Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mercredi, 02 Octobre 2013 13:19

La faune marine de la Nouvelle-Zélande menacée - 1re partie: le dauphin de Maui

Par Tracy Brown (coordinatrice de Sea Shepherd Auckland)

Le dauphin de MauiLe dauphin de Maui
photo: Sea Shepherd Nouvelle-Zélande/Steve Dawson

Le dauphin de Maui va disparaître de nos océans à moins que des mesures urgentes ne soient prises. En 2012, la Commission baleinière internationale (CBI) a demandé à la Nouvelle-Zélande de prendre immédiatement toutes les mesures possibles pour sauver le dauphin de Maui. Depuis lors, seule une des cinq recommandations décisives a été mise en application. La frustration continue de croître à l’échelle internationale et locale en raison de l’apathie politique du gouvernement de la Nouvelle-Zélande envers une législation efficace visant à sauver le dauphin de Maui, et les efforts déployés jusqu’à présent ne font que prolonger la phase d’extinction.

En 2013, le Comité scientifique de la CBI a fait observer que l’espèce du dauphin de Maui sera quasiment éteinte dans moins de 20 ans. Au cours de ces cinq dernières années, Madame Helene Marsh s’est faite la porte-parole de plus de 2000 scientifiques de la Society for Marine Mammalogy dans plusieurs lettres adressées aux ministres de la Nouvelle-Zélande, lesquelles encouragent une action décisive en vue d’assurer le leadership nécessaire à la conservation marine à laquelle les gens s’attendent de la part de ce pays. Les experts estiment que cinq dauphins de Maui meurent chaque année à cause des engins de pêche — ce qui correspond à l’élimination d’environ 9 % de la population actuelle (qui comprend entre 54-79 individus de plus d'un an).

Le problème de l’enchevêtrement des dauphins de Maui dans les filets fixes utilisés par l’industrie de la pêche demeure la première cause de mortalité des dauphins. L’étendue de leur habitat fait face à une menace supplémentaire en raison des demandes de permis d’exploitation des fonds marins et de forage pétrolier en mer profonde. Mais pour l’instant, le ministère de la Conservation a ouvert une phase de consultation publique afin de prolonger quelque peu l’interdiction des filets fixes de Pariokaiwa jusqu’à Waiwhakaiho River sur une distance de 7 milles marins. Il s’agit d’un changement mineur qui doit toutefois être mis en place.

Alors que d’aucuns diront que l’on ne tient pas compte de l’opinion publique concernant la sauvegarde des dauphins de Maui, et que les gens sont fatigués de signer des pétitions et de lancer des appels, la pression collective de la part de la communauté locale et internationale offre une lueur d’espoir. Quel que soit le processus législatif immoral qui retarde l’implantation d’une politique de conservation et les tentatives de division et de diminution du soutien collectif, les bons Bergers poursuivront sans relâche leurs efforts pour protéger la faune marine.

Mahatma Gandhi a déclaré à juste titre que "la grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la façon dont ses animaux sont traités". La Nouvelle-Zélande peut y parvenir si elle protège le dauphin de Maui:

– en interdisant immédiatement les filets fixes dans une courbe bathymétrique de 100 m de profondeur.

– en protégeant les ports du nord de l’île.

– en offrant une protection contre la pêche au filet maillant et la pêche au chalut.

– en instaurant des couloirs de protection entre les îles du nord et du sud.

C’est la Nouvelle-Zélande que le monde s’attend à voir.

Nous vous invitons à signer la pétition électronique de Forest & Bird (l’organisation indépendante pour la conservation la plus importante et la plus ancienne de la Nouvelle-Zélande), ou vous pouvez également rédiger votre propre pétition (voir l’information ci-dessous) avant le 10 octobre – le dauphin de la Nouvelle-Zélande a besoin de votre aide.

[LIEN :  http://www.forestandbird.org.nz/node/108093]

Si vous souhaitez rédiger votre propre pétition et en savoir plus sur le processus de consultation, veuillez visiter le site Web du Department of Conservation (DoC).

[LIEN :  http://www.doc.govt.nz/sanctuary-consultation]

Un dauphin de Maui — une mère et son dauphineau

Un dauphin de Maui — une mère et son dauphineau
photo: Sea Shepherd Nouvelle-Zélande/Steve Dawson

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact