Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Dimanche, 12 Décembre 2010 19:59

Garder la tête froide à Taiji

Stratégie. Sécurité. Garantie.

Martyn, Scott, Andy, Steven, Yoshiko, Rupert, Nicole, Elora, Lisa, Mia, Mike, Thomas, LibbyMartyn, Scott, Andy, Steven, Yoshiko, Rupert, Nicole, Elora, Lisa, Mia, Mike, Thomas, Libby (cliquer pour agrandir)Libby Katsinis a repris les rênes du programme Cove Guardian (Gardien de la Baie) de Scott West en adhérant complètement à la discipline et à la stratégie à laquelle Sea Shepherd a recours dans nos efforts pour mettre un terme à l'horrible massacre des dauphins à Taiji. Ce programme est peut-être le plus laborieux et le plus frustrant des projets que Sea Shepherd ait jamais entrepris. Nos volontaires doivent faire preuve d'une extrême patience, de retenue et d'engagement dans la stratégie que l'association a décidé d'implanter.

Durant les trois dernières décennies, Sea Shepherd est directement intervenu contre les braconniers dans le monde entier. Nous avons détruit leurs équipements, fait couler les baleiniers et défié les braconniers ouvertement et en faisant preuve d'agressivité. La plupart de nos campagnes ont eu lieu dans les eaux internationales ce qui nous a donné la liberté d'intervenir contre les activités illégales de façon efficace et décisive.

Pour Taiji, ce n'est pas pareil. Le massacre a lieu au Japon en toute légalité avec la bénédiction des lois japonaises. Nous ne pouvons pas interférer légalement comme nous l'avons fait en pleine mer. Mais nous devons intervenir au nom de la justice. Nous sommes forcés vu les circonstances d'agir de façon disciplinée.

Sea Shepherd Conservation Society a commencé la campagne d'opposition au massacre à Taiji en octobre 2003. Cette année là nous avons publié des images et vidéos révélant au monde entier l'atroce massacre dans la Baie. En novembre 2003, deux activistes de Sea Shepherd ont sectionné les filets et libéré 15 dauphins. A ce jour, nous restons la seule organisation à avoir libéré des dauphins dans la Baie. Les actions menées par Sea Shepherd cette année là ont eu pour conséquences la construction de barricades et la restriction de l'accès à la Baie.

La conséquence de cette action a été l'internement d'Allison Lance et d'Alex Cornelissen durant quatre semaines, une amende de $8300 et leur déportation du Japon. Ce qui évidement n'est pas un lourd prix à payer en comparaison des vies des 15 dauphins rescapés. La conséquence la plus importante a été le renforcement de la sécurité qui rend maintenant quasiment impossible de sectionner les filets et de délivrer les dauphins.

Depuis 2003, l'avancement le plus marquant a été la production et la publication du film The Cove (La Baie de la Honte) et le fait que cet incroyable film reçoive l'Academy Award for Best Documentary (récompense décernée par l'académie du meilleur documentaire) en 2009. Ce film a attiré le regard du monde entier sur Taiji au Japon en faisant notoirement de ce lieu la ville la plus cruelle au monde, une ville sans pitié, un endroit où des monstres poignardent et tailladent vicieusement des familles entières de dauphins sans défense jusqu'à l'agonie.

Sea Shepherd sauta sur l'opportunité du moment que The Cove apporta à la campagne et ainsi naquirent les Cove Guardians, les gardiens de la Baie.

Durant la première semaine de septembre, Michael Dalton, un temps affilié à Sea Shepherd Brisbane, arriva à Taiji pour initier le programme. Malheureusement, en raison de plusieurs facteurs, le temps que Michael Dalton aura passé au Japon aura été bref et il n'est plus affilié à Sea Shepherd de quelque façon que ce soit. Immédiatement, le Capitaine Paul Watson mobilisa Scott West pour remplacer Michael Dalton. Grâce à l'arrivée de Scott et de sa fille Elora âgée de 16 ans, une solide fondation a été mise en place pour les gardiens de la Baie. La stratégie était simple. Nous aurons ainsi une équipe sur le terrain durant l'intégralité de la saison des massacres. Nous ne permettrons pas que les dauphins soient perdus de vue ni oubliés. Les gardiens observeront et enregistreront le nombre de dauphins amenés et tués dans la crique, de quelle façon ils sont tués et ensuite feront part au monde entier des massacres.

Sea Shepherd ne veut pas que cette cause soit oubliée par l'opinion publique et le fait que des témoins soient en permanence sur le terrain pour informer le public servira cette cause. C'est d'ailleurs le cas! Les gardiens de la Baie de Taiji sont soutenus par des milliers de personnes issues du monde entier qui écrivent, envoient des mails, des fax et des coups de téléphone aux ambassades et consulats du Japon. Notre mission est de garantir que le monde entier n'oublie pas les dauphins de Taiji. Nous sommes là pour rappeler aux pêcheurs que le monde a le regard rivé sur eux par notre entremise.

Nous ne pouvons pas sectionner les filets et libérer les dauphins comme nous l'avons fait en 2003. Les mesures de sécurité prises sont drastiques et toute tentative de procéder ainsi servirait de prétexte aux autorités pour justifier la suppression des gardiens de la Baie et de qui que ce soit venant à Taiji pour soutenir les dauphins. Bien que nous ayons été contactés par de nombreuses personnes prêtes à aller en prison pour libérer les dauphins, nous réfutons toute tentative de ce genre qui conduirait inévitablement à un échec et cet échec aurait pour conséquence l'expulsion de tous les étrangers de Taiji. Les pêcheurs n'attendent que ça comme excuse pour éliminer la présence de Sea Shepherd.

C'est pour cette raison que Sea Shepherd a été contraint de se dissocier de tout individu ou groupe arrivant à Taiji sans planning défini. Nous nous réjouissons de coopérer avec Earth Island Institute et Ric O'Barry, the Ocean Protection Society (la Societé de Protection des Océans), Surfers for Cetaceans (les Surfeurs des Cétacés), Hardy Jones et Blue Voice et The Taiji Action Group (le Groupe d'Action de Taiji). Tous ces groupes ont été impliqués à un moment donné et leur participation s'est révélée efficace.

Ironiquement, les personnes avec lesquelles nous avons des problèmes sont celles qui au départ étaient impliquées dans Sea Shepherd. Ce qui est peu étonnant en réalité, Sea Shepherd attirant des personnes très passionnées. Malheureusement la passion privée de patience, discipline et concentration se révèle être désastreuse.

Le groupe européen Blackfish est un groupe composé d'anciens membres de l'équipage de Sea Shepherd qui connurent un échec au début de la saison en essayant de sectionner les filets dans le port intérieur de Taiji. Ils étaient animés par la passion mais manquaient de concentration et de discipline. Résultat, aucun dauphin ne fut libéré mais par contre la surveillance des gardiens de la baie a été renforcée et la pression exercée sur eux accrue.

Un autre groupe se faisant appeler Oceanic Defense publia de la désinformation sur son site Web et ses réseaux sociaux prétendant avoir un équipage nombreux sur le terrain à Taiji. Il menaça de faire couler des bateaux et de sectionner des filets. Seulement le problème était qu'il n'avait pas une seule personne au Japon bien qu'il encaissait des fonds en prétendant qu'il avait des membres sur le terrain. Son action engendra encore plus de pression sur Scott West et les Cove Guardians. Et il contribua en grande partie à l'échec de Blackfish en raison de la surveillance accrue en réponse aux menaces fantômes de Oceanic Defense.

Actuellement il y a un nouveau groupe qui vient de débarquer à Taiji appelé Eyes on Taiji (les Yeux sur Taiji ) créé par l'ancien membre de Sea Shepherd, Michael Dalton de Brisbane, Australie. Sea Shepherd n'est pas au courant des stratégies ni des tactiques de ce groupe. Nous ne connaissons pas leur planning et de ce fait ne pouvons nous associer à eux. Nous espérons que leurs intentions sont bonnes mais la sécurité des gardiens de la Baie est notre priorité et pour cette raison, sans savoir clairement leur stratégie, Sea Shepherd doit insister sur le fait que même si Michael Dalton est un ancien membre de Sea Shepherd, Eyes on Taiji et Sea Shepherd n'ont absolument aucun lien actuellement et aucune communication n'existe entre eux.

Taiji n'est pas le lieu pour cowboys activistes. Nous comprenons que les gens soient frustrés, en colère et passionnés quand il s'agit du massacre des dauphins mais le livre classique de la stratégie sur le terrain de Sun Tzu explique clairement que le terrain dicte le résultat d'une bataille et dans le cas présent, les Japonais contrôlent le terrain et de ce fait contrôlent la situation. Cela requiert une stratégie plus complexe et de ce fait nous avons décidé de nous concentrer sur les coûts liés à la police de plus en plus importants et sur une campagne internationale faisant honte au Japon aux yeux du monde pour le massacre méprisable qu'il perpètre sur des dauphins sans défense . En d'autres termes, nous devons frapper de l'extérieur et non du l'intérieur.

Si un individu ou un groupe décide d'effectuer une tentative de libération des dauphins ou de sectionner les filets ou bien d'endommager les bateaux des pêcheurs, les forces d'opposition et de terrain les en empêcheront. Oui ceux qui auront perpétré ces actes deviendront des héros pour les dauphins et l'attention des média passera de la défense des dauphins à la défense des personnes qui ont essayé et n'ont pas pu défendre les dauphins mais dans le procédé le vrai problème sera enterré. Sea Shepherd Conservation Society soutient la libération des dauphins quand c'est approprié de procéder ainsi. Nous ne soutenons pas l'imprudence qui constitue une menace pour le processus que nous avons démarré à Taiji avec les gardiens de la Baie.

Bien sûr nous ne pouvons pas empêcher qui que ce soit non associé à nous de faire ce qu'il veut ; ce que nous pouvons faire dans l'intérêt de la sécurité de notre équipe sur le terrain à Taiji est de nous assurer que quelque action illégale que ce soit perpétrée à Taiji, au Japon n'est pas associée de quelque manière que ce soit à Sea Shepherd. L'abolition du massacre des dauphins ne peut aboutir que grâce à une opposition agissant avec patience, cohérence et sur la durée. Lentement mais sûrement, le monde devient de plus en plus conscient de ce massacre brutal et désastreux sur le plan écologique et de plus en plus furieux contre ses instigateurs

Un terme y sera mis mais seulement si notre stratégie est impeccable et nos tactiques efficaces.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact