Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Lundi, 16 Mai 2016 04:55

Imaginez passer toute votre vie dans cette boîte

Par Lamya Essemlali, Présidente Sea Shepherd France, Co Directrice Sea Shepherd Global

Pamela Anderson, Co Directrice de Sea Shepherd USA, a été la première à se porter volontaire pour expérimenter le Tilikum Tank - Photo : Sea Shepherd FrancePamela Anderson, Co Directrice de Sea Shepherd USA, a été la première à se porter volontaire pour expérimenter le Tilikum Tank.

Le Capitaine Paul Watson défie le directeur du Marineland, Arnaud Palu, de passer 5 minutes isolé dans le Tilikum tank de Sea Shepherd et d'en ressortir sans éprouver d’empathie pour ses prisonniers.

A la fermeture des portes du tank, l’horreur d’une vie de captivité pour un dauphin prend tout son sens.

Il fait aussi chaud que dans les eaux peu profondes des bassins de Marineland ou de SeaWorld où les orques peuvent être sujettes à quelque chose qu'elles ne connaissent que très rarement dans leur milieu naturel − coups de chaleur et de soleil.

Le sol, et les murs sont tapissés de miroirs car les cétacés peuvent "voir" avec leurs oreilles, tout ce qu'ils perçoivent de leur environnement sous marin, grâce à leur sonar, c’est le reflet de leur propre image et l’écho constant de leurs propres voix, superposées à une musique minable diffusée à plein volume afin de divertir les clients humains qui ont payé pour le spectacle.

Le "tilikum tank" est une simulation pour les primates terriens que nous sommes des effets effroyables de ces cellules aquatiques.

Les dauphins sont des animaux "conçus" pour parcourir des centaines de kilomètres par jour et ressentir leur environnement à travers leur sonar. Ils vivent dans un univers sensoriel que nous avons du mal à comprendre. En construisant le Tilikum Tank, en hommage à Tilikum, l'orque que la captivité a transformé en tueur psychotique, nous avons voulu que les gens touchent du doigt la réalité de cette existence de torture endurée par ces animaux sensibles et intelligents. Des vies entières sacrifiées dans le seul objectif de nous divertir, nous et nos marmots l’espace de quelques heures.

Pamela Anderson, Co Directrice de Sea Shepherd USA, a été la première à se porter volontaire pour expérimenter le Tilikum Tank - Photo : Sea Shepherd FranceSeulement quelques minutes passées enfermé dans cette boîte bruyante à miroirs, se révèlent être une expérience difficilement supportable pour un être humain. "Je n'ai même pas réussi à y rester pendant les trois minutes requises et, lorsque j'en suis ressortie, j'avais envie de mordre quelqu'un. Je ne peux imaginer l'enfer que ça doit être de passer toute sa vie dans des conditions pareilles. Cela doit cesser. J’aimerais voir de mon vivant tous ces animaux relachés dans l’océan qu’ils n’auraient jamais dû quitter ", a déclaré Pamela Anderson.

Il est difficile d'imaginer la souffrance d'une orque, ce qu'elle doit endurer année après année, retenue prisonnière dans un environnement aussi étranger qu'hostile qui affaiblit son système immunitaire et raccourcit son espérance de vie.

Aujourd’hui dans le monde, environ 70 orques sont retenues prisonnières dans des bassins de torture sensorielle. Quelques orques comme Lolita sont isolées dans un tout petit bassin et d'autres en ont de plus grands qu'elles doivent partager avec d'autres orques, ne parlant pas forcément le même dialecte.

Ce sont des êtres sauvages, intelligents, sensibles et conscients d'eux-mêmes, qui naissent pour nager librement dans la mer, pour chasser et socialiser avec les leurs. Elles n'auraient jamais dû être emprisonnées dans des bassins en béton, alimentées avec du poisson mort et froid et subir les masturbations mécaniques afin de récolter leur sperme pour les programmes d’insémination artificielle qui alimentent en nouvelles orques cette industrie circacienne.

Le Tilikum Tank va circuler à travers la France entre les trois delphinariums principaux et le public sera invité à entrer à l'intérieur et ressentir le temps de quelques minutes, la vie d'un dauphin en captivité.

Les conditions de captivité sont inhumaines et cette industrie immorale est une honte pour l'humanité.

Conférence de presse à Cannes avec Paul Watson, Pamela Anderson, Lamya Essemlali et Alex Cornelissen - Photo : Sea Shepherd FranceConférence de presse à Cannes avec Paul Watson, Pamela Anderson, Lamya Essemlali et Alex Cornelissen - Photo : Sea Shepherd France

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact