Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mardi, 12 Juillet 2011 20:13

Hôtel de France Jersey – Un hôtel de choix pour les tueurs de baleines

Commentaire du Capitaine Paul Watson

Photo: Simon AgerPhoto: Simon Ager

Soutenez Sea Shepherd et les baleines en envoyant un message de protestation contre les pratiques contraires à l'éthique de l'Hôtel de France de Saint-Hélier à Jersey, contre leur attitude discriminatoire et leur position en faveur de la chasse et de la mise à mort cruelle des baleines.

L'Hôtel de France est actuellement l'hôte de la 63ème réunion annuelle de la Commission Baleinière Internationale (CBI). Il n'y a rien de mal à cela, bien sûr, mais ce qui est inacceptable, c'est leur refus de laisser les partisans de l’opposition à la chasse à la baleine participer à cette réunion en tant qu’invités, en ignorant leurs réservations faites au préalable, alors même qu’ils avaient déjà payé leurs chambres.

Les responsables de la sécurité de l’hôtel sont en possession de photos de certains opposants connus de la chasse à la baleine, tels Ric O'Barry, Howie Cooke de Surfers For Cetaceans, Natalie Fox de Women Against Whaling ou encore moi-même. N'importe qui se trouvant sur cette liste noire a l’interdiction formelle de pénétrer dans l'hôtel.   

Le ministre de l’économie et du développement de Jersey a ouvert la 63ème réunion de la CBI en parlant du potentiel touristique de cette région, en la présentant comme lieu d’accueil de conférences internationales. Effectivement, il ne fait aucun doute que Jersey est un endroit attrayant: le paysage est impressionnant, le temps est agréable et les gens sont extrêmement chaleureux, à l’exception de cet établissement plutôt étrange qui n’ouvre ses portes qu’aux tueurs de baleines et discrimine les écologistes.

Il s’agit de l'Hôtel de France, où la réunion de la CBI se tient actuellement. Cet établissement refuse l’entrée à toute personne portant un tee-shirt, un chapeau, ou vêtement arborant le logo de Sea Shepherd, Surfers For Cetaceans, ou Women Against Whaling.

Il y a plus de représentants d'organisations non gouvernementales à Jersey pour défendre les baleines qu'il n’ y a de délégués des 89 nations membres de la CBI mais les opposants à la chasse à la baleine ne sont manifestement pas les bienvenus à l'Hôtel de France.

Le Capitaine Paul Watson avait réservé sous son nom une chambre, une semaine à l'avance pour deux nuits à l'Hôtel de France. La chambre était payée d’avance et il avait reçu un numéro de confirmation d’un réceptionniste. Voici le message de confirmation:

De: Hotel de France
Envoyé: Vendredi 08 juillet 2011 3:05
Pour: XXXXXXX
Sujet: RE: Disponibilité des chambres

Cher XXXXX,

Merci pour votre réservation. J'ai réservé une chambre double à usage unique avec balcon pour M. Paul Watson pour 2 nuits, les 12 et 13 Juillet 2011,

Politique d'annulation: 14 heures la veille de l’arrivée. Numéro de confirmation: 1742651

Cordialement,

Consultant réservations
Hotel de France

Retour d’expérience du Capitaine Paul Watson lors de son arrivée à l’Hôtel de France:

Lorsque je suis arrivé à l'Hôtel de France pour mon enregistrement dans la matinée du 12 Juillet, je me suis retrouvé bloqué par le service de sécurité qui m'a refusé l’entrée dans le hall de l’hôtel. J'ai précisé à mon interlocuteur que j'avais une réservation confirmée à mon nom. Il m'a alors fait attendre pendant quinze minutes jusqu'à ce que le responsable sorte avec le chef de la sécurité de la CBI. Le directeur m'a alors clairement précisé que je n’étais pas autorisé à entrer, alors même que je lui montrais la lettre de confirmation de son hôtel. Mais peu importe pour lui que j'aie ou non une confirmation, il n’était pas question que je mette les pieds dans son hôtel.

Alors que je commençais à noter son nom, il enleva précipitamment son badge de sa chemise pour finalement rejeter la faute sur le chef de la sécurité de la CBI, qui lui aurait conseillé de ne pas me laisser entrer dans l'hôtel. J'ai répondu que le chef de la sécurité de la CBI venait de me dire l’inverse, que c’était le gérant qui ne voulait pas que j’entre.

J’ai donc posé la question: "Finalement, qui a pris cette décision ?" Le chef de la sécurité de la CBI m’a répondu "Je n'ai pas à vous expliquer quoi que ce soit." Et le directeur de l'hôtel m'a demandé de partir, sans quoi il appellerait la police.

"J'ai réservé une chambre et vous l’avez confirmée, vous avez débité le paiement et maintenant, parce que je m'oppose à la chasse illégale à la baleine, vous refusez de me laisser entrer dans l'hôtel pour occuper la chambre pour laquelle j’ai payé. C'est de la discrimination caractérisée." Il a ricané: "Appelez ça comme vous voulez, vous ne serez pas autorisé à entrer."

Le directeur a ensuite précisé aux journalistes qu'il m'avait refusé l’entrée parce que j'avais fait ma réservation sous un autre nom et d’autres faux prétextes. J'ai alors montré aux journalistes la réservation par écrit à mon nom complet, ainsi que le numéro de confirmation. L'hôtel savait pertinemment qui j’étais et de quelle organisation je faisais partie: le directeur est passé pour un menteur aux yeux de tous.

Pour ceux qui envisageraient de séjourner à l'Hôtel de France de Saint-Hélier à Jersey, vous devez être conscient que la gestion de cet hôtel est grossière, que le traitement des clients est contraire à l'éthique, discriminatoire et que votre numéro de confirmation ne signifie absolument rien.

Mais le plus important, un message international doit être envoyé à cet hôtel pour leur faire comprendre que leur attitude discriminatoire envers les protecteurs des baleines et des dauphins ne peut être tolérée et qu’il devrait être boycotté pour leur comportement inexcusable. Expliquez donc à la direction de l’hôtel que nos océans sont en difficulté et que le massacre des baleines ne sera toléré par aucune entreprise qui dépend d'un environnement marin en bonne santé. Si l'Hôtel de France exploite sa vue sur la mer comme un argument de vente, il devrait contribuer à la protection de la vie et des habitats marins, au lieu d’ouvrir ses portes à des tueurs sadiques qui contribuent à l'extermination des baleines de part le monde.

Ecrivez une lettre à la direction de l'hôtel, un e-mail, ou appelez pour vous plaindre:

Hotel de France Jersey
St. Saviour's Road
St. Helier, Jersey
JE1 7XP
Tel: +44 (0) 1534 614000
Email: general@defrance.co.uk
Email: reservations@defrance.co.uk

http://www.facebook.com/home.php#!/pages/hotel-de-france/114129028602487


Appréciation trouvée sur le site de l'hôtel:
"Du début à la fin nous avons été impressionnés par l'efficacité et le professionnalisme de toutes les personnes impliquées dans l'organisation de notre conférence à l'Hôtel de France. Je n'ai aucune hésitation à recommander l'Hôtel de France à quiconque pour planifier un événement à Jersey."
Collège Royal de Gardes d’enfants

Appréciation de la part de Sea Shepherd:
“Depuis le début de la CBI, la direction de l'Hôtel de France a très clairement fait comprendre qu’elle soutenait les tueurs de baleines. Je ne recommanderai jamais l'Hôtel de France à une personne un temps soit peu compatissante envers les animaux, ou soucieuse de notre environnement. Les gestionnaires de cet hôtel sont grossiers, non professionnels, et n’ont aucune éthique.”
Le Capitaine Paul Watson
Président et fondateur de Sea Shepherd Conservation Society.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact