Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Lundi, 08 Août 2011 11:38

Parce que vous avez répondu à notre appel, le Steve Irwin est libre

Commentaire du Capitaine Paul Watson

Le Steve Irwin met le cap sur les îles Féroé.Le Steve Irwin met le cap sur les îles Féroé.

Merci à tous pour vos efforts généreux qui nous ont permis de libérer le Steve Irwin. Grâce à vous, nous avons réussi! En moins de deux semaines, nos incroyables supporters ont réussi à réunir assez d’argent pour nous permettre de payer la caution. Heureusement pour nous, la caution d’un million de livres sterling que la compagnie de pêche maltaise réclamait a été réduite à 520 000 livres. Malgré la somme colossale que cela représente, cela en valait la peine, afin de libérer notre vaisseau amiral.

Heureusement nous récupérerons cette somme une fois que cette affaire aura été jugée au tribunal britannique. D’ailleurs nous sommes persuadés d’avoir les arguments nécessaires pour être en mesure de prouver l’illégalité de l’opération contre laquelle nous sommes intervenus au large des côtes de la Libye. La compagnie en question, Fish & Fish Limited, a la réputation d’utiliser le système judiciaire pour réduire ses opposants au silence. Elle a "muselé" les journaux maltais en les attaquant en justice pour les empêcher d’exposer leurs activités illégales avant que les jugements ne soient rendus. En d’autres termes, la compagnie se moque bien de savoir si le verdict sera en sa faveur. Ce sont les désagréments, l’intimidation - et plus important encore - la réduction au silence de leurs opposants qu’elle essaie d’obtenir au moyen de mesures punitives avant la tenue du procès, comme, par exemple, en exigeant une caution et en faisant taire les médias.

Mais Sea Shepherd n’est pas une organisation qui se laisse facilement intimider. Cette affaire civile est une première pour nous; nous avons engagé un cabinet d’avocat à Londres pour nous défendre et présenter nos propres arguments devant le tribunal. Nous pensons disposer de preuves solides qui nous permettront de gagner ce procès. Mais toujours est-il que même si nous devions le perdre, cela ne nous dissuaderait pas pour autant de lutter contre le braconnage intensif du thon rouge.

Il n’existe aucune autre organisation de conservation au monde qui s’oppose aux braconniers de thon rouge comme nous le faisons. Beaucoup en parlent, rédigent des lettres, font des pétitions et organisent des campagnes de publipostage pour solliciter des fonds afin de sauver le thon rouge. Mais ce genre de campagnes n’entraîne pas de procès civils parce que celles-ci n’ont pas d’impact significatif. Grâce à leur immense fortune, les compagnies de thon rouge engagent des avocats pour réduire à néant toute menace sérieuse mettant en péril leurs activités criminelles, et ce procès démontre bien qu’elles considèrent Sea Shepherd comme une réelle menace.

Fish & Fish Ltd prétend que Sea Shepherd a libéré 800 thons rouges de leur filet. Pour être honnêtes, nous ne savons pas exactement combien de poissons il y avait dans la cage. Ce que nous savons par contre, c’est que ces poissons ont une valeur bien plus grande, libres en plein océan, que prisonniers et engraissés dans des installations de pisciculture pour le compte du marché de poissons japonais. Il y a décidément quelque chose qui cloche à Malte, et les démarches entreprises par Fish & Fish Ltd pour faire taire les journalistes indiquent bien que la compagnie n’est pas très claire.

Nous avons l’intention de les affronter au tribunal et en haute mer. Nous ne céderons pas à l’intimidation ou aux stratégies de poursuite. Si Fish & Fish Ltd veut se servir du système judiciaire britannique pour persécuter Sea Shepherd, nous utiliserons le même système pour nous défendre et pour défendre le thon.

S’ils nous frappent, il nous faut les frapper plus fort. Nous devons faire comprendre au monde entier que Malte accueille des compagnies qui n’ont aucun scrupule et mènent cette splendide créature droit vers l’extinction. Le thon rouge est en train de se faire crucifier sur la croix de Malte et les conséquences seront lourdes à porter pour les générations maltaises futures lorsque celui-ci aura définitivement disparu.

Ainsi donc, nous nous engageons à aller au tribunal, et en mer également pour continuer à défendre et protéger cette magnifique créature unique en son genre – ce miracle de la nature au sang chaud, sorte de guépard des mers.

Avec votre aide, nous nous battrons sans relâche et nous réussirons à vaincre cette industrie puissante, riche, avide et impitoyable.

Merci,

Le Capitaine Paul Watson

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact