Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Tous les derniers éditoriaux des membres de Sea Shepherd Conservation Society ou de personnes pertinentes dans la sauvegarde des écosystèmes marins.



Imprimer
Vendredi, 16 Juin 2017

Sea Shepherd condamne le projet de loi du gouvernement japonais visant à reprendre la chasse commerciale à la baleine

Sea Shepherd est l’ennemi de la chasse à la baleine, pas celui du Japon

Jeff Hansen, directeur général de Sea Shepherd Australie.

Le contexte

Petit rorqual lors de l’Opération Zéro TolérancePetit rorqual lors de l’Opération Zéro ToléranceLe projet de loi fait part du besoin d’une chasse à la baleine à des fins de recherche scientifique effectuée de façon stable et continue, afin de mener à bien la chasse commerciale à la baleine, selon le texte. Le Japon considère la chasse à la baleine comme un droit culturel et conduit des chasses annuelles dans les océans Pacifique et Austral – tirant profit d’une faille de la réglementation de la Commission baleinière internationale autorisant la chasse à la baleine à visée scientifique. Aucune modification de la législation nationale du Japon n’aurait de quelconque effet sur la Commission baleinière internationale, qui prohibe la chasse commerciale à la baleine. Le projet de loi vise, d’une part, l’incorporation au budget national du soutien financier à la chasse scientifique à la baleine et, d’autre part, l’apparition de nouvelles ressources permettant de défendre les baleiniers japonais face à des groupes de contestation tels que Sea Shepherd.

La réponse de Sea Shepherd

Au cours des onze campagnes de défense des baleines menées par Sea Shepherd dans l’Antarctique, nous avons sauvé la vie de plus de 6 000 baleines en défendant, face à leur chasse illégale, le sanctuaire baleinier de l’Océan Austral. Beaucoup de nos campagnes ont impliqué des membres d’équipage japonais et obtenu un soutien venant du Japon, ce qui montre bien que les actions du gouvernement japonais ne représentent pas les désirs de son peuple tout entier ; la chair de baleine stockée par milliers de tonnes faute d’un appétit suffisant en est une preuve supplémentaire.

Lire la suite...
 
Imprimer
Lundi, 12 Juin 2017

Comment réagir à l’insignifiance des détracteurs, des traîtres, des opposants et des pleurnichards ?

photo : B.Sidlerphoto : B.Sidler

par le capitaine Paul Watson

La réponse est simple : ne le faites pas

Sea Shepherd ne convient pas à tout le monde. Nous ne sommes certainement pas la tasse de thé de tous et nous n’aspirons pas à l’être. Il est impossible de plaire à la terre entière.

Sea Shepherd est un mouvement.

Nous sommes une organisation controversée et nous savons que nous suscitons les critiques. Nous en recevons même tellement que j’ai tendance à considérer leur nombre comme une médaille honorifique.

Nous disons des choses que les gens ne veulent pas entendre et nous faisons des choses que certains désapprouvent.

Sea Shepherd est un mouvement qui s’attaque à des problèmes impossibles en trouvant des solutions impossibles.

De nombreuses personnes nous rejoignent et beaucoup d’autres s’en vont, mais celles qui en ont l’étoffe restent.

Ces personnes n’abandonnent pas et ne se vengent pas contre les autres car, contrairement aux dégonflés, elles ont le sens de l’engagement et du courage et ne manquent ni d’imagination ni de passion.

Lire la suite...
 
Imprimer
Jeudi, 04 Mai 2017

« Il y a remplacement et déplacement des requins, pas prolifération »

requin tigre pris dans une drumline - photo : Sea Shepherdrequin tigre pris dans une drumline
photo : Sea Shepherd
C'est avec une infinie tristesse que nous saluons la mémoire d'Adrien et présentons à sa famille et amis nos plus sincères condoléances. Nous savons qu'Adrien était quelqu'un de bien et qu'il manquera à tous ceux qui l'ont connu.

Nous ne jugeons pas ceux, qui, au nom de leur passion, veulent transgresser les règles ; Nous leur disons : soyez prudents, aucune passion ne mérite que l'on meurt pour quelques instants intenses et vous en aurez tellement d'autres à vivre. Pensez à ceux qui vous aiment.

Personne n'a à l'heure actuelle de solution efficace à cette crise bouledogue et ceux qui le prétendent vous ont menti, pour le motif le plus sordide : l'argent.

Le Natal Shark Board, l'étude IFREMER de 1997, les spécialistes des requins et même le Conseil d'Etat disent "il ne peut y avoir régulation que si les requins sont sédentaires et non remplacés".

Dans un milieu ouvert sur le large, comme la Réunion, les requins tués sont rapidement remplacés par d'autres requins de passage. Il n'y a non pas prolifération mais remplacement au fur et à mesure de leur pêche.

Les derniers accidents, après des années d'une pêche intensive ont démontré de manière atroce, ce que l'on savait dès le commencement : une pêche de régulation ne sert à rien en milieu ouvert.

La génétique, les observations et les balises utilisées nous ont confirmé la circulation des requins entre la Réunion, l'Afrique et Madagascar.

Le Natal Shark Board lui-même le dit : lorsque les requins circulent, seul un système d'enclos pourrait être efficace... Encore faut-il qu'il soit fiable.

Lire la suite...
 
Imprimer
Mardi, 02 Mai 2017

Bataille gagnée dans la lutte contre la pêche illégale au Libéria

Par le capitaine Peter Hammarstedt

Le Gemini aux côtés d’un bateau de pêche en cours d’inspection. Photo : Sea Shepherd Global / Alejandra GimenoLe Gemini aux côtés d’un bateau de pêche en cours d’inspection - Photo :
Sea Shepherd Global / Alejandra Gimeno
Après presque 12 semaines de patrouille, les zones frontalières entre le Libéria et ses pays voisins sont exceptionnellement silencieuses. Les éclairs qui illuminent brièvement les eaux lointaines apparaissent comme les spectres des chalutiers de pêche industrielle qui avaient l’habitude de faire des incursions nocturnes dans les eaux libériennes.

Après cinq arrestations depuis le début de l’Opération Sola Stella, la nouvelle se répand enfin – ces eaux sont protégées.

Même si ce soir, nous pourrions dire que nous avons aidé les garde-côtes libériens à mettre fin à la pêche illicite au Libéria, nous savons que c’est notre présence qui déterre les braconniers... mais le Bob Barker ne peut rester indéfiniment au Libéria.

L’écologiste David Brower a déclaré que dans la lutte pour la protection des sites naturels, nos victoires sont temporaires, tandis que nos défaites sont permanentes. Cela rend nos victoires d’autant plus importantes – et nous avons effectivement gagné la bataille au Libéria.

Lire la suite...
 
Plus d'articles...

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact