Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Vendredi, 28 Mai 2010 00:00

L'Australie prend des mesures contre l'industrie baleinière japonaise

Cela aura pris trois ans mais le gouvernement de Kevin Rudd a décidé de tenir ses promesses faites lors de la campagne électorale de 2007. L’Australie va saisir la Cour Internationale de Justice de La Haye, Pays-Bas, et intenter un procès à l'industrie baleinière japonaise. Selon Peter Garrett, le Ministre de l’Environnement, Stephen Smith, le Ministre des Affaires Étrangères et Robert Mc Clelland, le Ministre de la Justice, ''cette décision n’a pas été prise à la légère''.

 

28.05.2010 .:. Déclaration du gouvernement australien
L'Australie engage une action en justice contre l'industrie baleinière japonaise

L’Australie va poursuivre l'industrie baleinière japonaise devant la Cour Internationale de Justice de La Haye. Cette décision souligne la volonté du gouvernement de mettre un terme définitif au programme soi-disant 'scientifique' de chasse à la baleine dans l'Océan Austral.

Nous avons été patients et avons fait preuve de détermination pour trouver une solution diplomatique à ce problème. Nous nous sommes investis dans de vives discussions avec le gouvernement japonais et la Commission Baleinière Internationale. Plusieurs pays nous ont apporté leur soutien. À ce jour, la réponse des nations pro-chasse n’a pas été positive. D’après leurs récentes déclarations, nous avons peu de chance d'aboutir à un compromis mais nous travaillerons dur afin de préparer au mieux la prochaine assemblée de la Commission Baleinière Internationale qui a lieu en juin. Même si nos chances d’obtenir un résultat positif restent minces, nous continuerons malgré tout à nous engager dans un effort diplomatique.

Le gouvernement a toujours été ferme dans sa détermination d'engager une action en justice s’il ne parvenait pas à trouver une solution diplomatique à ces divergences d’opinions. Le gouvernement tient donc ses promesses.

L'Australie et le Japon partagent une approche stratégique globale de sécurité et de partenariat économique, une solide relation commerciale et collaborent étroitement lors des principales réunions internationales. Les deux nations s’accordent sur le fait que leurs divergences d’opinion concernant la chasse à la baleine ne doivent en aucun cas être une entrave à la croissance et à la puissance de leur relation.

L’Australie travaille sans relâche pour faire cesser le massacre des baleines dans l’Océan Austral et va utiliser toutes les voies juridiques et diplomatiques possibles pour atteindre cet objectif. Une plainte officielle sera déposée en début de semaine prochaine auprès de la Cour Internationale de Justice de La Haye.

 

Sea Shepherd Conservation Society soutient l’initiative du gouvernement australien et considère cette décision comme un sérieux renfort pour mettre un terme aux opérations illégales de chasse à la baleine dans le sanctuaire baleinier de l’Océan Austral. ''Enfin une action de Canberra'' s’est réjoui le Capitaine Watson. ''Une action juridique internationale est primordiale pour mettre une terme définitif à cette activité. Nous comptons sur la Cour Internationale de Justice pour rendre un verdict sévère qui obligerait le Japon à cesser définitivement la chasse à la baleine dans le sanctuaire baleinier de l'Océan Austral. Nous espérons que la Cour comprendra ce que le mot 'sanctuaire' signifie.''

En décembre prochain, Sea Shepherd lancera l'opération No Compromise, sa septième campagne d'intervention contre l'industrie baleinière japonaise. Pour Paul Watson, ''cette action du gouvernement australien renforce la légitimité de nos interventions dans l'Océan Austral''.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact