Commentary and Editorial

rss_icon_14Get RSS for this page now!  Sign up via My Sea Shepherd

Imprimer
Jeudi, 04 Octobre 2012 20:00

Woodside profanera-t-il "l'autel" du peuple Goolarabooloo?

Empreinte d’un petit théropodeEmpreinte d’un petit théropode.
Photo: Adam Toole

Aujourd'hui, le jeudi 4 octobre je regardais un programme sur ABC TV appelé "Catalyst" sur le thème des "Dinosaures de Kimberley".

Comme si nous avions besoin d'une autre raison pour stopper Woodside et ses plans de construire l'une des plus importantes exploitations de gaz naturel en plein milieu de la plus grande pouponnière de baleines à bosse du monde entier, on apprend maintenant que le projet de Woodside va détruire des pistes d’empreintes de dinosaures que l'on ne trouve nulle part ailleurs sur la planète.

Dans l'extrême nord-ouest australien, le Kimberley est une région où la science a beaucoup à apprendre, où la faune est abondante et diverse, et le paysage sauvage et non pollué. Ce qui est vraiment incroyable dans cette histoire, c’est que les plus grands animaux qui vivent actuellement sur Terre nagent au dessus des empreintes des plus grands animaux à avoir foulé cette planète. Nous trouvons écrite dans le grès l'histoire des dinosaures venue du plus profond des âges; dans la plupart des cas ces pistes ont été faites en quelques jours ou quelques semaines et ont été déposées il y a 130 millions d’années, fournissant un aperçu étonnant de ce que pouvait être la vie il y a des millions d’années.

Ces traces sont probablement l’une des plus grandes pistes de dinosaures au monde. Le record actuel pour une empreinte de Sauropode est de 1,5 mètre, et celles trouvées à James Price Point mesurent environ 1,7m de long. Le commentateur continue en expliquant qu’ "un animal possédant des pieds de la taille de pneus de camion devait mesurer de 7 à 8 mètres de haut au niveau de la hanche et 35 mètres de long. Si vous pensiez que les empreintes des plus grands sauropodes du monde étaient impressionnantes, alors que direz-vous de celles des stégosaures australiens? Cette découverte est d’une importance mondiale. Sans des traces comme celles-ci nous n’aurions jamais su que les stégosaures existaient ici autrefois."

Peut-être la plus grande empreinte de sauropode jamais découverte avec une taille de 1,7mètresPeut-être la plus grande empreinte de sauropode jamais découverte avec une taille de 1,7mètres.
Photo: Catalyst

Les empreintes de dinosaures s’entrelacent ici de manière unique avec des songlines (pistes chantées) et les "histoires de la création" aborigènes. L’émission donne la parole à trois intervenants passionnés, le Dr Steve Salisbury, un paléontologue de l’université du Queensland, Louise Middleton, spécialiste des dinosaures venue de Broome, et Richard Hunter chef principal et garant des traditions du peuple Goolarabooloo.
Richard Hunter déclare, "Ces empreintes sont comme nos ancêtres, non? Ils ont été les premiers…les premiers êtres vivants dans ce pays. Vous savez, nous avons nos propres songlines… C’est de culture dont on parle - si on brise ces songlines, alors nous n’avons plus rien." 
Louise Middleton déclare: "Lorsque je les ai découvertes, j’en ai immédiatement réalisé la signification, je suis littéralement tombée à genoux et j’ai pleuré, car j’ai senti que si nous ne sauvions pas James Price Point et ses empreintes, alors nous ne sauverions jamais rien. Briser ces songlines, c’est comme se rendre au Vatican et briser les calices ou vandaliser l’autel de la Basilique Saint Pierre – voilà l’importance et la force de ces empreintes de dinosaures. Les détruire, même en partie, reviendrait à cracher sur nos âmes."

Le Dr Salisbury déclare qu’ "Il n’y a nulle part ailleurs dans le monde où vous pouvez venir vous promener le long de ces magnifiques plages, et découvrir les traces de quelque uns des plus importants dinosaures de la planète. Elles doivent être conservées dans leur intégralité. Il y a toute une histoire scientifique que nous commençons seulement à comprendre, ce qui nécessite de connaître l’ensemble des sites où l'on a découvert des traces et les relier tous ensemble, afin d’essayer d'en dégager le contexte général. Il existe une réelle opportunité de faire du tourisme paléontologique écologique ici. Ces 200 km de côte aux dinosaures méritent d’être protégés en tant que patrimoine mondial."

Laisserions-nous quelqu’un profaner le Vatican? Non, bien sûr que non et nous ne devrions pas non plus permettre à Woodside et ses entreprises partenaires comme BHP Billiton, Shell, Mitsubishi et Mitsui de profaner des traces de dinosaure que l’on ne trouve nulle part ailleurs sur Terre, qui représentent les ancêtres des populations locales, leur culture et leur pistes de chant. Si Woodside et ses partenaires prennent ça au peuple Goolarabooloo, ils les laissent sans rien.

L’exploitation de gaz peut être construite ailleurs, mais la plus grande pouponnière de baleines à bosse et ces pistes de dinosaures, que l’on ne trouve nulle part ailleurs sur Terre et qui sont liées aux songlines et à la culture du peuple Goolarabooloo, ça jamais !

Lors d’une réunion publique à Broome, le Dr Steve Salisbury a expliqué pourquoi nous devions prendre soin de ces empreintes de dinosaures.
Regardez l’histoire complète: Kimberley Dinosaurs - ABC TV Science

La production de Catalyst filme les empreintes de stégosaures trouvées à James Price PointLa production de Catalyst filme les empreintes de stégosaures trouvées à James Price Point.
Photo: Adam Toole

 

Sea Shepherd welcomes your support. To support our
conservation work, please visit our donation page.


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact