Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 29 Avril 2010 00:00

Le Japon Accuse le Capitaine Paul Watson d'Interférer dans ses Opérations de Chasse à la Baleine: "Non, vous croyez ?!"

Le Japon vient de réaliser que Sea Shepherd interfère dans ses activités illégales de chasse à la baleine.

Par le Capitaine Paul Watson

Kyodo News Service

http://home.kyodo.co.jp/modules/fstStory/index.php?storyid=498414

TOKYO, 30 avril KYODO

"Les garde-côtes japonais ont obtenu un mandat d'arrêt contre le président et fondateur de Sea Shepherd, Paul Watson, pour avoir ordonné à son équipage d'entraver les opérations de chasse à la baleine" ont déclaré des sources proches de l'enquête.

article_separator_350x1

J'ai découvert aujourd'hui que les garde-côtes japonais ont lancé contre moi un mandat d'arrêt pour avoir ordonné à mon équipage de faire obstacle aux activités de chasse à la baleine dans le Sanctuaire de l'Océan Austral.

Cela semble étonnant qu'il ait fallu cinq ans aux garde-côtes japonais pour découvrir que les volontaires de Sea Shepherd entravent la chasse baleinière. Nous menons ce combat depuis décembre 2005 et, chaque année, nous sommes plus efficaces que la précédente. Durant cette dernière campagne, nous avons sauvé plus de baleines que les baleiniers n'en ont abattues, ce qui leur a coûté des dizaines de millions de dollars.

Le Japon est également humilié par la sortie de The Cove, un documentaire qui trouve sa genèse dans la campagne Sea Shepherd de 2003 et qui expose pour la première fois la brutalité du massacre des dauphins à Taiji.

Le gouvernement japonais souhaite désespérément empêcher le retour de Sea Shepherd dans le Sanctuaire Baleinier de l'Océan Austral la saison prochaine.

Il ne fait aucun doute que les principales motivations des garde-côtes et du gouvernement japonais sont politiques.

Ni le Japon, ni la Nouvelle-Zélande, ni l'Australie n'a interrogé le capitaine du Shonan Maru 2, responsable de la destruction du navire de Sea Shepherd, risquant de tuer les six membres d'équipage.

Dans l'histoire maritime récente, il n'y a aucun autre cas d'un navire entré en collision avec un autre bateau en haute mer dans lequel le capitaine responsable ne soit même pas interrogé. Le Capitaine Peter Bethune est un citoyen néo-zélandais qui était aux commandes d'un navire battant pavillon néo-zélandais à l'intérieur des eaux territoriales antarctiques australiennes. L'Ady Gil a été coulé et détruit par le Shonan Maru 2 et pourtant aucun représentant de ces trois nations n'a interrogé le capitaine incriminé.

Au lieu de cela, le Japon a arrêté le Capitaine Peter Bethune et lance maintenant un mandat d'arrêt contre moi.

Quand le Japon a demandé à la police fédérale australienne de perquisitionner le Steve Irwin et le Bob Barker afin d'obtenir des preuves contre Sea Shepherd, ils l'ont fait. Pourtant, le Japon a apparemment refusé aux autorités australiennes et néo-zélandaises de monter à bord du Shonan Maru 2.

Les autorités australiennes ont-elles l'intention d'honorer le mandat d'arrêt émis par le Japon ? Vont-elles m'arrêter et m'extrader vers le Japon parce que celui-ci l'exige ?

Quoi qu'il en soit, une chose est sûre: Sea Shepherd Conservation Society retournera dans le Sanctuaire Baleinier de l'Océan Austral pour défendre les baleines contre les activités illégales de chasse.

Tant qu'il y aura le Sanctuaire Baleinier de l'Océan Austral, Sea Shepherd et son équipage continueront de patrouiller pour le défendre.

Article traduit bénévolement par Johanna.
 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact