Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mardi, 26 Octobre 2010 17:52

Massacre dans la Baie de Taiji

Hier, 52 grands dauphins et 7 dauphins de Risso ont été massacrés en moins d’une heure.

Une fois de plus, il n’y a eu aucune pitié, aucun survivant. Même les bébés dauphins n’ont pas été épargnés, jetés sans ménagement sur le pont des vedettes de pêche. Les Gardiens de la Baie de Sea Shepherd ont assisté et filmé à cette cruelle tragédie. La jeune Elora West décrit elle-même la scène comme « d’une brutalité sans nom ».

Scott West est parti à la poursuite des camions transportant les corps des dauphins pour apporter davantage de preuves (vidéos et photos) à cette barbarie. Une fois de plus, le drame de la Baie de Taiji a recommencé.

Il se trouve actuellement certaines personnes pour critiquer les actions de Sea Shepherd, pour leur reprocher leur manque d’intervention, par exemple en s’abstenant de couper les filets qui retiennent les dauphins prisonniers. Mais ce n’est pas la mission des Gardiens de la Baie. Pour la première fois, les pêcheurs de Taiji sont sous surveillance depuis le début de la saison des massacres. Cela n’avait jamais été possible auparavant. Nous sommes là pour reporter tous leurs faits et gestes, nous sommes là pour reporter leur barbarie quotidienne, nous sommes les yeux du monde braqués sur Taiji.

Pour ceux qui pensent que couper les filets restent la solution, il faut se rappeler que Sea Shepherd avait déjà opté pour cette décision en 2003, libérant 15 dauphins de la Baie de Taiji, avec pour conséquence un renforcement des conditions de sécurité autour de la Baie. Aujourd’hui il est physiquement impossible de couper ces filets.

Le groupe « BlackFish » a récemment essayé de libérer des dauphins en coupant les filets du port mais ils ont échoué.

La tache de Scott, Elora West et autres Gardiens de la Baie de Taiji est horrible et difficile. Ils ne peuvent pas intervenir physiquement pour libérer les dauphins. Une seule tentative de leur part se solderait par une expulsion permanente. Mais ils peuvent filmer et documenter les atrocités commises et compter le nombre de dauphins tués.

Il est injuste que des gens qui ne sont pas présents se permettent de juger ceux qui font tout leur possible sur place pour mettre un terme à ce cauchemar.

Aujourd’hui ce qu’il faut faire, c’est continuer à garder sous surveillance les tueurs de dauphins. Nous devons également continuer à exprimer notre indignation aux consulats et ambassades Japonaises de par le monde. Nous ne devons pas permettre à cette horreur de passer sous silence ou d'être oubliée.

Pour transmettre votre indignation, vous pouvez écrire, appeler ou envoyer vos emails à:

Embassade du Japon en France :
7 Avenue Hoche
75008 Paris
Téléphone: 01-48-88-62-00
Email: info-fr@ps.mofa.go.jp

Cliquez ici ici pour obtenir la carte et les informations pour contacter les 16 consulats Japonais présents aux Etats Unis.

AUTRE

Cliquez ici ici et faite défiler vers le bas (en dessous de la carte des USA) pour une carte globale et les liens vers les contacts des ambassades Japonaises, consulats, et permanences en Europe, au moyen Orient, en Afrique, Asie, Océanie, et Amérique Latine.

 

LIRE DAVANTAGE D'ARTICLES A PROPOS DE TAIJI . . .

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact