Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 22 Décembre 2014 16:18

Le Sam Simon se prépare à l’arrivée d’autres braconniers et à leur arrestation

Le Sam Simon à la recherche des braconniers de légine dans l’océan Austral – Photo: Jeff WirthLe Sam Simon à la recherche des braconniers de légine dans l’océan Austral – Photo: Jeff WirthLe Sam Simon a atteint les Shadowlands de l’océan Austral et se prépare à l’arrivée de trois autres bateaux braconniers de légine.

Selon la COLTO (regroupement des pêcheurs légaux de légine), trois des navires qui sont connus pour pratiquer la pêche INN (illicite, non déclarée et non réglementée) de légine sont en route vers les eaux de l’Antarctique.

Dans un communiqué publié sur le site web de la COLTO, le 18 décembre 2014, l’organisation déclarait que "…les trois navires de pêche INN qui avaient été repérés récemment dans un port de Thaïlande, le Chang Bai, le Chengdu et le Nihewan ont été rebaptisés respectivement Taishan, Jianfeng et Yunnan, et il semble qu’ils fassent route vers le Sud en direction du territoire de la CCAMLR."

Sid Chakravarty, capitaine du Sam Simon, déclare: "Nous sommes en train de chercher d’autres braconniers de légine, ainsi que le matériel de pêche jeté à la mer qui est leur marque de fabrique. Sea Shepherd sait comment affronter les pêcheurs criminels qui menacent cet écosystème délicat. Qu’ils viennent seuls ou à trois, il faut qu’ils sachent que nous les attendons, prêts à procéder à notre prochaine arrestation au nom de l’océan Austral."

Le capitaine Chakravarty étudie sa route dans les Shadowlands. Photo: Jeff WirthLe capitaine Chakravarty étudie sa route dans les Shadowlands. Photo: Jeff WirthAu moins deux des bateaux, le Chang Bai et le Chengdu, sont liés à l’armateur connu pour pêcher illégalement, Vidal Armadores. Depuis 1999, les régulateurs des pêches internationales ont pu faire la relation entre des navires appartenant à Vidal Armadores ou à des sociétés qui lui sont liées dans plus de 40 cas de pêche illégale présumée.

En 2003, le Viarsa 1, dont on sait qu’il est lié à Vidal Armadores, a entraîné les autorités australiennes dans une poursuite de 21 jours en haute mer après avoir été localisé dans les eaux territoriales australiennes et soupçonné de pêcher la légine illégalement.

L’information concernant les trois autres bateaux braconniers est arrivée peu après que le Bob Barker a repéré le braconnier Thunder à l’intérieur du territoire géré par la CCAMLR (Convention sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique).

Le Bob Barker est aux trousses du Thunder depuis qu’il a découvert le braconnier il y a six jours, dont 21 heures de poursuite sur 100 milles nautiques à travers un pack de glace dense.

Sea Shepherd continue à informer quotidiennement Interpol, la CCAMLR, la police fédérale australienne et la direction australienne des pêches des activités du Thunder. Jusqu’à présent, ces rapports n’ont reçu aucune réponse.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact