Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Lundi, 02 Septembre 2013 09:29

Et toujours cette soif de sang aux îles Féroé…

Par Erwin Vermeulen

Scène morbide – Des enfants assis sur un globicéphale qui vient d’être tué, après un Grind dans les Féroé.Scène morbide – Des enfants assis sur un globicéphale qui vient d’être tué, après un Grind dans les Féroé.
Photo: Sofia Jonsson / Sea Shepherd

Le 27 août, vers 14 heures, 51 nouveaux globicéphales ont été massacrés aux îles Féroces. Cette fois dans le village de Hvalvik, à l’est de l’île Streymoy, non loin de la capitale Tórshavn. Son nom signifie "Baie de la Baleine", et 188 globicéphales y ont été tués en mai 2009. Heureusement, le soir du 26, d’après ce qu’on nous a dit, un Grind a été annulé à Suðuroy à cause de la tombée de la nuit, autrement le nombre de tués aurait été encore plus élevé.

Dans le rapport sur la saison sanglante du Grind que nous vous faisions au début de ce mois (Souffrance et mort brutale: "Business as usual" aux îles Féroé) nous vous demandions d’écrire aux autorités danoises.

Le 22 août 2013, Maria Padilla Arndt  mararn@um.dk, Attachée Culturelle et Attachée de presse du Consulat Général du Danemark à New York a écrit le mail suivant pour défendre le Grind en réponse aux inquiétudes exprimées par une citoyenne du monde. Ce mail est une combinaison des platitudes apologétiques habituelles et de mensonge total. Les réponses de Sea Shepherd sont ajoutées au texte:

Le Ministère danois des Affaires Etrangères a bien reçu votre e-mail où vous exprimez vos sentiments suite à un e-mail que vous avez reçu contenant des photos de dauphins prétendument tués au Danemark. Ces images ont pu été accompagnées de commentaires provocants et trompeurs, en décrivant par exemple un rite de passage des jeunes hommes. Nous prenons note du fait que vous avez trouvé ces photos, ainsi que le texte qui les accompagnait, perturbantes. Ces photos ne montrent pas la capture de dauphins, mais de globicéphales, aux îles Féroé.

Sea Shepherd: Les globicéphales appartiennent à la famille des Delphinidés, ce sont donc des dauphins. En fin de compte ce sont tous des cétacés, des mammifères, intelligents et capables d’éprouver de la souffrance. Le 13 août, 430 dauphins à flancs blancs ont été abattus; il est également possible de tuer des hyperoodons boréaux. Voir votre lien: Whales and Whaling in the Faroe Islands

Les photos sont très sélectives, et anciennes pour une part.

Sea Shepherd: Nous n’avons pas eu besoin d’utiliser des vieilles photos, étant donné que 1085 dauphins ont été tués depuis le 21 juillet et que les images du bain de sang ont été largement diffusées dans la presse féringienne et dans les réseaux sociaux par les Féringiens.

Comme le sujet semble vous intéresser, veuillez trouver plus d’information sur les campagnes de chasse au globicéphale féringien sur le site  http://www.whaling.fo. Dans Wikipedia, l’encyclopédie libre sur Internet, vous trouverez aussi un article intitulé “Whaling in the Faroe Islands”.

Parmi les informations qui y figurent, vous trouverez en particulier:

  • Le but de la chasse est de se procurer de la nourriture,

Sea Shepherd: Le besoin de nourriture n’est pas une excuse pour la cruauté, de même qu’avoir besoin de travailleurs n’est pas une excuse pour l’esclavage. Par ailleurs les globicéphales ne conviennent pas pour l’alimentation, comme indiqué sur votre propre lien: Dietary recommendation on the consumption of pilot whale meat and blubber et aussi: Faroe islanders told to stop eating 'toxic' whales

  • La chasse est réglementée par les autorités,

Sea Shepherd: La réglementation n’est pas efficace, car il n’y a aucune conséquence en cas de négligence grossière. Quelques exemples de négligence sont donnés dans l’article suivant: Souffrance et mort brutale: "Business as usual" aux îles Féroé.  Si des contrôles sur la cruauté sont prévus par la réglementation, pouvez-vous nous indiquer où sont publiés les résultats?

  • La chasse est durable biologiquement,

Sea Shepherd: L’UICN indique que les données sur les globicéphales noirs sont "insuffisantes". On ne peut pas prétexter une pêche durable si on ne connaît pas les chiffres d’une population. Voici ce que l’UICN dit de ces espèces: "Les menaces susceptibles d’engendrer un large déclin de l’espèce comprennent les hauts niveaux de pollution sonore humaine, en particulier les sonars militaires et les sondages sismiques, et la pêche. Les menaces principales pouvant engendrer un large déclin comprennent les captures dans les filets et la concurrence des pêcheurs de calamars. On estime que la combinaison de déclins possibles de l’espèce suite à ces facteurs suffirait pour qu’une réduction globale des effectifs de 30% en trois générations (72 années; Taylor et al. 2007) ne puisse être exclue (critère A)."

"Nous ne disposons d’aucune information sur les tendances globales en termes d’effectifs. Il y a peu d’information sur des sous-populations au sein de l’espèce (Donoval et al. 1993)"

Seule la NAMMCO dit qu’il s’agit d’une pêche durable. Son avis est suspect, car cette organisation a été fondée par les pays baleiniers dans le but de protéger leur industrie de l’action des écologistes.

Même si cette pêche était réellement durable, cela ne justifierait pas la cruauté.

  • Les autorités féringiennes recherchent en permanence à améliorer les méthodes d’abattage.

Sea Shepherd: Il ne s’agit pas d’améliorer les méthodes et les instruments de torture, mais d’y mettre fin. Il n’y pas de méthode humaine pour tuer des créatures hautement intelligentes et vivant dans des structures sociales complexes comme les baleines et les dauphins, et la chasse elle-même est abusive. N’importe qui en Europe traiterait une vache, un porc ou un poulet comme on massacre ces dauphins finirait en prison.

Les îles Féroé sont un archipel situé dans le Nord-Est de l’Atlantique. L’économie de ces îles est largement dépendante de la mer et de ses ressources vivantes.

Sea Shepherd: Les îles Féroé n’ont aucun besoin de tuer des dauphins pour se nourrir, maintenant que l’époque de l’isolement et de la dépendance vis-à-vis des ressources marines est loin derrière nous. Ces îles ont un standard de vie élevé, et il y a des supermarchés partout.

Les îles sont un territoire autonome au sein du Royaume du Danemark. Tout ce qui concerne l’industrie, l’agriculture, l’environnement, la pêche et la chasse baleinière dépend du gouvernement autonome des Féroé.

Sea Shepherd: Le Ministère des Affaires Etrangères danois ne devrait pas se cacher derrière l’autonomie des Féroé en matière commerciale ou industrielle. C’est la marine danoise qui est intervenue quand les bateaux de Sea Shepherd ont rendu visite aux îles en 2010 et 2011. Les subventions danoises sont une source de revenus importantes pour les Féringiens. Les îliens demanderaient l’indépendance s’ils étaient capables de se débrouiller tout seuls. Le Danemark aide ces brutes financièrement et, par conséquent, il partage leur responsabilité et leur honte.

C’est un problème moral qui touche et salit le royaume du Danemark.

Une fois que vous vous serez informée, si vous souhaitez vous adresser aux autorités féringiennes au sujet de la chasse aux globicéphales, l’adresse e-mail du gouvernement des Féroé est  mfa@mfa.fo

Sea Shepherd: Envoyez-leur un mail poli pour leur dire ce que vous pensez de ce massacre.

Meilleures salutations,
Maria Arndt

______________________________________________________

MARIA PADILLA ARNDT /  MARARN@UM.DK
ATTACHEE CULTURELLE RESPONSABLE DES RELATIONS DIPLOMATIQUES POUR LA CULTURE, LA PRESSE ET LES RELATIONS PUBLIQUES
LIGNE DIRECTE +1 (212) 705-4942 / PORTABLE +1 (917) 362-8661


CONSULAT GENERAL DU DANEMARK, NEW YORK
CONSULAT ROYAL GENERAL DU DANEMARK / N.Y. 10017-2201 NEW YORK
TELEPHONE +1 (212) 223 4545 / USA.UM.DK

Rangées de globicéphales morts, pendant le comptage après un Grind aux îles FéroéRangées de globicéphales morts, pendant le comptage après un Grind aux îles Féroé - Photo: Sea Shepherd

Ferocious Isles
Visitez le site Internet de
l'Opération Ferocious Isles
pour plus d'informations.

 

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact