Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Samedi, 11 Juillet 2015 12:54

Sauver les plus petits pour protéger les plus grands

Capitaine Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd

Une des nombreuses sortes de krill - Photo: Simon AgerUne des nombreuses sortes de krill
Photo: Simon Ager
Sea Shepherd protège toutes les vies en mer, de la plus grosse baleine au plus petit plancton.

Le phytoplancton et le zooplancton sont le fondement même des systèmes permettant la vie sur la planète Terre. Le plancton fournit jusqu’à 80 % de l’oxygène dans le monde. La population de plancton a diminué de 40 % depuis 1950.

Tout ce qui vit dans la mer est maintenant exploité pour de l’argent – l’océan n’est désormais plus "durable".

Si vous utilisez de l’huile de krill, s’il vous plaît, arrêtez. Il existe d’autres sources d’oméga-3 qui ne nécessitent pas de détruire les océans pour se procurer encore un autre de ces "compléments alimentaires" aux effets soit-disant miraculeux.

Les baleines et les requins baleines ont besoin de manger du krill, tout comme les poissons, mais les humains, eux, n’ont pas besoin d'en consommer ni de manger les espèces marines en entraînant ainsi leur extinction.

Si nous voulons vraiment sauver les baleines, nous devons aussi sauver les espèces dont elles dépendent pour survivre.

Si le krill est affaibli, l'océan l'est aussi. Et si le krill venait à disparaître il en serait ainsi aussi de l’humanité.

Navire-usine de krill en Antarctique - Photo: Erwin VermeulenNavire-usine de krill en Antarctique
Photo: Erwin Vermeulen
Souvenez-vous : le mot "durable" a été créé par l’ancien premier ministre norvégien, Gro Harlem Brundtland, lors de la conférence des Nations-Unies sur l’environnement et le développement en 1992 (on notera l’ajout du mot "développement").

Le terme de "développement durable" a été mentionné pour la première fois dans l’article "Our Common Future" (notre futur commun), publié par la Commission Brundtland. Selon cette Commission, le principe du développement durable est de répondre aux besoins du présent sans mettre en péril la possibilité pour les générations futures de satisfaire les leurs.

Il ne s’agit là que de verbiage sans sens pour réconforter les foules. Il n'y a plus assez de ressources désormais pour répondre aux besoins du présent et ce mot n'est utilisé que pour justifier que l'on continue à faire comme si de rien n'était.

Comment est-il possible d'exploiter le plancton à des fins futiles, sans compromettre la satisfaction des besoins essentiels des générations futures ?

Les baleines ne peuvent même plus subvenir à leurs propres besoins dans un océan qui comporte de moins en moins de plancton.

Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin d'huile de krill en complément alimentaire. Mais les générations de demain, elles, auront besoin d’air pour respirer, et d’un océan en bonne santé.

Logo de l'Opération KrillLogo de l'Opération KrillEn plus d’exploiter du krill pour produire des compléments alimentaires dont l'intérêt est contestable, des entreprises norvégiennes et japonaises utilisent des chalutiers géants pour récupérer de grandes quantités de krill pour ensuite les transformer en pâte protéinée à destination des cochons, poulets et autres animaux domestiques.

Le viol massif des océans continue et la satisfaction des besoins essentiels des générations futures est compromise pour des hamburgers, du poulet frit et des compléments alimentaires.

Si certaines personnes sont soucieuses de leur santé au point de soutenir l’éradication du plancton pour une pilule magique, elles devraient probablement songer aussi à abandonner les hamburgers et les nuggets de poulets. Mais c’est juste une suggestion.

Si vous soutenez la vie dans les océans, signez cette pétition de Sea Shepherd (pétition en anglais), et, s’il vous plaît, apportez votre soutien à nos navires et nos volontaires en mer.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact