Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mercredi, 10 Mars 2010 19:20

Sea Shepherd Porte The Cove à l'Oscar

Commentaire du Capitaine Paul Watson

Sea Shepherd Conservation Society a donné les bases de la réalisation de The Cove et a guidé ce film jusqu'à la quatre-vingt deuxième cérémonie de l'Académie Annuelle des Arts et des Sciences où il a remporté l'Oscar du meilleur documentaire.

Sea Shepherd félicite Louie Psihoyos, Charles Hambleton et bien sûr Ric O'Barry dont le courage et le dévouement ont enfin pu être reconnus avec ce film incroyable qui expose le massacre atroce des dauphins à Taiji au Japon.

Avant l'attribution des Oscars, The Cove, sorti le 31 Juillet 2009, a remporté le prix du meilleur film du Festival de Sundance et du Festival de Seattle.

Tout a commencé en Octobre 2003 lorsque j'ai envoyé une équipe de Sea Shepherd à Taiji dans le but de documenter le massacre des dauphins. Notre équipe s'est positionnée sur la colline surplombant la crique et les images prises apparurent en première page des journaux du monde entier grâce à l'Associated Press. Les images vidéo ont même été diffusées par la CNN.

En Novembre 2003, deux activistes de Sea Shepherd, Allison Lance des États-Unis et Alex Cornelissen des Pays-Bas, furent arrêtés après avoir plongé dans la crique et coupé les filets afin de libérer une quinzaine de dauphins et de globicéphales.

Pour avoir sauvé la vie de ces animaux, Allison et Alex ont passé les trois semaines suivantes en prison avant d'être autorisés à communiquer avec un avocat. Ils ont été libérés au bout de quatre semaines et ont tous deux déclaré que leur emprisonnement valait bien la vie de quinze cétacés.

La controverse a commencé quand le journal Drudge Report a accusé Sea Shepherd et Associated Press d'avoir trafiqué les photos et a affirmé que la coloration rouge sang de l'eau ne pouvait être réelle.

"Ne nous croyez pas sur parole", dis-je. "Allez-y et voyez par vous-mêmes."

Mais ce n'était plus possible: les chasseurs de Taiji ont violemment réagi à l'exposé de Sea Shepherd en fermant tous les accès où les dauphins étaient abattus, dans une zone appartenant pourtant à un parc national.

Heureusement, Ric O'Barry faisait partie de notre équipage. Je connais Ric depuis 1976 et j'ai été heureux de recevoir son aide. Cet homme est devenu un ardent défenseur des dauphins le jour où il s'est rendu compte que son ancien emploi de dresseur ressemblait à un poste de gardien de prison. Ric O'Barry, entraîneur du dauphin le plus célèbre de l'histoire, Flipper, est aujourd'hui le défenseur des dauphins le plus cohérent, expérimenté, dévoué, énergique et efficace de la planète.

Ric et moi sommes les deux seules personnes interdites d'accès à la réunion annuelle de la Commission Baleinière Internationale (CBI): Ric pour avoir dit la vérité sur Taiji à la réunion de Saint-Kitts - en utilisant une manière agressive qui l'a rendu célèbre - et moi pour avoir coulé la moitié de la flotte baleinière islandaise en 1986.

L'Académie des Oscars n'a pas aimé l'agressivité de Ric lors de la soirée de remise des prix, mais le but de cette action n'était pas de calmer l'Académie ou n'importe qui d'autre à Hollywood mais de sauver des dauphins et le message a mobilisé 50 000 spectateurs. Quant il s'agit d'utiliser le pouvoir des médias, Ric O'Barry connaît son affaire...

Après l'arrestation d'Allison Lance et Alex Cornelissen, Sea Shepherd est devenue persona non grata au Japon. A Taiji, porter une chemise ou une casquette estampillée Sea Shepherd est pratiquement devenu un crime. Des militants ne seraient donc pas en mesure d'y retourner sans être harcelés par les policiers.

Heureusement, lorsque nous avons été frappés et contraints d'abandonner, Ric a repris le flambeau courageusement et est ainsi devenu un héros sur lequel on pouvait compter. Il l'a joué très finement. Avec beaucoup de patience, il a veillé à ne pas enfreindre une seule loi japonaise. Face à l'intimidation agressive des chasseurs de Taiji, Ric a maintenu une attitude froide et objective, a parcouru le monde entier, a parlé et renseigné toutes les personnes qu'il rencontrait au sujet de ce massacre monstrueux et inhumain.

Une chose que Ric a été contraint de faire afin de poursuivre ses efforts à Taiji a été de supprimer son nom de la commission consultative de Sea Shepherd et de refuser toute affiliation à notre organisation. S'il n'avait pas fait cela, il aurait été incapable de retourner dans la région. Ric est revenu chaque année à Taiji entre 2004 et 2007, ravivant ainsi l'histoire jusqu'à ce qu'il rencontre Louie Psihoyos.

Le charisme, la persévérance, l'expérience et le courage de Ric O'Barry associés au talent de Louie Psihoyos, photographe de National Geographic, au trésor de guerre de Jim Clark, aux compétences des plongeurs apnéistes Mandy-Rae Cruickshank et Kirk Krack et à la ''folie'' de l'aventurier Charles Hambleton ont créé le véritable point de départ d'une véritable mission impossible qui a évolué en un film: The Cove.

Sea Shepherd a travaillé avec le surfer Dave Rastovich, les acteurs Hayden Panetierre et Isabel Lucas pour s'opposer aux tueurs de dauphins dans la crique de Taiji. Ce film dramatique inclut également l'ancien Ministre de l'Environnement australien Ian Campbell, actuellement au comité consultatif de Sea Shepherd,
le groupe Talking Heads pour la bande originale et moi-même.

Bien que Sea Shepherd ait contribué à jeter les bases de ce film étonnant et participé à son élaboration, l'incroyable succès de The Cove réside dans la vision de Louie Psihoyos et le courage, la détermination et la patience de Ric O'Barry.

Nous sommes maintenant très heureux de savoir que Ric, Louie et compagnie vont nous rejoindre sur Animal Planet avec une nouvelle émission qui se nommera Dolphin Warriors - Les Guerriers Des Dauphins.

Malgré l'incroyable succès du film, le massacre des dauphins à Taiji et en d'autres lieux se poursuit. The Cove a livré un rude coup aux tueurs de dauphins de Taiji mais ils sont encore sur le ring et le sang continue de couler dans la baie.

Cette récompense garantit une plus large diffusion de ce film au Japon et dans le monde entier. The Cove indignera ainsi de plus en plus de monde et Sea Shepherd Conservation Society poursuivra ses efforts pour mettre fin à l'abattage à Taiji. Nous n'aurons aucun repos jusqu'à ce que la brutalité insensée infligée aux dauphins de Taiji finisse une bonne fois pour toutes.

Les chasseurs et les politiciens de Taiji qui affirment que l'abattage est justifié par des motifs culturels et traditionnels devraient se comparer aux propriétaires d'esclaves de l'Amérique du dix-neuvième siècle qui ont défendu leur pratique odieuse fondée sur la tradition et la culture.

Il est temps que Taiji réalise que nous sommes au vingt-et-unième siècle et que les traditions qui autorisent des rituels barbares n'ont pas leur place dans le nouveau monde paisible et doux que nous devons créer si nous voulons protéger la diversité et garantir un écosystème sain pour nos enfants et les enfants de nos enfants.

L'extermination du dodo, du pigeon voyageur, du phoque moine des Caraïbes, et mille autres espèces aujourd'hui disparues ont presque toujours été précédées par l'excuse de tradition. Dans le monde d'aujourd'hui, le mot "culture" a remplacé les mots "évidence" ou "destinée divine".

Les pêcheurs de Taiji n'ont pas le droit d'abattre des dauphins et le film The Cove fait remarquer que, parfois, la "culture" doit être sacrifiée pour le plus grand bien de la planète et de l'humanité.

Pour regarder la bande-annonce de The Cove et d'autres vidéos de Sea Shepherd, cliquez ici.

 

Congratulations to The Cove

Article traduit bénévolement par Céline.
 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact