Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Mardi, 23 Août 2011 10:17

Une rencontre pas si rapprochée que cela avec un surveillant de plage

Commentaire du Capitaine Paul Watson

Kemm Poulsen est un grand homme et un vrai fanfaron. Il se définit lui-même comme étant un surveillant de plage et peut-être qu'il l'est réellement. Il se vante de tuer des baleines, il apprend également à d'autres à les tuer et il prétend qu'elles ne ressentent aucune douleur. Il m'a traité de lâche et il a dit que je n'oserai jamais venir aux îles Féroé et débarquer à terre.

La semaine dernière, cet homme a été filmé par une équipe d'Animal Planet alors qu'il parlait avec la présidente de Sea Shepherd France, Lamya Essemlali. Pendant cet entretien, Kemm lui a dit qu'il me ferait mordre la poussière si j'osais venir à terre afin de débattre avec lui. Aujourd'hui, Kemm a vu son rêve se réaliser. Certains membres de l'équipe étaient avec moi dans le hall de l'Hôtel Féroé quand le tueur de baleines Kemm Poulsen y entra.

Lamya et un caméraman sont immédiatement allés le saluer et lui dire que j'étais dans le hall et que s'il voulait cela serait le moment idéal pour débattre avec moi à propos du "grind". Au lieu de cela, ce macho vantard et tueur de baleines a déclaré: "J'ai changé d'avis. Cela ne vaut pas la peine de parler avec Paul, il est cinglé." Sans rien ajouter de plus, il s'est rapidement dirigé vers la sortie et vers sa voiture, un caméraman sur ses talons.

Il semblerait que les chasseurs de baleines ne veuillent pas d'un vrai débat avec nous, débat qui ne serait pas dans leur intérêt. Nous avons essayé d'organiser une réunion publique mais toutes nos tentatives pour trouver un lieu ont été avortées ; le directeur de la Maison Nordique était amical et favorable à la tenue de ce débat mais il a reçu un appel téléphonique de quelqu'un dont il n'a pas voulu nous donner l'identité et suite à cela, il nous a dit qu'il ne pourrait pas nous louer le hall. Nous avons ensuite loué une salle de conférences à l'Hôtel Torshavn pour nous entendre dire le lendemain que la location était annulée.

Kemm, qui avait déjà révélé son côté couard, a été fidèle à sa réputation lorsqu'il a distribué une lettre aux membres de l'équipage de Sea Shepherd en les incitant à se mutiner contre moi. Cette lettre était tellement drôle que je ne peux pas résister au plaisir de la reproduire intégralement ci-dessous (fautes d'orthographe comprises):

Paul Watson, leader de l'organisation terroriste Sea Sheppard est Cinglé.  

Tous avec un peu de bon sens peuvent le voir

D'où cette requête à l'équipage et aux volontaires à bord de son navire.

S'il vous plaî, amenez ce vaisseau au port le plus proche et essayer de le convaincre de se faire traiter pour sa maladi mentale.

Nous avons de très bons médecins ici aux île Féroé qui pourront lui apporter toute l'aide nécessaire.

S'il ne veut pas être traité par elle. Les habitants des îles féroé sont très compréhensifs. Je suis sûr qu'ils accepteront de participer à une collecte pour payer un billet d'avion à destination de Paul Watson. S'il, en place de se faire traiter par elle, veut être traité à la maison dans un cadre familier.

L'équipage et les volontaires courent de graves dangers en allant en haute mer avec lui à la barre.

Poul Watson est tellement cinglé, qu'il en est mentalement dérangé. Et il pourrait presque par hassard mettre son vaisseau et son équipage en danger, avec ces actes insensés.

Kemm Poulsen
Producteur du documentaire Whale Wars (les Guerres des Baleines) en 1986

Note: Je ne sais pas ce qu'il voulait faire en prétendant être le producteur de Whale Wars, ce qu'il n'était évidemment pas. J'ai affiché le message sur le tableau des annonces pour que l'équipage puisse en rire.

Mon voyage à terre m'a valu quelques regards remplis de haine de la part de certaines personnes âgées mais personne ne s'est attaqué à moi dans les rues. J'ai même été agréablement surpris d'être salué et de recevoir un sourire de plusieurs des jeunes que nous avons pu croiser.

L'équipe de Sea Shepherd a parlé à des centaines de jeunes gens au cours du dernier mois et ces conversations ont été très encourageantes. Il est évident que le massacre n'est pas une tradition soutenue par la majorité des plus jeunes. Ce n'est pas une image à laquelle la plupart des féringiens veulent être associés.

J'ai été déçu d'apprendre que le nouveau documentaire sur Luna, l'orque orphelin de Colombie Britannique, et qui s'appelle "La Baleine", a été projeté en avant-première ici même aux îles Féroé, à la Maison Nordique, le week-end dernier. Je n'ai pas de problème avec le fait que l'avant-première se déroule ici car je pense que cela peut contribuer à attirer davantage l'attention sur les baleines, mais je trouve vraiment étrange que cette avant-première ait été utilisée par au moins un des sponsors du film comme tribune publique afin de dénoncer les efforts de Sea Shepherd pour défendre les cétacés dans les îles Féroé.

Dans un livre sur les Féroé intitulé 2 Minutes, le photographe Regin W. Dalsgaard a écrit en préface:

"Aussitôt, j'ai attrapé mon matériel photo, sauté dans la voiture et je me suis dépêché de rejoindre la plage. C'était la première fois que je remarquai l'état de transe dans lequel étaient plongés les tueurs de dauphins. Ils étaient sur un autre plan et j'ai comparé la situation à un bon vieux film de vampires où ces derniers se tiennent prêt à goûter le sang. Au travers de mes objectifs, j'ai réalisé que cette transe était une sorte d'état profond, une sorte de méditation avant la bataille."

Ce n'est pas le genre d'image dont la plupart de gens veulent pour refléter leur identité nationale. Les îles Féroé sont un groupe d'îles magnifiques, tout droit sorties d'un conte de fées et qui font penser à la Terre du Milieu du Seigneur des Anneaux. La vision des montagnes vertes avec les cascades le long de leurs pentes est presque celle d'un autre monde. Les formations de rochers et les falaises élevées de la côte Nord sont vraiment impressionnantes. Et au milieu de ce paysage naturel absolument splendide, vivent 47.000 personnes qui bénéficient des conditions de vie les plus élevées d'Europe.

Il n'y a qu'une seule faute, seulement une ombre au tableau de cette société presque parfaite et c'est cette obscénité sans nom qu'ils appellent le Grindadráp. Au 21ème siècle, elle n'a tout simplement pas sa place dans un monde civilisé. Elle choque les gens dans le monde entier. Elle est cruelle, injustifiée, écologiquement destructrice et obscène.

Je m'oppose à ce massacre depuis 1983 ; depuis cette époque, nous en sommes maintenant à la sixième campagne de Sea Shepherd avec nos propres bateaux. Au cours de ce laps de temps, j'ai vu des féringiens manifester une attention et une hostilité croissante au Grind.

Je suis sûr que cette atrocité pourra être stoppée, et le plus tôt sera le mieux.

Nos efforts cette saison ont été couronnés de succès. Pas un seul dauphin n'a été tué cet été lorsque nos bateaux étaient présents. Avec de la chance, le projet télévisuel auquel Animal Planet travaille montrera aux yeux du monde entier ce massacre abject comme The Cove avait montré à ces mêmes yeux le massacre des dauphins à Taiji au Japon.

Le week-end dernier, j'ai marché sur l’une des plages sanglantes avec certains membres de mon équipage. Là où sur d'autres plages, nous pourrions trouver des coquillages, ici aux îles Féroé, ce sont des os et des crânes de globicéphales et de dauphins qui jonchent les plages. Les crânes qui sortent du gravier et du sable évoquent l'image des champs de la mort, et en fermant les yeux, je pouvais voir les eaux gorgées de sang et je pouvais entendre les cris des dauphins lorsque leurs corps innocents étaient éventrés et dépecés à coups de couteau.

Debout sur cette plage hantée, j'éprouvai de la reconnaissance pour les efforts de mon équipage courageux et vaillant. Grâce à eux, ces plages sont restées silencieuses cet été, grâce à eux, les baies ne sont pas devenues rouges de sang, et grâce à eux, cet été a été celui de l'espoir pour les cétacés et pour ceux qui s'opposent au massacre purement gratuit de ces créatures gentilles, intelligentes et magnifiques.

SIGNALER UN GRIND

Pour signaler un appel au grind : +45 36 96 08 85

Pour envoyer des photos ou des actualités non urgentes par e-mail:
inform-us@seashepherd.org

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact