Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mardi, 11 Mars 2014 14:36

Ne vous laissez pas manipuler par SeaWorld

Par le capitaine Paul Watson

DrapeauSeaWorld est une société sans âme qui exploite et maltraite ses animaux, et qui est responsable de la mort d’un dresseur et d’autres blessures.

SeaWorld voudrait recadrer le débat de façon à ce que les supporters de Blackfish et les opposants à SeaWorld apparaissent comme des brutes haineuses.

Mais cela ne va pas être une mission facile pour une prison pour dauphins.

Plus ils attaquent Blackfish, plus ils paraissent coupables aux yeux du public.

Ils sont désespérés, ils savent que leur navire est en train de couler.

N’importe quel bon étudiant en stratégie vous dira que la meilleure façon de gérer un adversaire puissant, c’est de le duper ou de détourner son attention.

Nous ne pouvons pas laisser SeaWorld détourner notre attention de leurs fautes.

Vous vous rappelez Dawn Brancheau? Elle est morte. C’est SeaWorld qui l’a tuée, par son incompétence et son imprudence.

Sa mort est à elle seule une raison suffisante pour fermer SeaWorld.

En guise de réaction, SeaWorld tente de diaboliser ceux qui s’inquiètent pour les dauphins et la sécurité des dresseurs.

Il est difficile de caricaturer ses adversaires en monstres sans cœur quand on a la mort d’une femme sur la conscience, qu’on a la réputation de maltraiter grossièrement les animaux, et qu’on a réduit une créature belle, puissante et intelligente comme Tilikum à n’être qu’un étalon donneur de sperme, que des hommes masturbent à la main pour faire naître de nouveaux esclaves dans le but d’amuser les badauds.

Alors comment s’y prendre?

En déviant l’attention des gens. Et on la dévie en poussant les gens à diriger leur haine contre une adolescente de quinze ans, qui cherche simplement à monter un programme international d’éducation sur la nature.

Maintenant SeaWorld peut dire: "Voyez ces gens, ils envoient des menaces de mort et des messages de haine à une jeune fille qui veut sauver les animaux sauvages. Nous vous avions bien dit que c’étaient des extrémistes haineux, en voilà la preuve."

Nous ne pouvons pas laisser SeaWorld raconter ça pour arranger ses affaires.

Gardez SeaWorld dans votre viseur, les amis. C’est contre eux qu’il faut diriger votre colère. Cela n’apporte rien de se mettre à dos tous les gens qui soutiennent Bindi Irwin, et ils sont nombreux.

C’est SeaWorld le méchant. Pas Bindi Irwin.

Le bon côté de cette polémique, c’est qu’elle contribue à faire parler de l’opposition à Seaworld devant le public, mais nous ne devons jamais perdre de vue que les défenseurs de l’environnement, des animaux et de leurs droits sont des gens qui ont en eux de la compassion.

Nous ne sommes pas des brutes. Nous ne sommes pas haineux. Et nous ne devrions pas laisser SeaWorld parler ainsi de ses adversaires.

Quel est notre objectif, est-ce de démolir Bindi Irwin ou de faire fermer SeaWorld?

Hier, le maire de San Diego a déclaré que SeaWorld est important pour l’économie de San Diego, et que si la Californie adopte la loi qui interdit les spectacles montrant des mammifères marins, cela nuira à l’économie de San Diego.

On pourrait tout aussi bien dire que Dachau était important pour l’économie munichoise. On pourrait dire que l’esclavage était important pour l’économie du Sud des Etats-Unis.

Il ne peut y avoir aucune justification économique à l’exploitation ou à l’esclavage des animaux. La corrida était importante pour l’économie de la Catalogne, pourtant les Catalans ont interdit ce sport sadique parce qu’il est immoral et qu’il n’a pas sa place au 21ème siècle.

Obliger des êtres sensibles hautement intelligents, sociaux et conscients à faire des tours devant des humains dans une ambiance de cirque, cela n’a pas non plus sa place au 21ème siècle.

N’oubliez pas qu’il est question d’exploitation et d’irresponsabilité. Il est question de la mort d’une dresseuse, et de la captivité et de la souffrance d’êtres intelligents.

Sea Shepherd Conservation Society s’est donné pour mission de faire fermer SeaWorld. Nous nous employons à mettre fin à la captivité des mammifères marins. Nous nous employons à faire cesser le massacre brutal des dauphins par l’industrie de la captivité. Nous nous employons à remplacer ces cirques qui exploitent les dauphins par des organismes éducatifs qui montrent au public ce qui se passe réellement dans nos océans, et en particulier le déclin de la biodiversité.

Nous ne nous laisserons pas détourner de notre objectif. Nous savons qui est notre ennemi. Notre ennemi, c’est la mentalité qui traite les animaux en objets de loisirs et qui les exploite pour le profit.

C’est dans ce but que les navires de Sea Shepherd sont dans l’Océan Austral, pour réduire radicalement le nombre de baleines tuées. C’est dans ce but que les Gardiens de la Baie viennent de passer six mois sur le terrain à Taiji, au Japon, pour attirer l’attention sur le massacre des dauphins. C’est dans ce but que Sea Shepherd est en train de préparer une campagne contre le massacre des dauphins aux îles Féroé cet été.

C’est ça notre objectif – intervenir directement et sauver des vies de baleines et de dauphins.

Le film Blackfish a relancé le mouvement pour mettre fin à la perversion de la captivité des orques. Nous voulons que ce mouvement se poursuive et qu’il prenne de l’ampleur.

Nous ne laisserons pas SeaWorld nous détourner de notre but par des manipulations et des tentatives de diaboliser la compassion.

Nous savons qui est l’ennemi, et nous continuerons à combattre cet ennemi avec toute la passion de nos milliers de volontaires dans le monde.

Ce n’est pas SeaWorld qui va diriger le débat.

C’est nous!

Sea Shepherd, Oceanic Preservation Society, Save Japan’s Dolphins, Earth Island Institute, Le Dolphin Project, HSUS, et bien d’autres organisations et les milliers de gens dans le monde qui se sentent concernés. Ces organisations et ces gens font tous partie d’un mouvement, et ce mouvement est un tsunami dont les vagues frappent sans relâche les murs de SeaWorld et ceux des autres prisons pour dauphins.

Ces murs s’effondreront. Les bassins se videront.

Parce que SeaWorld n’a que l’argent et l’influence, mais ce mouvement a la passion, l’imagination, le courage, la capacité de trouver des ressources et des solutions.

Et toutes ces grandes vertus continueront à pénétrer le nuage sombre suspendu au-dessus d’Orlando, de San Diego et des autres villes où se trouvent ces prisons de la souffrance. Et une fois que ce nuage puant sera dissipé, l’éclat de la liberté videra définitivement ces bassins de torture.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact