Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mardi, 04 Août 2015 03:50

Pourquoi les danois tuent-ils les globicéphales ?

Capitaine Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd

Passeports féringien (vert) et danois (marron)Passeports féringien (vert) et danois (marron)L’argument présenté par le Danemark est que les îles Féroé sont autonomes, et donc exemptes de la réglementation européenne. Ainsi, même s’il est illégal de tuer des dauphins dans l’Union Européenne (et par conséquent au Danemark), les féringiens peuvent les massacrer car ils n’en font pas partie – même s’ils reçoivent des dizaines de millions d’euros en subventions chaque année de la part de l’Union Européenne.

Les citoyens des Iles Féroé ne sont pas citoyens de l’Union Européenne. Vraiment ?

Apparemment, plusieurs tueurs ne seraient pas féringiens. En fait, ils pourraient fort bien être danois. Voici pourquoi :

Un citoyen des Iles Féroé peut choisir le type de passeport qu’il détient : un passeport danois-féringien hors-UE, qui est vert et se calque sur le modèle du passeport danois avant l’adhésion du Danemark à l’Union Européenne, OU un passeport danois marron classique, qui le rend citoyen de l’Union Européenne, et lui permet de bénéficier des avantages de la citoyenneté européenne.

Si un résident des îles Féroé choisit de détenir un passeport danois marron, il ne peut pas posséder le passeport féringien vert. Il est donc citoyen danois, même s’il réside aux Îles Féroé. Une personne habitant aux Îles Féroé ne peut pas travailler en Europe, sauf si elle possède une adresse au Danemark (ce qui est plutôt simple à obtenir). Cela suppose donc que les personnes qui peuvent voyager et travailler librement en Europe et qui participent au Grind violeraient les lois de l’Union Européenne. Les citoyens danois sont également libres de vivre et de travailler aux îles Féroé.

Les Iles Féroé, bien que se considérant indépendantes, n’ont aucun pouvoir de contrôle sur l’administration de la justice, y compris les tribunaux, la police, la prison et les services de probation. Elles n’ont également aucun pouvoir de contrôle sur la loi sur la capacité juridique, le droit de la famille ou le droit de succession, ni sur les contrôles aux frontières, la régulation et la supervision financières, ou sur l’aviation. Toutes les procédures judiciaires sont en danois. Les citoyens des Iles Féroé peuvent rentrer dans la police, mais pour cela ils doivent étudier à l’Académie de police danoise, et font ainsi partie de la police danoise, et non de la police féringienne.

Tous ces domaines sont contrôlés par le Danemark. Donc, en plus de fournir des moyens militaires pour défendre le massacre des globicéphales, les volontaires de Sea Shepherd sont arrêtés par la police danoise, et traduits devant un tribunal danois.

Au Danemark, les 179 membres du parlement semblent unanimes dans leur soutien au Grind. Les contribuables danois dépensent ainsi des millions d’euros pour défendre le Grind. La viande est peut-être gratuite pour les féringiens, mais c’est loin d’être le cas pour les danois.

Il s’agit clairement d’un massacre de dauphins par les danois, et nous devons nous focaliser sur le Danemark. Le Danemark a le pouvoir de mettre fin à cette tradition archaïque, horrible et cruelle, et la première chose que devrait faire la police danoise aux Îles Féroé est de vérifier les passeports de tous les tueurs de baleines. Tout détenteur d’un passeport danois marron devrait être poursuivi pour violation des lois de conservation de l’Union Européenne.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact