Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 23 Décembre 2010 22:16

Le Bob Barker confisque du matériel de braconnage dans les mers du Sud

L’équipage du Bob Barker n’a pas perdu son temps en attendant l’arrivée tardive de la flotte japonaise dans le Sanctuaire Baleinier de l’océan Austral. Ses membres ont découvert un braconnier, non pas un baleinier mais un braconnier de légines australes, une espèce de poisson menacée appelée en anglais Patagonian toothfish.

divider

Ce qui suit est un rapport d’Alex Cornelissen, capitaine du Bob Barker, daté du 2 décembre 2010

Vers 21h25, nous avons aperçu une balise sur l’eau. En l’examinant de plus près, nous avons constaté qu’elle était dépourvue de tout marquage et de tout émetteur-récepteur radio. Nous avons alors aperçu une seconde série de balises à près de 3 km de là et en les examinant, nous avons constaté qu’elles ne comportaient pas davantage de marquage.

les membres de l'équipage de Sea Shepherd retirent le filet illégalles membres de l'équipage de Sea Shepherd retirent le filet illégalAu même moment, un grand bateau, d’environ 70 m de long, a été aperçu à 15 km environ. Nous avons contacté le capitaine Paul Watson, qui nous a conseillé de saluer ce navire sur le canal 16 en nous présentant comme le “navire patrouilleur des mers du Sud, Bob Barker”. Nous avons lancé cet appel à quatre reprises, mais au lieu de nous répondre, le bateau s’est détourné de nous et a fui à 11 nœuds.

Il était donc évident qu’il s’agissait d’une pêche illégale à la légine australe. Notre équipage a commencé à relever la première ligne à 22h30. La profondeur des eaux étant de 2 km, il faudrait tirer une grande longueur de cordage avant même de parvenir à la ligne, elle-même fixée à un filet. Nous avons finalement réussi à hisser le filet à bord.

Durant le retrait du filet, nous avons découvert trois autres séries de balises. Douze balises oranges ont ainsi été ramassées. Elles feront d’excellentes bouées de mouillage et plusieurs km de cordage solide et en partie neuf.

Disposer des balises, des lignes et des filets sans numéro d’identification et sans le nom du bateau est illégal. À cela s’ajoute le fait que le bateau n’ait pas répondu aux appels du Bob Barker et qu’il ait pris la fuite immédiatement. Ce sont autant d’indications évidentes qu’il s’agissait d’un acte de braconnage. Le nom du bateau, son pavillon et ses numéros d’identification n’ont pas pu être identifiés, en raison de la trop longue distance qui le séparait du Bob Barker.

La confiscation des lignes et des filets illégaux dans l’océan Austral est une opération que Sea Shepherd pratique régulièrement depuis sept ans dans le cadre de ses campagnes de défense des baleines en Antarctique.

des membres de l'équipage de Sea Shepherd s'approchent des balises à l'aide d'un Zodiac pour rechercher les marquages d'identificationdes membres de l'équipage de Sea Shepherd s'approchent des balises à l'aide d'un Zodiac pour rechercher les marquages d'identification
des centaines de mètres de ligne illégale entassées sur le pont du Bob Barkerdes centaines de mètres de ligne illégale entassées sur le pont du Bob Barker
Operation No Compromise

Opération
No Compromise

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact