Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mercredi, 19 Novembre 2014 00:36

Le Japon réduit des deux tiers, à 333, son quota de prises de baleines en Antarctique

Le Steve Irwin lors de l'Opération Zero ToleranceLe Steve Irwin lors de l'Opération Zero TolerancePar le Capitaine Paul Watson

Après dix ans d’affrontements continus, c’est Sea Shepherd Global qui a gagné. 2014 a vu toute une série de victoires pour les baleines. Tout d’abord la décision de la Cour internationale de justice, qui a déclaré que la "recherche" baleinière japonaise était à la fois mensongère et illégale. Ensuite, la décision de la Commission baleinière internationale de s’opposer à la volonté japonaise de tuer des baleines dans l’océan Austral, et, maintenant, la décision du Japon de réduire son quota des deux tiers, à 333. Malgré cette baisse, tuer des baleines dans l’océan Austral reste illégal.

333 baleines, c’est encore plus que ce que le Japon a pu tuer ces dernières années, à cause des interventions de Sea Shepherd.

La position de Sea Shepherd Global, c’est que "illégal, c’est illégal", et que tant que le sanctuaire baleinier de l’océan Austral restera un sanctuaire, il doit être protégé. Sea Shepherd Global a l’intention d’acquérir un navire à grand rayon d’action qui pourra distancer les bateaux harpons. Un tel navire, en complément du Sam Simon, du Steve Irwin et du Bob Barker, pourrait empêcher 100% des prises.

Le 1er décembre, une fois de plus, le Bob Barker et le Sam Simon vont mettre le cap sur l’océan Austral pour surveiller la recherche "non-létale" du Japon et affronter les braconniers de légine australe. Le Steve Irwin restera en travaux d’amélioration pour que les bateaux soient plus efficaces lors du retour dans l’océan Austral en 2015/2016.

Pour la saison 2015/2016, les trois bateaux seront mobilisés pour affronter une fois de plus la flotte baleinière japonaise, en espérant qu’un quatrième navire Sea Shepherd, plus rapide, viendra compléter l’efficacité de la flotte.

Les Japonais ont déclaré que leur navire de sécurité, le Shonan Maru n°2, n’accompagnera pas leur flotte quand elle repartira.

Il reste interdit à Sea Shepherd USA de participer à toute campagne contre la chasse baleinière illégale du Japon, sur ordre de la Cour fédérale du 9ème circuit qui maintient une injonction empêchant de déranger les baleiniers japonais dans leur poursuite flagrante d’activité baleinière illicite. L’injonction n’a aucune conséquence pour les entités Sea Shepherd qui se trouvent en dehors des Etats-Unis.

Cette injonction a laissé les mains libres à Sea Shepherd USA pour agir contre le massacre des dauphins, la pêche aux requins pour les ailerons, le braconnage des tortues et la pêche illégale, et elle laisse la porte ouverte à l’organisation de campagnes contre la chasse illégale à la baleine de la Norvège, de l’Islande et du Danemark dans l’Atlantique nord.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact