Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mardi, 28 Septembre 2010 12:45

Réponse aux allégations de l’association “Osons le féminisme!” à l’encontre de la campagne de Sea shepherd et de la Fondation Brigitte Bardot contre les massacres de dauphins aux iles Féroé

Une pleine page dans “Le Monde” représentant une dauphine la nuque sectionnée, éventrée avec son foetus gisant sur le bitume, le tout superposé sur le ventre d’une femme enceinte, a visiblement été interprété par le groupuscule “Osons le féminisme” comme un message anti avortement.

Il est visiblement nécessaire de rappeler à ces militantes du droit des femmes que le droit à l’IVG pour lequel les femmes se sont battues consiste à permettre  à celles-ci d’effectuer une interruption VOLONTAIRE de grossesse. La dauphine représentée ici, n’ a pas eu ce choix et le fait de superposer cette scène d’horreur sur un ventre humain a simplement pour but de créer l’ empathie. On est en droit de se demander si “Osons le féminisme!” ne s’insurgerait pas contre la condamnation d’un acte qui consisterait à éventrer une femme et arracher son bébé de ses entrailles,  au nom de droit à l’avortement…

Pour la petite histoire et puisque “osons le féminisme” tient absolument à créer des liens là où il n’y en a pas, ça n’est pas Brigitte Bardot qui est à l’origine de ce visuel mais un artiste indépendant qui travaille avec Sea Shepherd. Brigitte Bardot, comme toute personne censée a compris et approuvé le message de ce visuel.

Accuser le journal “Le Monde” de diffuser un message éthiquement discutable pour des raisons financières est d’autant plus grotesque que, du fait du tarif préférentiel accordé à nos associations, il aurait été bien plus lucratif pour le journal de privilégier une publicité purement commerciale.

Les dauphins ont ceci de commun avec les femmes d’être vulnérables et exploités et l’on aurait pu à s’attendre de la part des féministes à un soutien plutôt qu’à un jugement lapidaire et burlesque. En tant que femme, féministe, pro IVG et d’origine marocaine, je suis abassourdie qu’un groupuscule féministe en mal de combat ai pu prendre cette publicité comme prétexte à créer un lien entre cette campagne et des mouvements d’extrême droite et anti IVG.

Dans un pays où à expérience et compétence égale, une femme est rémunérée 30% de moins qu’un homme et où une femme meurt sous les coups de son conjoint tous les 2 jours et demi, il me semble qu’il existe d’autres combats bien plus à propos que cette attaque ridicule qui a au moins pour mérite de confirmer l’égalité des sexes en matière de stupidité.

Lamya Essemlali

Présidente Sea Shepherd France/Suisse

Chargée de Campagne Grind Stop 2010.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact