Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Jeudi, 05 Janvier 2012 13:30

Sea Shepherd en appelle aux Nations à agir pour protéger la vie dans le sanctuaire baleinier de l’océan Austral

Lettre ouverte aux Nations du monde à prendre des mesures pour faire cesser le massacre des baleines dans l'Océan Austral:

 

SSCS_logo_100_text

SEA SHEPHERD EN APPELLE AUX NATIONS A AGIR POUR PROTEGER
LA VIE DANS LE SANCTUAIRE BALEINIER DE L’OCEAN AUSTRAL

Sea Shepherd Conservation Society
5 janvier 2012

Malgré une désapprobation unanime depuis la fin des années soixante-dix, les nations du monde entier n’ont à ce jour, rien fait pour empêcher le Japon de massacrer des milliers de baleines et cela, même dans ce qui a été désigné en 1994 par la Commission Baleinière Internationale (CBI) comme un sanctuaire baleinier.

Les nations du monde continuent de laisser le Japon tuer chaque année plus de 1000 baleines dans le sanctuaire baleinier de l’océan Austral, en toute impunité et sous couvert d’une prétendue "recherche scientifique". Or, ces massacres sanglants menés au moyen de harpons explosifs n’ont jamais débouché sur aucune publication scientifique qui soit reconnue par des pairs. Pire encore, la viande de baleine est vendue illégalement et on la retrouve dans des restaurants, dans des magasins et au menu des cantines scolaires, alors même que sa teneur en métaux lourds représente de graves dangers pour la santé humaine.

Les nations du monde ont officiellement condamné cette chasse et ont voté des réglementations, des traités, des moratoires et la création de sanctuaires. Cependant, rien de tout cela n’a jamais permis de protéger nos dernières grandes baleines, même en cet endroit que nous nous plaisons à appeler "sanctuaire".

L’Australie, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande et les Pays-Bas ont émis le 14 décembre 2011 une déclaration conjointe selon laquelle ils "rest[ent] résolument opposés à la chasse commerciale à la baleine, y compris la chasse à la baleine dite 'scientifique', en particulier dans le sanctuaire baleinier de l’océan Austral... et [sont] déçus de constater le départ récent de la flotte baleinière japonaise pour l’océan Austral." Ces pays affirment "demeur[er] déterminés à améliorer l’état des populations de baleines dans le monde, à maintenir le moratoire mondial de la CBI sur la chasse commerciale à la baleine, et à réformer significativement la CBI".

Ces pays en appellent à un "comportement responsable" dans le sanctuaire baleinier de l’océan Austral: nous ne pouvons qu’approuver. Le massacre absurde des baleines, sans considération aucune pour leur vie ni pour le rôle vital qu’elles jouent dans les écosystèmes marins, n’a rien d’un comportement responsable. Des centaines de pays qui restent les bras ballants pendant qu’une poignée de pays voyous mènent les baleines vers l’extinction, voilà qui n’est pas non plus un comportement responsable.

Se contenter de paroles n’est pas un comportement responsable. Si les hommes et les femmes qui rejoignent Sea Shepherd Conservation Society en tant que volontaires s’étaient contentés de paroles au cours de ces huit dernières années, des milliers de baleines supplémentaires auraient péries sous les coups de harpon explosifs. Les baleines ont besoin d’actions efficaces de la part des nations du monde, aujourd’hui.

Nous en appelons à toutes les nations: faites, avant qu’il ne soit trop tard, tout ce qui est en votre pouvoir pour faire cesser le massacre absurde et écologiquement dévastateur des derniers grands cétacés de notre planète. Imposez des sanctions commerciales, empêchez-les de chasser dans vos zones économiques exclusives, conditionnez vos aides, et sensibilisez le public au problème: vous êtes bien placés pour savoir comment faire pression efficacement sur le gouvernement japonais.

Si vous n’agissez pas aujourd’hui, serez vous prêts à assumer devant vos enfants et vos petits-enfants que vous avez laissé le Japon exterminer des créatures parmi les plus intelligentes de notre planète, que vous n’avez pas voulu agir pour arrêter cela ? Et ensuite, que laisserez-vous encore le Japon et d’autres pays vous prendre et prendre à vos enfants ?

Sea Shepherd Conservation Society est une petite association à but non lucratif dévouée à la protection des espèces marines. Ses équipes à terre et en mer sont constituées presque entièrement de bénévoles et elle ne peut agir que grâce à ses donateurs. Depuis huit ans, nous envoyons nos bateaux dans l’océan Austral pour protéger les baleines au péril de nos vies. Nous nous interposons entre les navires harponneurs et la rampe du navire-usine des baleiniers, ce qui revient à geler toutes les opérations de chasse.

En janvier 2010, les baleiniers japonais ont coulé un bateau de Sea Shepherd dans les eaux glaciales de l’océan Austral et c’est un autre navire de Sea Shepherd, le Bob Barker. , qui a dû secourir en catastrophe l’équipage du navire percuté. Aucune proposition d’assistance n’est venue de la flotte baleinière japonaise. Ils ont aussi défoncé le flanc tribord du Bob Barker et en ont ouvert la coque. Les intentions criminelles des baleiniers à notre encontre sont indiscutables. Suite à cet épisode, la presse japonaise s’est répandue en diffamations et autres accusations mensongères, belle démonstration que leur manque d’égard pour la vie n’a pour égal que leur manque d’égard pour la vérité.

En ce moment même, nos trois navires et nos 88 membres d’équipage bénévoles, des hommes et des femmes originaires de plus de vingt nations différentes, font route vers l’extrême sud du monde et affrontent des eaux glaciales et dangereuses. La flotte baleinière japonaise est à notre portée et dans les semaines et mois à venir, nous n’aurons de cesse de nous interposer entre les baleines et les baleiniers afin d’épargner le harpon explosif à plusieurs centaines d’entre elles. Nous sommes passionnément dévolus à faire cesser ces massacres barbares, absurdes et illégaux.

Aujourd’hui, nous vous conjurons de nous aider à protéger les baleines. Ne nous donnez pas un soutien verbal. Ne nous donnez pas d’argent pour nos bateaux et nos équipages. Seules des nations peuvent empêcher d’autres nations de commettre ces atrocités contre la vie. S’il vous plaît, nations du monde, donnez nous de l’action.

Au nom des océans et de l’humanité,

Sea Shepherd Australie, Jeff Hansen, directeur
Sea Shepherd France, Lamya Essemlali, présidente
Sea Shepherd Pays-Bas, Geert Vons, directeur
Sea Shepherd Nouvelle-Zélande, Michael Lawry, directeur
Sea Shepherd États-Unis, Bonny Schumaker, administrateursignatures

 

Divine Wind
 

Visitez le site de
l'Opération Divine Wind
pour suivre les informations concernant notre campagne de défense des baleines de l'Antarctique 2011-12

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact