Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 11 Mars 2010 00:00

Sea Shepherd Epingle le Restaurant The Hump de Santa Monica

Nous voulions épingler le restaurant The Hump (La Bosse) depuis quelques mois. Du jour où Zoli Teglas, coordinateur des activités locales de Sea Shepherd, me parla pour la première fois d'un restaurant de Santa Monica qui servait de la viande de baleine. J'avais alors pensé que c'était une plaisanterie.

Mais c'était très serieux et Zoli entrepris de mettre sur pied un guet apens. Il recruta Charles Hambleton de la production du film The Cove, récompensé aux Oscars, pour l'aider à organiser l'achat d'un plat à base de rorqual boréal à 600$.

La vente de viande de baleine, en claire violation de la loi fédérale américaine, traduit bien l'incroyable arrogance des hommes d'affaires japonais impliqués dans le commerce illégal d'espèces de baleines dans le monde entier. Ils sont devenus tellement cupides et si certains de leur impunité qu'ils ont même envahi les Etats-Unis avec des produits de baleine passés en contrebande.

Sea Shepherd Conservation Society veillera à ce que le restaurant The Hump soit définitivement fermé et continuera à enquêter sur la vente de viande de baleine dans les autres restaurants japonais des États-Unis.

article_separator_650x1

Article du Los Angeles Times

Par Martha Groves,
11 mars 2010

Les procureurs fédéraux ont porté plainte mercredi contre un restaurant de sushi de Santa Monica et l'un de ses chefs, au motif que ces derniers auraient vendu de la viande d'une espèce de baleine en voie de disparition.

"The Hump", un bistrot branché de l'aéroport de Santa Monica a immédiatement déclaré par l'intermédiaire de l'avocat Gary Lincenberg, qu'il endossait la "responsabilité des actes criminels dénoncés par le procureur, qu'il paierait une amende et que l'affaire serait traduite en justice".

Les accusés de la plainte déposée au Tribunal du district de Los Angeles sont Typhoon Restaurant Inc., propriétaire de "The Hump" et le chef Kiyoshiro Yamamoto, 45 ans, de Culver City.

La vente illégale d'un produit de mammifère marin est une infraction passible d'une peine maximale d'un an de prison et d'une amende de 100'000$ pour un particulier et de 200'000$ pour une organisation, selon l'office du procureur des Etats-Unis.

The Hump a été pris pour cible après la parution mardi dans le New York Times d'allégations selon lesquelles le restaurant aurait servi de la viande d'une espèce de baleine en voie de disparition, le rorqual boréal, laquelle sortait peut-être tout droit du coffre d'une Mercedes-Benz blanche.

Pour obtenir des preuves, des agents fédéraux et des militants de protection des animaux avaient coopéré pour la réalisation d'une vidéo piège orchestrée par le producteur associé du documentaire The Cove, récompensé aux Oscars.

"Personne ne devrait pouvoir entrer dans un restaurant et commander un mets réalisé à partir d'une espèce en voie de disparition," a écrit le procureur américain André Birotte Jr. Dans un communique de presse.

Ces révélations ont fait du bruit dans l'importante communauté "verte" de Santa Monica, qui s'enorgueilli d'être une référence dans le domaine de l'environnement et des droits des animaux, ainsi que de ses nombreux restaurants gourmets.

Mark Gold, président de Heal the Bay, s'est déclaré choqué à l'idée qu'un restaurant local serve des tranches de baleine en voie de disparition au nez et à la barbe de si nombreux écologistes.

"C'est quelque chose que je n'aurais jamais cru possible à Santa Monica, à moins de deux miles... des bureaux de Heal the Bay, de Santa Monica Baykeeper et du Natural Resources Defense Council, NRDC" a-t-il déclaré.

Selon l'Acte de Protection des Mammifères Marins (Marine Mammal Protection Act), il est illégal de vendre quelque viande de baleine que ce soit aux Etats Unis et les rorquals boréaux sont sur la liste des espèces en voie de disparition. Les rorquals boréaux sont les troisièmes plus grandes baleines après les baleines bleues et les rorquals communs.

Lors d'une réunion du conseil municipal mardi, le conseiller Kevin McKeown – un végétarien – a demandé au bureau du procureur de la ville d'évaluer si une violation de la loi serait une base suffisante pour révoquer l'autorisation d'exercer à de "The Hump".

Le conseiller municipal Richard Bloom, président de la Santa Monica Bay Restoration Commission et candidat retenu de la California Coastal Commission a déclaré que la ville "ferait tout ce qui est en son pouvoir pour s'assurer que la situation soit corrigée et ne se reproduise plus jamais."

Il se trouve que The Hump (un terme argotique d'aviation qui désigne l'Himalaya) de même qu'un restaurant voisin, Typhoon, sont en négociations de bail avec la ville de Santa Monica. Cette négociation a commencé avant que la question de la viande de baleine ne soit révélée.

Quelque soit l'évolution du procès fédéral, "ils ont une obligation distincte envers la ville," a déclaré Kate Vernez, la porte parole. "Nous l'évaluerons et prendrons en compte cette nouvelle affaire."

Zoli Ignite Teglas, qui chante avec le groupe Pennywise est le coordinateur musical de Sea Shepherd Conservation Society et de ses activités locales. Un groupe de protection de la faune marine sauvage a déclaré dans une interview qu'il avait eut vent du fait que The Hump servait de la viande de baleine et en avait alerté Charles Hambleton, le producteur associé de The Cove.

Teglas a dit qu'ils ont recruté deux militantes des droits des animaux – toutes deux végétariennes – et qu'ils ont utilisé une minuscule camera vidéo pour les filmer chez The Hump alors qu'on leur servait un omakase, la suggestion du chef, à 600$. Les deux militantes ont demandé si elles pouvaient avoir de la viande de baleine et une serveuse leur a ensuite servi huit pièces de ce qu'elle a appelé «baleine», selon une déclaration faite sous serment au procureur général du bureau de Los Angeles.

Les militantes ont ensuite emballé des échantillons de viande et les ont glissés dans un sac à main. Les échantillons ont été envoyés à Scott Baker, directeur associé du très respecté Marine Mammal Institute a l'Oregon State University. Baker a analysé la viande comme étant de la viande de baleine.

Armés d'un mandat de perquisition, les officiers fédéraux sont entrés dans le restaurant vendredi soir à la recherche de preuves. L'enquête fut menée par la National Oceanic and Atmospheric Administration, avec l'aide du U.S. Fish and Wildlife Service, du California Department of Fish and Game and de la U.S. Customs and Border Protection.

"La première chose que je voudrais savoir est d'où vient la viande de baleine", a dit le conseiller municipal Bloom, ajoutant qu'il attend du restaurant qu'il fournisse "des excuses sincères et sans équivoque."

Article traduit bénévolement par Anne.
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact