Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Dimanche, 22 Mars 2015 05:00

108 jours en mer : Nouvelles de l’Opération Icefish

Par le fondateur de Sea Shepherd, le capitaine Paul Watson

Peter Hammarstedt, capitaine du Bob Barker – Photo : Sea Shepherd/Chiara BussiniPeter Hammarstedt, capitaine du Bob Barker
Photo : Sea Shepherd/Chiara Bussini
Le capitaine Peter Hammarstedt et son équipage international de volontaires Sea Shepherd sont maintenant en mer depuis 108 jours sans interruption. Et aujourd’hui c’est le 93ème jour que le Bob Barker est à la poursuite du Thunder, le braconnier de légine antarctique à pavillon nigérian et appartenant à des propriétaires espagnols.

Cette poursuite, qui a débuté au large de la côte Banzare en Antarctique, a traversé l’océan Indien jusqu’à l’Atlantique Sud, et maintenant les deux navires sont dans le golfe de Guinée, au large des côtes angolaises, suivant le cap 334 à 8,3 nœuds. Leur position à six heures (UTC) était de 16 degrés 38 minutes sud, 5 degrés 37 minutes est.

Où qu’aillent les braconniers, Sea Shepherd est déterminé à les suivre pour les empêcher de changer le nom et le pavillon du Thunder dans un port. C’est la plus longue poursuite d’un navire braconnier de toute l’histoire maritime.

Pendant ce temps, le braconnier de légine Kunlun est toujours retenu à Phuket en Thaïlande après avoir été rebaptisé Taishan et avoir échangé son pavillon de Guinée Equatoriale contre un pavillon indonésien.

Ils ont transbordé leur chargement de 180 tonnes de légine avec une fausse déclaration, et l’ont embarqué pour le Vietnam. Les autorités thaïlandaises disent qu’elles ont demandé le retour du chargement pour pouvoir le remettre à bord du Taishan et lui ordonner de quitter le port.

Des représentants de la société espagnole de pêche, Vidal Armadores, sont arrivés à Phuket et sont apparemment en train d’essayer d’obtenir la libération du bateau et de son équipage avant l’arrivée d’inspecteurs d’Interpol d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

Les braconniers échapperont-ils à la justice ? Il est possible qu’ils y arrivent, si on considère que l’argent qui se trouve derrière ces opérations de pêche illégale rivalise avec celui des trafics de drogue et d’armes.

Mais alors que le dénouement est proche à Phuket, la poursuite en haute mer continue dans l’Atlantique Sud à environ 1000 milles au sud de l’équateur, alors que le Thunder et le Bob Barker font cap tous les deux vers le nord.

le navire braconnier recherché par Interpol, le Thunder, suivi de près par les navires Sea Shepherd Bob Barker et Sam Simon - Photo : Sea Shepherd/Simon Ager
le navire braconnier recherché par Interpol, le Thunder, suivi de près par les navires Sea Shepherd Bob Barker et Sam Simon - Photo : Sea Shepherd/Simon Ager
 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact