Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Lundi, 10 Mars 2014 02:41

Commentaire du capitaine Paul Watson sur Bindi Irwin et Sea World

Bindi Irwin. Photo: Wiki CommonsBindi Irwin. Photo: Wiki CommonsSea Shepherd Conservation Society soutient fermement le film Blackfish et s'oppose vivement à la manière dont SeaWorld traite ses cétacés en captivité et ses dresseurs.

Notre objectif est de voir la fermeture de SeaWorld ou sa transformation radicale en un centre d'accueil qui mette en valeur l'éducation, le sauvetage de la faune sauvage et qui abandonne complètement l'utilisation de mammifères marins pour des spectacles de divertissement.

Bindi Irwin a fait l'objet de beaucoup de critiques ces derniers jours.

Certaines de ces critiques se sont même étonnamment tournées contre Sea Shepherd parce que nous avons un navire baptisé "Steve Irwin."

Je voudrais donc tout d'abord dire clairement que Sea Shepherd est très fier que son principal navire s'appelle le Steve Irwin. Il était un éducateur merveilleux, particulièrement pour les enfants, et il était un ardent défenseur de l'environnement.

Bindi Irwin et sa mère sont mes amies et bien que j'eusse préféré que Bindi ne soit pas ambassadrice de SeaWorld, je ne la jugerai pas pour ce choix.

Bindi a quinze ans et elle a été une militante de l'environnement toute sa vie. Elle a grandi dans l'amour, le respect et l'attention des animaux et j'ai pu voir de mes propres yeux cet amour, ce respect et cette passion pour la protection des animaux.

Cette jeune femme est en plein apprentissage du monde et je pense qu'elle a le sentiment de pouvoir apporter sa contribution à la préservation de la faune sauvage aux Etats-Unis en promouvant son projet d'éducation à la nature en collaboration avec SeaWorld. Elle a d'ailleurs commencé ce projet avec SeaWorld il y a plus d'un an.

Elle ne plaide pas pour la captivité des orques, elle milite pour des programmes éducatifs pour enfants.

Mais du fait de son lien avec SeaWorld, elle découvre à présent, pour la première fois, l'intense poids émotionnel de son choix controversé et il est probable que ce sera la décision la plus discutable de sa carrière.

Il ne faut pas oublier que parmi les voix les plus puissantes contre la captivité des dauphins et d'autres animaux, résonnent celles d'anciens dresseurs et employés de l'industrie de la captivité.

Un ancien dresseur de SeaWorld a été officier sur trois de nos navires et dans de nombreuses campagnes.

Tous, ils ont commencé par choisir de travailler pour cette industrie avant de s'opposer à elle et ce choix, ils l'ont fondé sur leur expérience personnelle avec l'industrie de la captivité.

Bindi Irwin a eu la chance d'être élevée par deux parents sensibles à la nature qui travaillaient dans l'un des zoos les plus humains et les plus dynamiques du monde. Ce Zoo héberge l'hôpital le plus important d'Australie pour la faune sauvage et cherche activement à acquérir des terres pour la préservation de la faune sauvage.

De ce fait, il est possible qu'elle ne réalise pas encore à quel point SeaWorld est critiquable. Alors que le zoo australien est l'un des meilleurs du monde, Sea World est l'un des pires.

Je connais Bindi personnellement. Elle cherchera à savoir ce qui se cache derrière les apparences. Elle n'est pas une poupée écervelée de SeaWorld. Et elle clamera l'opinion qu'elle s'en fera.

Je suis persuadé que Bindi Irwin sera une grande défenseuse et militante de la faune sauvage et de la nature dans une dizaine d'années, tout comme je suis convaincu, que dans la même période, SeaWorld fermera définitivement ses portes.

Nous ne devons pas nous tromper d'ennemi dans cette affaire.

Ce n'est pas Bindi Irwin. C'est SeaWorld. Et l'enjeu en est la maltraitance des orques et l'irresponsabilité de SeaWorld qui a causé la mort d'un dresseur et les blessures d'autres.

Le film Blackfish a ravivé un mouvement contre SeaWorld et lui a donné un tel élan qu'on ne peut l'arrêter. Un projet de loi a même été déposé devant la législature californienne pour interdire les spectacles d'orques et d'autres espèces de dauphins.

Etrangement, l'annonce de la collaboration de Bindi avec SeaWorld a, une fois de plus, focalisé l'attention internationale sur le traitement des orques par SeaWorld et a contribué a gardé cette attention publique sur la problématique de la captivité des cétacés.

Mais nous devons concentrer notre attention sur SeaWorld et ce mouvement n'a pas à être détourné vers une adolescente de quinze ans qui cherche simplement à sensibiliser les enfants à la préservation de la nature.

J'ai de grands espoirs sur l'avenir de Bindi et bien que je ne soutienne pas sa collaboration avec SeaWorld, je la soutiens en tant qu'amie et en tant que personne qui a déjà, à son jeune âge, contribué énormément à la préservation de l'environnement.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact