sur des bénévoles dévoués et passionnés. Sea Shepherd Global compte moins d’une dizaine de personnes rémunérées qui ont presque toutes été bénévoles pendant plusieurs années et qui sont pour l’essentiel directement connectés aux missions de terrain. Un souci constant d’économie nous permet de réduire au minimum nos frais de fonctionnement pour maximiser l’usage des dons dans l’action directe.

Ce choix de développement nous permet de mener un nombre important de missions avec un budget étonnamment restreint en comparaison d’autres groupes internationaux. La notoriété grandissante de Sea Shepherd grâce à la médiatisation de nos missions et le bouche à oreilles a permis ces dernières années d’augmenter nos ressources. L’effet direct a été de démultiplier nos interventions sur le terrain et d’augmenter notre flotte de navires dont le coût d’entretien reste à ce jour, la principale limite matérielle à nos actions.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, c’est exclusivement la confiance et la générosité du grand public qui nous permet de financer nos actions. Grâce à ce soutien grandissant et à l’énergie de nos bénévoles, nous avons pu au cours des ans, créer une véritable armada de défense de l’océan. La flotte de Sea Shepherd est la seule Marine du monde exclusivement dédiée à la protection des océans et de la vie marine, c’est la Marine de Neptune.