Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Vendredi, 24 Décembre 2010 16:47

Les huîtres menacées par l'herpès !

Commentaire du Capitaine Paul Watson

Si vous aviez pris la peine de jeter un œil au dernier numéro du journal Virus Research (tout le monde n'est-il pas abonné ?!), vous auriez trouvé un article inquiétant sur l'herpès. Est-ce que ce mot vous évoque quelque chose ? On le prenait plutôt au sérieux avant que certaines choses comme le Sida attire l'attention sur elles. Malheureusement, l'herpès reste un virus très destructeur et pas seulement chez les humains.

On sait déjà que les koalas souffrent d'une épidémie de Chlamydia, mais selon Virus Research, les huîtres font maintenant face à une épidémie d'herpès. Contrairement à celui des humains qui se limite à quelques inconvénients pour ceux qui en souffrent, l'herpès des huîtres est mortel et des millions d'huîtres du Pacifique en sont les victimes en ce moment-même. Le virus a déjà détruit de 20 à 100% des huîtres des bassins d'ostréiculture français et s'étend maintenant jusqu'en Grande-Bretagne mais aussi en Californie.

Extrait de Virus Research :

"L'herpès et des virus similaires affectent une large partie des espèces de mollusques bivalves à travers le monde" selon le co-auteur Tristan Renault, directeur de l'Ifremer, et ses collègues.

Son équipe et lui notent qu'une "mortalité estivale anormale" associée au nouveau virus de l'herpès Ostreid herpesvirus 1 (OsHV-1) a été remarquée chez la Crassostrea giga, une huître creuse du Pacifique au poids commercial important. Par exemple, ce type d'huître est la première ressource en coquillage de l'Etat de Washington.

Dans une étude précédente, ces scientifiques ont démontré à quelle vitesse cette nouvelle forme d'herpès se reproduisait à l'intérieur des huîtres. Elle attaque les jeunes huîtres à un moment où leur système immunitaire est encore faible.

Tristan Renault a précisé au National Geographic que le réchauffement climatique "pouvait être une explication à l'apparition de cette espèce particulière de virus". Kevin Denham, de l'inspection britannique de la santé des poissons, explique que le virus reste dormant jusqu'à ce que la température de l'eau atteigne 16 degrés Celsius, ce qui est arrivé à de nombreuses reprises cet été.

La cause

On soupçonne aussi le virus de l'herpès d'affecter les clams, les coquille Saint-Jacques et d'autres mollusques. La forme d'herpès qui les attaque est différente de la forme simple des humains. De plus, rien ne prouve que l'herpès des mollusques peut affecter les humains mais de nombreuses espèces d'huîtres sont mangées crues, ce qui signifie qu'elles sont ingérées avec un virus de l'herpès vivant. Est-ce qu'il peut aussi toucher les humains ? Personne ne le sait vraiment.

L'influence du réchauffement climatique est prouvée mais il y a de nombreux autres facteurs qui affaiblissent le système immunitaire des espèces marines, dont un niveau d'acidité des mers en augmentation, la pollution chimique et une diminution de la biodiversité.

Une chose est sûre, l'herpès affecte les huîtres et elles en meurent, et c'est une tragédie bien plus sérieuse que les boutons de fièvres et les accès occasionnels chez les humains.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact