Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Jeudi, 12 Avril 2012 00:00

Sea Shepherd Chili sauve un bébé lion de mer alors qu'un débat national fait rage sur l'élimination de ces mammifères

Commentaire par Marco A. García León - Sea Shepherd Chili

dsc_00568 avril 2012 – La forte houle à Iquique (Chili) a forcé un bébé lion de mer à se séparer de sa mère et l'a poussé vers une zone de gros trafic maritime. L'animal a dû se battre contre les vagues cinglantes, les dangereuses hélices des bateaux et les débris épars à la surface de l'eau pour regagner la côte. Exténué et proche de la noyade, il a finalement réussi à rejoindre le rivage, où des chiens l'ont attaqué.

Omar Pardo, propriétaire d'un magasin, a immédiatement contacté Sea Shepherd Chili. Nous nous sommes vite rendus sur les lieux pour aider le petit lion de mer en état de choc. La Marine nous a gracieusement offert son aide et a pourvu au nécessaire. Après un rapide diagnostic de l'état de l'animal, nous étions soulagés de voir qu'il était juste fatigué et affamé. La prochaine étape consistait à lui montrer que nous étions là pour l'aider. Nous avons alors fait tranquillement les présentations, le laissant nous approcher à son propre rythme.

Avec l'aide et le soutien des gens de la Marine Nationale, nous avons emmené le lion de mer à leur centre de secours. Sur le trajet, il nous regardait calmement, lové dans mes bras. Il finit par s'endormir et nous réalisâmes alors qu'il avait pris confiance en nous et sentait qu'on voulait l'aider. Il était capable de voir quelle était notre intention, qui était de faire de notre mieux pour le protéger.

Quand nous sommes arrivés au centre, nous l’avons réveillé puis l’avons confié aux soins des secouristes, jusqu'à ce qu'il se rétablisse et soit en mesure de retourner dans son milieu naturel. Nous voulons le voir à nouveau s'ébattre librement en mer, sans craindre la menace de ceux qui souhaitent que la chasse et la capture des lions de mer soient autorisées au Chili.

10 avril 2012 – Bonnes nouvelles! Le bébé lion de mer a été relâché hier par les autorités sur la plage de Papache. Les bénévoles et sympathisants de Sea Shepherd de la ville d'Iquique ont assisté à l'événement. Le mammifère avait pleinement récupéré et était tout content. Notre équipe gardera un oeil sur lui pour voir s'il réapparaît de temps en temps.

Un grand merci à Barbara Gajardo, David Gómez, Zico Henríquez, et toute l'équipe et sympathisants de Sea Shepherd Chili.

dsc_0060 dsc_0050

Les lions de mer du Chili sont au coeur d'un grand débat. Bien qu'ils soient légalement protégés (leur capture et leur chasse sont interdites), ils font constamment l'objet de vives discussions. Le poisson se fait rare de la pointe nord jusqu'à l'extrême sud du pays, et les pêcheurs en tiennent les lions de mer pour responsables. Mais la vérité est tout autre: les vrais responsables sont la pêche industrielle et le chalutage à outrance et sans discernement qui ont lieu dans les océans et mers du monde entier. Les pêcheurs accusent les lions de mer d'endommager leurs filets et les fermes d'élevage de saumons de détruire leurs cages et de manger leurs poissons. Ainsi, les deux parties traquent et tuent les lions de mer illégalement.

Le Ministère chilien de la pêche a déjà autorisé l'abattage de 300 de ces mammifères au large de la ville d'Arica, parce qu'il y a "un problème de surpopulation et parce qu'ils mangent des poissons et portent atteinte à la propriété d'autrui”. Aucune des raisons avancées n'est vraie. Aussi pouvons-nous nous demander pourquoi tous ces mensonges? Pourquoi ces gens tiennent-ils tant à capturer et tuer leur quota d'animaux? La réponse est simple: pour l'argent.

Aucune étude n'atteste d’une quelconque surpopulation des lions de mer, par contre de nombreuses compagnies cherchent à acquérir des lions de mer pour en faire des “clowns” dans leurs “parcs aquatiques”. Il existe également un marché noir où les parties génitales de ces animaux sont vendues à destination des pays asiatiques pour leurs soi-disant vertus aphrodisiaques.

Les membres de l'équipe Sea Shepherd Chili ont mené leur enquête et ont réuni de nombreux documents mettant à jour des activités illégales de commerce des lions de mer depuis plusieurs mois. Durant les prochaines semaines, nous partagerons les informations en notre possession. Les lions de mer sont en grand danger et nous devons les protéger à tout prix.

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact