Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 03 Juin 2010 00:00

Procès du Capitaine Bethune: fin de la première partie aujourd'hui

La première partie du procès du militant de Sea Shepherd Conservation Society s'est terminée sans avoir affaibli son esprit combatif et ses espoirs de libération. Contrairement à ce qui a pu être annoncé dans les médias, Peter Bethune continue de clamer son innocence et nie l’ensemble des faits qui lui sont reprochés. Il a d’ailleurs contesté à plusieurs reprises certains agissements mis en avant par le procureur.

La défense du Capitaine Bethune repose sur deux fondements: l’illégalité des activités de l’industrie baleinière japonaise et la légitimité d'action que la Charte Mondiale pour la Nature des Nations Unies donne à des organisations comme Sea Shepherd. Le baleinier japonais Shonan Maru 2 était engagé dans une activité illégale, les actions de Peter Bethune contre ce navire doivent donc être considérées comme un acte qui relève du rôle des gardes-côtes.

Premier jour de procès: Le procureur et les avocats de la défense tiennent chacun un discours avant qu'un membre d'équipage du Shonan Maru 2 ne vienne témoigner à la barre.

Deuxième jour de procès: Un second membre d'équipage du navire harpon vient témoigner à la barre. Il déclare avoir été victime d'une irritation épidermique après avoir reçu dans le visage une bouteille de beurre rance lancée par le Capitaine Bethune. Un médecin, absent au moment des faits, vient à la barre confirmer que cette brûlure a dû être causée par une projection d'acide butyrique.

Troisième jour de procès: Peter Bethune vient témoigner à la barre. Il expose sa version des faits et exprime toute sa colère de voir des meurtres commis impunément dans les eaux internationales: ''ils rentrent dans mon jardin et assassinent ce qui appartient à tout le monde'' regrette-t-il.

Le procès se termine le 10 juin prochain, date à laquelle le procureur et les avocats de la défense tiendront leur discours de clôture. Le Capitaine Bethune lui-même lira un discours en japonais à l’intention de la Cour et du peuple nippon. Il espère faire prendre conscience à cette population que ni lui, ni Sea Shepherd n'éprouvent de haine envers le Japon et ses habitants. La cible de ces actions est la chasse à la baleine, pas les Japonais. À la fin du procès, les trois magistrats en charge du dossier disposeront de quatre semaines pour rendre un verdict. Néanmoins, si les juges constatent que le militant de Sea Shepherd n'a violé aucune loi, ils peuvent le libérer sur le champ.

Par ailleurs, l’administration japonaise refuse toujours de prendre part aux investigations menées par les autorités maritimes australiennes et néo-zélandaises au sujet de la destruction de l’Ady Gil, le navire de Sea Shepherd dont Peter Bethune était le capitaine.

Peter Bethune

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact