Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 08 Mars 2010 00:00

Opération Waltzing Matilda: un Véritable Succès !

 

On peut remplacer les bateaux, pas les baleines.

Rapport de la Campagne 2009-2010 de Défense des Baleines en Antarctique

Après trois mois épuisants et dramatiques passés dans les mers les plus lointaines et les plus hostiles du globe, les navires de Sea Shepherd Conservation Society, le Steve Irwin et le Bob Barker, ont été accueillis le samedi 6 Mars 2010 par une foule de supporters enthousiastes dans le port d'Hobart en Tasmanie.

Sea Shepherd termine ainsi sa campagne la plus ambitieuse et la plus efficace jamais entreprise pour la défense des baleines. L'Opération Waltzing Matilda, notre sixième campagne contre la chasse à la baleine dans le Sanctuaire Baleinier de l'Océan Austral, a été d'une efficacité incroyable.

Steve Irwin meets Barker in front  of whalers

Pendant douze jours en Janvier et trois semaines consécutives en Février, nous avons empêché les braconniers nippons de tuer des baleines, ce qui représente au total trente-trois jours de répit pour ces animaux en voie de disparition, soit le tiers de la saison de chasse. De plus, nos actions ont contraint les navires harpons Shonan Maru 2 et Yushin Maru 3 à stopper leurs activités de chasse pour s'opposer à nos interventions. Nous avons donc empêché ces deux bateaux de tuer des baleines pendant toute la saison.

Nous connaîtrons le résultat final de nos actions lorsque la flotte baleinière japonaise rentrera à Tokyo en Avril. Nous avons réduit de moitié leurs quotas de chasse pendant les trois années précédentes et cette année nous avons été encore plus efficaces. Les résultats promettent donc d'être vraiment satisfaisants. Nous savons leur avoir fait perdre des dizaines de millions de dollars de profit.

The Ramming of the Ady GilMais cet exploit nous a également beaucoup coûté. Nous avons perdu l'un des trois navires engagés dans cette campagne. Très récemment acquis, le navire intercepteur ultrarapide Ady Gil a été délibérément éperonné et coupé en deux par le navire harpon Shonan Maru 2. Nos six membres d'équipage ont survécu de justesse à la collision et le trimaran, d'une valeur d'un million et demi de dollars, a sombré.

Bien entendu, c'est une chose à laquelle nous ne nous attendions pas quand nous avons appareillé pour combattre ces chasseurs implacables. Néanmoins, nous pensons que les bateaux peuvent être remplacés, pas les baleines.

Ady Gil rammingEn fait, l'Ady Gil était tellement efficace pour contrer les plans des chasseurs que ces derniers, après seulement deux jours de combat, le 6 Janvier 2010, ont décidé de le détruire dans un acte plein de lâcheté. Alors que l'Ady Gil naviguait au ralenti, le Shonan Maru 2 a brusquement et délibérément changé de cap pour éperonner le trimaran à pleine vitesse tandis que l'équipage du navire harpon braquait ses canons à eau et ses armes acoustiques à longue portée sur les membres de Sea Shepherd.

Quelques jours après, les chasseurs japonais ont fait prisonnier Peter Bethune, le Capitaine de l'Ady Gil. Dans l'obscurité la plus totale, Peter Bethune a courageusement abordé le Shonan Maru 2 qui naviguait à quinze nœuds. Dans une manœuvre habile, sans se faire repérer, il a réussi à se défaire des dispositifs anti-abordage du navire japonais. Pendant plus d'une heure et demie, il est resté immobile, caché sur le pont du baleinier à attendre le lever du soleil afin que notre hélicoptère puisse décoller et filmer son intervention. Au lever du jour, il est allé frapper au poste de commandement afin de présenter au Capitaine japonais un mandat d'arrêt et une facture de la valeur de son navire coulé par cet acte criminel et irresponsable.

Captain Peter BethuneLe Capitaine Bethune a été arrêté par l'équipage et fait prisonnier. Il est le premier prisonnier néo-zélandais à être transféré de l'Océan Austral au Japon depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale. À notre grande surprise, afin de le ramener au plus vite au Japon, le Shonan Maru 2 a quitté le reste de la flotte baleinière et ainsi abandonné les activités de chasse. Par ce seul acte courageux, Peter Bethune a donc sauvé des dizaines de baleines. Le Shonan Maru 2 doit arriver au Japon mi-Mars. Sea Shepherd Conservation Society met tout en œuvre afin d'assurer la défense du Capitaine de l'Ady Gil.

Malgré l'agressivité croissante des chasseurs japonais, Sea Shepherd a été capable encore une fois de perturber le massacre des baleines sans faire le moindre blessé.

Cette année, Sea Shepherd possédait une puissante arme secrète: grâce à la générosité du présentateur de télévision américain Bob Barker, nous avons acheté un ancien baleinier norvégien en Afrique. C'est à l'Île Maurice que nous l'avons préparé secrètement pour son départ le 18 Décembre 2009 pour l'Océan Austral.

Le Steve Irwin a quitté Fremantle, Australie, le 7 Décembre 2009 et l'Ady Gil a appareillé d'Hobart en Tasmanie, le 18 Décembre 2009.

Bob BarkerLa présence du Bob Barker a permis de contourner efficacement la tactique mise en place par les Japonais. Un navire baleinier japonais collait en permanence au Steve Irwin afin de relayer sa position en temps réel au reste de la flotte braconnière capable ainsi de l'esquiver. Notre vaisseau amiral fut même obligé de retourner en Tasmanie pour mettre un terme à cette poursuite. Pendant ce temps, le Bob Barker faisait route vers l'Est le long de la banquise. Déguisé en baleinier norvégien, il approcha la flotte japonaise et la prit totalement par surprise.

Notre nouveau navire aurait été capable de coller la flotte baleinière japonaise pendant tout le mois de Janvier s'il n'y avait pas eu la destruction délibérée de l'Ady Gil. Le Bob Barker fut en effet forcé de stopper la chasse et de porter assistance à l'équipage du trimaran éperonné.

 

L'Opération Waltzing Matilda représente la troisième saison de la série télévisée Whale Wars. Animal Planet a pu filmer tout le drame de ces conflits et de ces accrochages. Cette année encore, il ne peut donc y avoir aucune contestation sur ce qui s'est déroulé dans le Sanctuaire Baleinier de l'Océan Austral.

En Février, le Bob Barker a été intentionnellement éperonné par le navire harpon Yushin Maru 3 et sa coque entaillée d'un mètre sur tribord arrière. Heureusement, l'équipage a pu faire les réparations d'urgence.

Nishan Maru rams Bob Barker Nisshin Maru research sign painted in red

L'équipage de nos navires a combattu les baleiniers avec des canons à eau, des bombes puantes (à base de beurre rance) et a réussi à peindre en rouge le mot 'RESEARCH' sur la coque du Nisshin Maru, le navire-usine de la flotte japonaise.

Nos campagnes sont devenues une véritable guerre des baleines. Des batailles aux canons à eau aux combats diplomatiques entre l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon, cette guerre a été menée sur plusieurs niveaux et à plusieurs endroits. Avec des bateaux touchés et coulés, un prisonnier de guerre capturé par le Japon, le conflit fut cette année plus intense que jamais. Mais c'est dans les eaux froides et lointaines cernées par les glaces de l'Antarctique que les navires de Sea Shepherd ont fait la différence en sauvant la vie de centaines de baleines et en coûtant aux braconniers japonais des dizaines de millions de dollars de profit.

Steve Irwin meets Barker in front of whalers

Nous avons également remporté de grandes victoires politiques et médiatiques. Notre campagne a été couverte par tous les médias internationaux, particulièrement au Japon. Selon des sondages australiens, quatre-vingt onze pour-cent de la population approuvent nos actions. Ce soutien extraordinaire du peuple australien a forcé le Premier Ministre Kevin Rudd à agir conformément à ses promesses de campagne électorale et à entreprendre des actions légales contre les activités japonaises de chasse à la baleine.

L'Opération Waltzing Matilda, la campagne de défense des baleines la plus efficace jamais organisée par Sea Shepherd, est terminée. Nous devons à présent réfléchir à de nouvelles stratégies et à de nouvelles tactiques afin de revenir plus forts que jamais dans le Sanctuaire Baleinier de l'Océan Austral en décembre prochain, si jamais les pirates japonais retournent une fois encore dans ces eaux.

Notre objectif est simple: couler la flotte baleinière japonaise économiquement, la ruiner totalement. Car le seul langage que ces braconniers comprennent est le langage des pertes et des profits et notre devoir est d'augmenter leurs pertes et de réduire leurs profits.

Le secret pour réussir est de ne jamais capituler, de ne jamais abandonner le combat et de continuer à traquer ces tueurs sans relâche, année après année, jusqu'à ce qu'ils fassent faillite et qu'ils soient politiquement et économiquement contraints d'arrêter.

Article traduit bénévolement par Antoine.
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact