Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Lundi, 14 Avril 2014 01:47

Le Jolly Roger met le cap vers l’Asie...

Commentaire de Gary Stokes – Directeur de Sea Shepherd Asia

Deux personnes soutenant Sea Shepherd China. Photo: Gary Stokes/Sea Shepherd Deux sympathisants de Sea Shepherd China. Photo: Gary Stokes/Sea Shepherd Quand on évoque les problèmes relatifs aux océans, les projecteurs sont souvent braqués sur l’Asie. Mais c’est avec un immense plaisir que nous vous partageons aujourd’hui toutes les brillantes initiatives prises par Sea Shepherd Asie au cours des derniers mois.

Le mois de mars marque le début de notre aventure asiatique et plus précisément en Chine où Sea Shepherd a tenu un stand au Salon de la plongée (China Dive Show) de Guangzhou. Je croyais, à tort, que Sea Shepherd était inconnu en Chine et finalement, j’ai été agréablement surpris de voir débarquer de nombreux sympathisants enthousiastes. Outre la vente des produits dérivés de Sea Shepherd, nous avons répondu à leurs questions sur la procédure à suivre pour devenir volontaire à terre ou en mer.

Jaki Teo, actuellement basée aux Philippines et aux commandes de Sea Shepherd Singapour aux côtés du légendaire défenseur de l’environnement Grant Pereira, a contribué à l’organisation de cet événement en Chine. Ecouter Jaki (qui revient tout juste de Taiji en tant que Gardienne de la Baie) parler de Sea Shepherd en mandarin, en compagnie de son mari Brett, était purement fascinant. Aidés d’une équipe de volontaires sur place, notre weekend fut très chargé. Nous avons eu l’honneur de recevoir la visite de Miss Scuba International et Miss Scuba Chine et nous avons récolté de nombreux soutiens sur le compte Weibo de Sea Shepherd (le Twitter chinois). Le lendemain, nous nous sommes rendus au marché de fruits de mer séchés de Guangzhou, où nous avons pu filmer quelques scènes du commerce d’ailerons de requins à son paroxysme.

Guangzhou, le marché de fruits de mer séchés. Photo: Gary Stokes/Sea Shepherd Guangzhou, le marché de fruits de mer séchés. Photo: Gary Stokes/Sea Shepherd Le point culminant du weekend reste notre rencontre avec Ping Bei, un réalisateur de talent invité à donner une conférence. J’étais assis là, au beau milieu de la capitale mondiale du commerce d’ailerons de requins, en train d’écouter Ping Bei parler de la chasse aux requins en mandarin devant un large public. Pendant la diffusion d’un extrait de son prochain film en mandarin sur les requins, les spectateurs étaient littéralement captivés. C’était très impressionnant et cela m’a donné une lueur d’espoir. Ce sont des gens comme lui qui feront changer la mentalité des Chinois vis-à-vis des requins et, plus globalement, des océans.

Les choses étant lancées en Chine, j’ai pris la direction de la Malaisie où j’ai pu rencontrer Amin Mustapah, le directeur de Sea Shepherd Malaisie, notre nouvelle antenne sur le continent. Nous nous sommes vus lors d’un événement organisé dans un centre commercial haut-de-gamme. Avant cela, nous nous étions rencontrés pendant un débat organisé par Evelyn, supporter de Sea Shepherd, à UNITEN, l'une des universités les plus prestigieuses de Kuala Lumpur. Plus d’une centaine d’étudiants avait assisté aux débats. Amin et moi avions parlé de Sea Shepherd et j’avais été une fois de plus surpris par le soutien de ces jeunes. Le doyen de l’université nous avait rejoint pour prendre part à la discussion et depuis, il a renouvelé son invitation pour que nous parlions, cette fois, devant toute l’école. Je tenais de nouveau à remercier Evelyn et tous les étudiants qui sont venus nous aider à tenir le stand au Centre commercial de Publika où nous avons aussi eu la visite d’un groupe de bikers que j’avais rencontré l’année passée, habillés de la tête aux pieds aux couleurs de Sea Shepherd.

J’ai fait la rencontre de gens incroyables à Kuala Lumpur, mais un homme m’a particulièrement marqué. Il s’agit d’Anuar Abdullah,  divemaster (maître de plongée) et artiste passionné de coraux. Nous avons discuté autour d’un petit déjeuner traditionnel d’un étal de rue (la meilleure cuisine de Malaisie!). Il a commencé par me dire "Les scientifiques pensent que je suis fou!" Ensuite, il m’a fait part du projet Coral Propagation. Non seulement, ce projet a pour but de rétablir les récifs endommagés, mais surtout il incite les habitants de la région à développer une source de revenus alternative par l’éco-tourisme en devenant les gardiens de la barrière de corail. J’ai rassuré Anuar en lui confiant que ce sont toujours les gens un peu "fous" qui changent le monde! Pendant notre entrevue, il a appris qu’il avait été nommé Ambassadeur des Océans 2014/15 par l’ADEX, le Salon asiatique international de plongée sous-marine.

Cette semaine, je me rends justement à l’ADEX à Singapour pour rencontrer Grant Pereira et Jaki Teo ainsi que toute l’équipe de Sea Shepherd Singapour accompagnés d’Amin et d’Anuar. Nous avons prévu d’y faire une annonce très importante.

Sea Shepherd Asie prend de plus en plus d’ampleur dans une région où les besoins en défense, conservation et protection de la vie marine sont énormes. Nous prévoyons de créer des antennes de Sea Shepherd, entre autres, en Thaïlande, en Indonésie et aux Philippines. Un compte-rendu de l’ADEX va bientôt suivre, alors, restez connectés!

Gary et Ping Bai. Photo: Gary Stokes/Sea ShepherdGary et Ping Bai. Photo: Gary Stokes/Sea Shepherd Amin Mustapah, Anuar Abdullah, Gary Stokes. Photo: Gary Stokes/Sea ShepherdAmin Mustapah, Anuar Abdullah, Gary Stokes. Photo: Gary Stokes/Sea Shepherd 
Etudiants à l'Université Uniten - MalaisieEtudiants à l'Université Uniten - Malaisie  Des étudiants MalaisiensDes étudiants Malaisiens 

 

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact