Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mardi, 08 Octobre 2013 02:01

Le requin-taureau d’Australie est menacé et a besoin de votre aide!

Résumé des démarches de conservation

Requin-taureau (Carcharias taurus)

- UICN: Liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN):

Sous-population de la côte Est de l’Australie: classée en danger critique d’extinction (2003)

Sous-population de l’Australie-Occidentale: classée quasi menacée (2003).

- Commonwealth: La population de la côte Est est classée en danger critique d’extinction et la population de la côte Ouest est classée vulnérable aux termes de la Loi sur la protection de l‘environnement et de la préservation de la biodiversité (EPBC).

- Nouvelle-Galles-du-Sud: en danger critique d’extinction (Loi de 1994 sur la gestion de la pêche)

- Queensland: En voie d’extinction (Loi de 1992 sur la conservation de la nature) 10

- Queensland: Espèce protégée (Loi de 1994 sur la pêche)

- Victoria: Espèce protégée (Loi de 1995 sur la pêche). Espèce menacée (Loi de 1988 sur la protection de la flore et de la faune)

- Tasmanie: Espèce protégée (Règlements de 1996 sur la pêche)

- Australie-Occidentale: Espèce menacée (Loi de 1950 sur la Conservation de la faune) avec un classement d’espèce vulnérable.

Le magnifique requin-taureau est menacé - photo: Matt SquiresLe magnifique requin-taureau est menacé - photo: Matt SquiresToute personne qui a eu le privilège de nager avec un requin-taureau en liberté est à même de comprendre pourquoi tant d’Australiens tiennent à protéger ces créatures magnifiques et inoffensives. La nature majestueuse et placide du requin-taureau lui a valu le surnom de "labrador des mers", et il occupe une place particulière dans le cœur de nombreux Australiens.

En Australie, on trouve deux sous-espèces du requin-taureau: l’espèce de la côte Ouest et celle de la côte Est, qui sont génétiquement distinctes et ne s’accouplent ensemble que rarement, sinon jamais. Le requin-taureau de la côte Est est largement considéré comme le premier requin au monde à avoir bénéficié d’une protection lorsqu’il a été répertorié comme espèce vulnérable en Nouvelle-Galles-du-Sud en 1984.

Mais le requin-taureau n’a pas toujours suscité autant d’enthousiasme et fait l’objet d’une protection dans les eaux australiennes. Dans les années 1950 et 1960, le requin-taureau, particulièrement la population de la côte Est, a subi les conséquences d’une pêche intense. Pris pour un mangeur d’hommes, il a été chassé par les pêcheurs avec des harpons à tête explosive. Tragiquement, sa nature placide a fait de lui une cible facile. Il a été victime d’une pêche commerciale intense, a été capturé accidentellement dans les filets mis en place à la suite de l’instauration de programmes de protection des plages, et puis tué.

Malgré la protection dont il a bénéficié il y a de cela presque 30 ans, le requin-taureau est toujours grandement menacé en Australie. Les rapports ont été incapables de prouver si la population en danger critique d’extinction de la côte Est a montré des signes de rétablissement.[1] Aujourd’hui, la pêche récréative et commerciale et la mortalité liée aux activités de régulation de la population des requins telles que les programmes de protection des plages au moyen de filets, ou encore les lignes munies d’un hameçon appâté accroché à un flotteur en forme de tambour, constituent toujours la plus grande menace pour la population des requins-taureaux d’Australie.[2]

Certains groupes de manifestants qui s’opposent à la protection du requin-taureau ont exprimé le désir de voir le retour de la pêche dans les zones d’habitat vital de l’espèce. Ces zones sont protégées par la loi, précisément en raison de leur importance pour les populations de requins-taureaux.

Une diminution de la protection pourrait s’avérer catastrophique pour l’avenir de cette espèce emblématique.

Le ministère du Commonwealth d’Australie pour le développement durable, l’environnement, l’eau, la population et les communautés (DSEWPC) a demandé au public de lui faire parvenir ses commentaires au sujet du Plan de rétablissement provisoire de la population des requins-taureaux issu par le Commonwealth. Le plan de rétablissement présente les démarches de recherche et de gestion nécessaires pour mettre fin au déclin et permettre le rétablissement de la population des requins-taureaux dans les eaux australiennes.

C’est l’occasion de vous exprimer en faveur de la protection de notre requin-taureau. Veuillez prendre le temps de donner votre avis et aidez-nous à assurer l’avenir de notre requin-taureau.

Le gouvernement australien a rendu ce plan de rétablissement public à: www.environment.gov.au/ biodiversity/threatened/recovery-comment.html

Les commentaires doivent être parvenus avant le 22 novembre 2013 et envoyés à: recoveryplans@environment.gov.au

Adresse postale:

Wildlife Conservation Branch
Wildlife, Heritage and Marine Division

Department of Sustainability, Environment, Water, Population and Communities
GPO Box 787
CANBERRA ACT 2601

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le service de renseignements communautaire du ministère au 1 800 803 772

[1]                 [1] Australian Government Department of Sustainability, Environment, Water, Populations and Communities, 2013 Draft Recovery Plan for the Grey Nurse Shark (Carcharias taurus), 2013, p.6.

[2]                 [2] Australian Government Department of Sustainability, Environment, Water, Populations and Communities, 2013 Draft Recovery Plan for the Grey Nurse Shark (Carcharias taurus), 2013, p.

Le requin-taureau d’Australie est menacé et a besoin de votre aideLe requin-taureau d’Australie est menacé et a besoin de votre aide

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact