Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mardi, 03 Juin 2014 16:06

Le plat de l’Empereur, ou Les Habits neufs de l’empereur?

Par Gary Stokes, Directeur de Sea Shepherd Asie

Des ailerons de requins en train de sécher sur un toit de Hong Kong. Photo: Sea Shepherd/Gary StokesDes ailerons de requins en train de sécher sur un toit de Hong Kong. Photo: Sea Shepherd/Gary StokesLes origines de la soupe aux ailerons de requin sont sujettes à discussion mais, selon la plupart des versions, elle aurait été créée par un empereur de la dynastie Song (968 av. J.C.) qui voulait afficher sa richesse, son pouvoir et sa générosité devant ses invités. Des siècles plus tard, ce plat est devenu le stéréotype par excellence à servir dans les mariages chinois ou les repas d’affaires, comme une démonstration d’apparat, de "face" et de richesse. La soupe aux ailerons de requin fait partie des "Quatre Majeurs", avec l’ormeau, le concombre de mer, et la vessie natatoire de poisson. Il s’agit de plats incontournables, à servir lors de toutes les grandes occasions.

Il est très important en Chine de "garder la face". C’est profondément ancré dans la société. C’est la première chose que doit intégrer quiconque tente de comprendre la culture asiatique. Cela explique pourquoi certaines pratiques, si différentes entre l’Occident et ce côté du monde, suscitent des malentendus entre les cultures. Seul un ignorant oserait balayer ces différences d’un revers de main. Ne pas tenir compte de "la face" équivaut à profaner la religion de quelqu’un dans son propre foyer. Nous n’avons pas à être tous d’accord sur tout, mais comprendre la façon de penser d’autrui est primordial pour résoudre les oppositions.

Ceci étant dit, je pense qu’une des plus grandes insultes à la culture chinoise, c’est de considérer la soupe aux ailerons comme un plat de luxe, selon le mythe moderne. Les escrocs, ce sont les vendeurs d’ailerons, qui se font une fortune immense en exploitant cette vieille histoire de plat impérial. En jouant sur la corde sensible de la "face" et en faisant croire à tort aux gens que ce plat "exquis" est d’une grande finesse, ils parviennent à les convaincre que, s’ils ne mangent pas de soupe aux ailerons, ils ne sont que des pauvres méprisables!

Quand les médias du monde entier ont diffusé des images comme celle-ci, les escrocs ont déplacé leurs activités sur les toits, hors de la vue du public. Photo: Sea Shepherd/Gary StokesQuand les médias du monde entier ont diffusé des images comme celle-ci, les escrocs ont déplacé leurs activités sur les toits, hors de la vue du public. Photo: Sea Shepherd/Gary StokesJ’ai récolté quelques informations sur cet ingrédient de luxe, séché à même les trottoirs des rues polluées de Hong Kong. Sur ces trottoirs, on trouve aussi de l’urine de chien, des fientes d’oiseaux et de la mort-aux-rats déversée par les services de l’Etat! Quand les médias du monde entier ont diffusé des images comme celle-ci, les escrocs ont déplacé leurs activités sur les toits, hors de la vue du public. Mais, là aussi, ils ont été rapidement découverts, préparant la nourriture non pas dans une usine propre et agréée, mais illégalement, sur un toit crasseux de Kennedy Town, un quartier de Hong Kong.

Il suffit de voir la façon dont le plat est préparé pour comprendre l’inutilité de l’aileron dans la recette, qui pourrait tout aussi bien s’appeler soupe poulet-jambon-bœuf. Quand j’ai montré cet enregistrement à des amis chinois, ils ont compris pourquoi tant de monde faisait tant de bruit sur l’absurdité de ce plat. Ils ont aussi avoué se sentir profondément abusés!!

Les ailerons, collectés dans des pays pauvres, sont envoyés à Hong Kong et en Chine où la marge sur leur vente peut dépasser 1000%. Un morceau de requin sec, sale et à l’air à moitié pourri est miraculeusement transformé en plat délicat pour les plus fortunés qui l’avalent goulûment, pensant être des privilégiés. Si seulement ils connaissaient la provenance de ce qu’ils mangent. Dans un pays où on ne sort pas de chez soi sans mouchoirs en papier et lingettes stériles, je me demande pourquoi personne ne prête attention à un plat qui provient littéralement de rues infestées de rats.

J’essaie aussi de déterminer pourquoi, si ce plat est réellement destiné aux super-riches, certains hôtels le proposent dans des buffets "à volonté" pour 20$. En visite à Singapour récemment, j’ai pu faire quelques observations à Chinatown. J’avais déjà vu des conserves de soupe aux ailerons, mais jamais sous forme de plats préparés à réchauffer au micro-onde.Qu’est-ce que ce plat a d’impérial? Ding! Prêt en 3 minutes. De la soupe aux ailerons pour quatre à 30$.

Les escrocs vendeurs d’ailerons de requins essaient par tous les moyens de gagner un maximum d’argent. Mais ne s’engagent-ils pas dans un jeu dangereux?

  • Si un riche voit le même plat, préparé dans une boîte en plastique, aura-t-il envie de payer plus de 100$ pour un bol?
  • Si ce n’est pas un plat de luxe, le consommateur moyen en voudra-t-il encore?

Les ailerons, collectés dans des pays pauvres, sont envoyés à Hong Kong et en Chine où la marge sur leur vente peut dépasser 1000%. Photo: Sea Shepherd/Gary StokesLes ailerons, collectés dans des pays pauvres, sont envoyés à Hong Kong et en Chine où la marge sur leur vente peut dépasser 1000%. Photo: Sea Shepherd/Gary StokesS’il s’agit juste d’une affaire de "j’aime le goût", montrez cette vidéo à la personne et demandez-lui s’il y a vraiment besoin d’ailerons là-dedans. La soupe seule serait aussi "bonne"!

Comme l’Empereur dans le conte de Hans Christian Andersen (Les Habits neufs de l'empereur), qui se pavanait nu alors que tout le monde le raillait derrière son dos, les vendeurs d’ailerons se moquent des riches asiatiques en leur vendant un produit issu des endroits les plus insalubres qui soient sous un emballage "premium". Dans le même temps, ils espèrent que ces gens fortunés n’iront pas se promener dans les rues où les vendeurs ambulants proposent la même chose pour une fraction du prix.

Arrêtez de vous laisser duper par ces escrocs. L’histoire de la Chine est l’une des plus prestigieuses du monde, empreinte d’une culture emblématique. Le plat de l’Empereur n’en fait plus partie…

Pour connaître les menaces qui pèsent sur les requins, merci de lire: Le problème des requins est un problème MONDIAL: http://www.seashepherd.fr/news-and-media/edito-20140317-fr-01.html

Prêt en 3 minutes. De la soupe aux ailerons de requins pour quatre personnes à seulement 30$. Photo: Sea Shepherd/Gary Stokes  Prêt en 3 minutes. De la soupe aux ailerons de requins pour quatre personnes à seulement 30$. Photo: Sea Shepherd/Gary Stokes 
Prêt en 3 minutes. De la soupe aux ailerons de requins pour quatre personnes à seulement 30$. Photo: Sea Shepherd/Gary Stokes

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact