Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Dimanche, 03 Mars 2013 15:05

RISQUES ET RECOMPENSES –  Epilogue de l’Opération « Tolérance Zéro »,  neuvième campagne de Sea Shepherd en Antactique pour la défense des baleines.

Par le Capitaine Paul Watson, observateur à bord du Steve Irwin.

Crédit photo : Brian Skerry/ National GeographicCrédit photo: Brian Skerry/ National GeographicLes baleiniers japonais disent que les actions de Sea Shepherd mettent leurs vies en danger.

Ce  n’est pas  Sea Shepherd qui éperonne leurs navires, ce sont les baleiniers japonais qui éperonnent les nôtres.

Ce n’est pas  Sea Shepherd qui lance des projectiles en direction des baleiniers, ce sont les baleiniers japonais qui lancent des grenades assourdissantes sur l’équipage de Sea Shepherd.

Ce n’est pas  Sea Shepherd qui bombarde hommes et navires à grand coup de canons à eau haute pression, ce sont les baleiniers japonais qui attaquent les navires et équipages de Sea Shepherd à l’aide de nombreux canons à eau haute pression.

Pas un seul baleinier n’a déploré le moindre dégât  alors que les 3 navires de Sea Shepherd ont souffert de dommages sérieux.

Les navires de Sea Shepherd mènent leurs opérations en observant à la lettre les règles de sécurité du code de la navigation maritime, et les navires de Sea Shepherd n’ont enfreint aucune de ces règles lors des incidents.

Le simple fait de suggérer que Sea Shepherd éperonnerait délibérément un vaisseau de 8000 tonnes, huit fois sa propre taille, est tout simplement ridicule. Imaginez un écolier se dressant pour attaquer David Douillet ou une Smart voulant écraser un 18 tonnes sur une autoroute.

Chaque incident a fait l’objet d’une documentation importante grâce à de nombreuses photos. Sea Shepherd coopère totalement avec les Autorités de Sécurité Maritime Australiennes (AMSA) dans cette enquête. Ce n’est pas du tout le cas pour les baleiniers japonais.

L’équipage de Sea Shepherd n’a jamais lancé le moindre projectile (boules puantes au beurre rance ou balles de peinture) cette saison. Les baleiniers ont par contre lancé des grenades assourdissantes.

Depuis le premier jour où Sea Shepherd s’oppose aux baleiniers japonais dans l’Océan Austral, pas un seul de ses membres d’équipage ne leur a causé la moindre blessure. Par contre, les baleiniers Japonais ont plusieurs fois blessé des membres d’équipage de Sea Shepherd.

En 2010, les baleiniers japonais ont détruit un vaisseau, l’Ady Gil et blessé un membre d’équipage sans même avoir été interrogés ou subi les conséquences de leurs actes.

Crédit photo: Jo Ann Mac Arthur/ Sea ShepherdCrédit photo: Jo Ann Mac Arthur/ Sea ShepherdSea Shepherd s’en prend à une industrie puissante qui est subventionnée et soutenue par le gouvernement japonais, une nation à l’influence politique et économique invraisemblable.

Sea Shepherd, par contre, n’est qu’une petite ONG constituée de bénévoles et aux ressources vraiment très limitées.

Les bateaux de Sea Shepherd sont dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral pour la bonne et simple raison qu’il s’agit d’un sanctuaire pour les baleines et que nous ne pouvons tolérer que des baleines soient tuées dans un sanctuaire baleinier.

Les vies des japonais n’ont jamais été mises en danger par Sea Shepherd. Si l’équipage de Sea Shepherd met volontairement sa vie en danger, c’est pour la simple raison qu’en s’exposant, ils sauvent des vies.

Les efforts de Sea Shepherd ont permis de sauver la vie de milliers de baleines dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral. L’équipage de Sea Shepherd leur a sauvé la vie sans causer la moindre blessure à quiconque.  Les baleiniers japonais, eux, tuent des baleines.

Il s’agit d’une bataille entre ceux qui infligent des souffrances et causent des morts et ceux qui  protègent la vie et préservent de la souffrance.

Sea Shepherd gagne malgré tout et, notamment, en dépit d’un adversaire riche et puissant. Nos bateaux sont petits, plus lents mais ils permettent de les empêcher de tuer des baleines et Sea Shepherd le fait car l’équipage de son organisation possède des vertus  que les baleiniers ne possèdent pas. Ces vertus sont la compassion, la passion, le courage, l’ingéniosité et l’imagination.

Quant aux baleiniers japonais, ils n’ont que l’argent et le pouvoir.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact