Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Dimanche, 30 Janvier 2011 22:26

Opération No Compromise : rapport du Bob Barker

Commentaire de Gary Stokes, photographe à bord du Bob Barker

Photo: Gary StokesPhoto: Gary StokesA l’aube du 30 janvier 2011, le Bob Barker a mis ses deux canots à l'eau, le Hunter et le Delta. Le Bob Barker est pris en chasse depuis le début de cette campagne d’abord par le Yushin Maru No. 2, puis par le Yushin Maru No. 3 depuis quelques jours - ce dernier s’en est même rapproché dangereusement, parfois même à moins d'un mile. Cela ne semble pas si proche dans l'absolu, mais perdu dans l'immensité de l'océan, ça l'est.

En raison de cette proximité, le capitaine Alex Cornelissen a ordonné aux équipages des canots de se tenir à l'écart des provocations du baleinier, car son skipper n’est autre que l’ancien capitaine du Shonan Maru No. 2, qui éperonna l'Ady Gil En raison de cette proximité, le capitaine Alex Cornelissen a ordonné aux équipages des canots de se tenir à l'écart des provocations du baleinier, car son skipper n’est autre que l’ancien capitaine du Shonan Maru No.2, qui éperonna l'Ady Gil lors de la dernière campagne en Antarctique. Ce capitaine n’a même pas fait l'objet d'une enquête pour répondre de ses actions de l’année dernière, et, s’en étant tiré de cette façon une première fois, nous savons qu'il n’hésitera pas à recommencer. Les faits du passé rendent la situation encore plus dangereuse pour nos équipages lors nos actions non violentes pour intervenir contre le massacre illégal des baleines dans le Sanctuaire de l'Océan Austral.

Nous avons été largués près d'un gros iceberg, pendant que le Bob Barker continuait sa route. Le Yushin Maru No. 3 (YM3) a changé immédiatement de direction, nous obligeant à avancer en nous cachant derrière des icebergs successifs pour nous en rapprocher au plus près. Le Delta a pris alors la tête et s’est lancé à la poursuite du YM3, suivi de près par le Hunter, faisant plusieurs passages devant leur proue pendant que nous étions à la poupe.

En naviguant à plus de 20 nœuds, nous nous sommes rapprochés de leur poupe avant de nous positionner à leur bâbord, tout en essayant d’éviter leurs jets d’eau automatisés, qui viennent d’être installés. Le YM3 est visiblement le navire de sécurité de la flotte baleinière cette année, et nous avons remarqué plusieurs membres d'équipage habillés totalement en noir, ce qui détonne avec la tenue des autres, facilement identifiable avec leurs casques blancs ou chromés.

Au bout d’une heure, les conditions de navigation sont devenues de plus en plus difficiles, nous obligeant à diminuer notre vitesse. Démunis de notre avantage de la rapidité face au YM3, nous avons contacté par radio le Bob Barker, et le capitaine Cornelissen a pris la décision d’arrêter la mission, nous ordonnant de retourner vers le Bob Barker par mesure de sécurité.

Depuis le début de cette nouvelle campagne en Antarctique, nous avons pu admirer de nombreux spectacles à couper le souffle, et je trouve choquant et scandaleux qu'on puisse venir jusqu’ici pour accomplir ces carnages que les chasseurs commettent tous les ans pendant trois mois.

Heureusement d’année en année, nos campagnes d’actions directes deviennent de plus en plus efficaces, et nous pensons que celle-ci sera de loin la meilleure et, espérons-le, la dernière; ce sanctuaire baleinier méritera peut-être un jour sa désignation, et les prochaines générations de ces belles et sensibles créatures pourront y vivre en sécurité.

Toutes les photos ci-dessous sont de Gary Stokes :

Photo: Gary Stokes Photo: Gary Stokes
Photo: Gary Stokes Photo: Gary Stokes
Operation No Compromise

Opération
No Compromise

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact