Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Vendredi, 26 Novembre 2010 00:00

Les chasseurs de baleines sont-ils prêts à jeter l’éponge ?

Commentaire par le Capitaine Paul Watson

Les baleiniers sont-ils prêts à jeter l’éponge ?Nous sommes le 27 novembre et la flotte japonaise n’a toujours pas quitté le Japon. Jamais auparavant, ils n’étaient partis aussi tard pour le Sanctuaire Baleinier de l’ Océan Austral dans le but de massacrer des baleines. Les chasseurs n’ont pas officiellement dit qu’ils n'y retourneraient pas, mais ils agissent comme s’ils ne pouvaient pas retourner en Antarctique cette saison.

Voyons-nous la fin de la guerre des baleines dans l’Océan Austral ? Quelle merveilleuse chose ce serait – 935 rorquals communs, 50 baleines à bosse, 50 petits rorquals seraient tous épargnés.

Nous pouvons seulement espérer et nous étonner en même temps de savoir à quel jeu jouent les chasseurs. Pendant les dix dernières années, la flotte japonaise est constamment partie entre le 6 et le 19 novembre. L’Agence des pêches, l’Institut de la Recherche sur les Cétacés et la société baleinière Kyodo Senpaku, ont refusé tout commentaire sur le retard du départ.

Un de leurs problèmes est qu’ils n’ont pas trouvé de bateau-citerne. Le Hiyo Maru N°2, anciennement nommé l’Oriental Bluebird, a été vendu par son propriétaire, la Daito Trading Company, à la Chine pour être détruit. « Le bateau est trop vieux pour être opérationnel » dit l’officiel de la Daito Trading Co, Yoshikazu Kurashige.

Le bateau fut vendu en août et les chasseurs ont eu beaucoup de temps pour trouver un bateau de remplacement. Cependant, leur défi est de trouver une société voulant affréter un navire pour l’ Océan Austral, risquant d’être harcelé par Sea Shepherd Conservation Society et elle-même associée au braconnage illégal de la flotte baleinière japonaise.

La flotte baleinière arrive normalement dans l’Océan Antarctique à la mi-décembre et commence le voyage retour en mars pour être au Japon en avril. « Le bateau usine Nisshin Maru est actuellement mouillé au port d’Innoshima dans la préfecture d’ Hiroshima », commente un officiel pour la Universal Shipbuilding Corporation, qui assure l’ entretien du navire.

La pression sur le Japon pour mettre fin à leurs activités baleinières controversées augmente. En mai de cette année, l’Australie a lancé une action en justice à la Cour Internationale de Justice de La Haye pour mettre fin à la recherche baleinière en Antarctique. En même temps, les stocks de viande de baleine congelée ont atteint 5670 tonnes, le plus haut niveau depuis 1999. C’est la preuve que le marché s’effondre.

Le Japan Times a rapporté, « Le Japon a pris 506 rorquals communs et une baleine bleue dans l Antarctique durant la dernière saison hivernale, qui va de décembre à mars. Les prises ont diminué à cause de l’obstruction du groupe radical environnemental Sea Shepherd Conservation Society. »

Cependant, le Japan Times a fait une erreur. Leurs baleiniers n’ont pas tué une baleine bleue ; Ils ont tué un petit rorqual sur leur quota auto-attribué de 50 et ce fut zéro sur 50 l’année précédente. Pendant les deux dernières années, ils n’ont pas pris une seule baleine à bosse sur les 100 qu’ils avaient l’intention de tuer.

Les baleiniers peuvent quitter complètement les lieux de chasse cette année ou ils peuvent faire une saison écourtée avec un quota réduit. Ils se sont préparés pour une confrontation avec les trois navires de Sea Shepherd à présent prêts pour le départ en Tasmanie.

Pour la première fois en trois ans, des officiers des gardes-côtes Japonais seront à bord des baleiniers pour défendre leurs activités de l’intervention de Sea Shepherd. En 2007, trois gardes côtes furent déployés à bord des baleiniers afin d’assurer la sécurité pour la première fois.

D’après Nobutaka Tsusui, le vice-ministre le plus haut placé pour l’agriculture, la forêt et les pêches, la flotte japonaise partira bientôt pour l’ Océan Austral. Tsutsui a aussi informé les médias que Sea Shepherd « fait monter d’un cran ses activités contre ce qui est appelé recherche sur les baleines. »

Cela signifie que, pour la première fois dans l’histoire, notre flotte sera dans le Sanctuaire Austral avant que la flotte baleinière japonaise n’arrive. Nous les attendrons cette année et plus tôt nous les trouverons, plus vite nous pourrons les arrêter. Durant la campagne de l’an dernier, l’Opération Waltzing Mathilda, nous avions sauvé plus de baleines que les chasseurs n’en ont tué. Ils ont massacré 507 baleines, et nous en avons sauvé 528, mais notre objectif cette année est de les sauver toutes. C’est notre défi et nous avons l’intention d’investir toutes nos énergies et notre expérience pour arriver à ce but.

La flotte de Sea Shepherd partira de Hobart, Tasmanie le 2 décembre. Les trois navires, le Steve Irwin, le Bob Barker et le Gojira sont tous bien équipés pour la campagne de trois mois dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact