Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mardi, 10 Mars 2015 15:23

78 jours de poursuite : actualités de l’Opération Icefish

Commentaire du fondateur de Sea Shepherd, le capitaine Paul Watson

Les responsables de l’Opération Icefish, les capitaines Sid Chakravarty et Peter Hammarstedt, devant le filet maillant illégal de près de 72 km  abandonné par le Thunder. Photo : Sea Shepherd / Jeff WirthLes responsables de l’Opération Icefish, les capitaines Sid Chakravarty et Peter Hammarstedt, devant le filet maillant illégal de près de 72 km abandonné par le Thunder - Photo : Sea Shepherd / Jeff WirthQuelle est donc la destination du Thunder ? Cela fait maintenant 78 jours que le Bob Barker, navire de Sea Shepherd, est à la poursuite de ce navire braconnier de légine. Les deux navires se trouvent maintenant à une latitude de 38 degrés 21 minutes sud et à une longitude de 037 degrés 38 minutes est. Les braconniers prennent de la vitesse et sont à la dérive. Ils se dirigent vers l’est puis de nouveau vers l’ouest et dérivent. Leurs intentions sont claires : ils essaient d’être plus endurants que le Bob Barker et son équipage, mais le capitaine Peter Hammarstedt et son équipage ne laisseront pas ces braconniers s’échapper.

Dans le même temps, le capitaine Sid Chakravarty rencontre des agents d’INTERPOL afin d’établir les preuves des activités de braconnage du Thunder, en l’occurrence les 72 kilomètres de filet maillant abandonnés par celui-ci lorsqu’il a commencé à fuir le Bob Barker le 17 décembre 2014.

La société Austral Fisheries, de même que les gouvernements australien et néo-zélandais, ont félicité Sea Shepherd pour leurs actions contre ces activités illégales.

Quelques membres d’équipage ont quitté le Sam Simon, navire de Sea Shepherd, pour s’en retourner chez eux après plusieurs mois de participation aux campagnes. Ils ont été relayés par de nouveaux membres d’équipage qui sont arrivés à l’île Maurice.

Un membre d’équipage masqué patrouille sur le pont du Thunder à l’approche du petit bateau de Sea Shepherd. Photo : Sea Shepherd / Jeff WirthUn membre d’équipage masqué patrouille sur le pont du Thunder à l’approche du petit bateau de Sea Shepherd - Photo : Sea Shepherd / Jeff WirthDès que les investigations en coopération avec INTERPOL seront terminées pour le Sam Simon, le navire retournera en mer pour assister le Bob Barker.

L’Opération Icefish a permis avec succès de mettre en avant les activités de ces braconniers et d’établir des liens entre ces derniers et des entreprises de pêche espagnoles. Le Thunder a perdu ses filets, ses prises et ses profits pour toute la saison et fera l’objet de poursuites judiciaires dans le port dans lequel il sera obligé de faire escale une fois à court de carburant et de vivres.

Il s’agit de la plus longue poursuite d’un navire braconnier de toute l’histoire maritime, battant le record de la poursuite d’un navire braconnier uruguayen en 2003 par la douane australienne, qui avait duré 21 jours.

 
 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact