Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Dimanche, 09 Janvier 2011 20:46

Le Bob Barker aux prises avec les braconniers dans le Sanctuaire Baleinier de l’Océan Austral

Delta team trying to slow the Yushin Maru No. 2 as it fires its water cannons at the exposed crewL’équipage du Delta s’efforce de ralentir le Yushin Maru N° 2 tandis celui-ci riposte avec ses canons à eau

Océan Austral – Les accusations de l’équipage du navire harponneur japonais, le Yushin Maru N° 2, soutenant que les membres de l’équipage du Bob Barker ont lancé des grenades neutralisantes sur son navire sont entièrement fausses. Sea Shepherd Conservation Society ne possède aucune grenade neutralisante et n’a jamais été en possession de telles armes. "Les activistes se sont mis à lancer au moins deux grenades neutralisantes et une bombe fumigène sur le YS2".

Des grenades neutralisantes ont été en fait utilisées par les garde-côtes japonais contre les membres de l’équipage de Sea Shepherd en 2008, mais Sea Shepherd n’a pas déployé de telles armes dangereuses comme mesure de rétorsion et n’a aucunement l’intention d’en utiliser ultérieurement. Les membres de l’équipage de Sea Shepherd ont toutefois employé des substances à l’odeur nauséabonde ainsi que des bombes fumigènes durant la confrontation. L’objectif de cette manœuvre était d’essayer d’empêcher le Yushin Maru N° 2 de pourchasser le Bob Barker. Sea Shepherd considère que la poursuite constante de ses navires est de la provocation pour l’empêcher de stopper les baleiniers japonais.

Tant que les navires harponneurs ne cesseront de pourchasser le Bob Barker et le Steve Irwin, ils empêcheront Sea Shepherd de coincer le Nisshin Maru. Toutefois, leur stratagème permet à Sea Shepherd de continuer d’empêcher leurs deux navires harponneurs de chasser les baleines. Le navire d’interception rapide, le Gojira, continue de suivre la piste du Nisshin Maru vers l’ouest.

The Delta team catches up with the Japanese harpoon vessel the Yushin Maru No. 2 amidst fierce seasL’équipage du Delta, affrontant une mer déchaînée, se rapproche du navire harponneur japonais, le Yushin Maru N° 2

La manœuvre visant à éloigner le Yushin Maru N° 2 du Bob Barker avait tout d’abord fonctionné. Malheureusement, les petits zodiacs qui avaient freiné le Yushin Maru N° 2 au départ ont dû parcourir 80 milles en pleine mer afin de rejoindre le Bob Barker, et la mer tumultueuse a causé des dommages à l’un d’entre eux. Le Bob Barker a été obligé d’aller chercher son équipage et d’assurer sa sécurité. Ce retard a permis au Yushin Maru N° 2 de repérer le Bob Barker à nouveau.

L’Institut de Recherche sur les Cétacés (IRC) a déclaré que l’une des petites embarcations du Bob Barker s’est retrouvée hors circuit lorsqu’une corde s’est empêtrée dans l’hélice. Cette déclaration est fausse. Le bateau gonflable n’est devenu inutilisable qu’après la confrontation avec le navire des baleiniers japonais et uniquement en raison de l’endommagement du ponton provoqué par les assauts répétés de la mer déchaînée.

« L’équipage de notre bateau a fait preuve d’un courage extraordinaire », a déclaré le Capitaine Paul Watson du Steve Irwin. « Ils se sont courageusement tenus loin du Bob Barker au cours de cette opération, s’exposant ainsi à des températures glaciales pendant plusieurs heures d’affilée dans des embarcations non pontées, et ce, dans une mer jonchée de glace et de petits icebergs. »

Comme à son habitude, l’IRC a qualifié la confrontation « d’attaque », mais a noté que le Yushin Maru N° 2 n’a souffert d’aucun dommage et qu’il n’y a eu aucun blessé de part et d’autre.

Cela fait 11 jours aujourd’hui que Sea Shepherd a réussi à repérer la flotte baleinière japonaise avant qu’elle ne commence à chasser les baleines. Pendant ce temps, le Yushin Maru N° 2 et le Yushin Maru N° 3 n’ont pas été en mesure d’utiliser un seul de leurs harpons. Le Yushin Maru N° 1 est probablement en train de s’enfuir vers l’ouest avec le Nisshin Maru. Un navire de pêche les a repérés le 9 janvier et a communiqué leur position à Sea Shepherd. Si l’on tient compte de la distance parcourue par le Nisshin Maru au cours des 11 derniers jours, de la vitesse à laquelle il va et du fait qu’il n’est accompagné que d’un seul navire harponneur, les risques de chasse à la baleine sont faibles et au cas où ils ont bel et bien chassé des baleines, le nombre de baleines touchées restera minime.

La chasse à la baleine est inefficace lorsque le navire va à sa vitesse maximale. De même, les chasser avec un seul navire harponneur n’est pas plus efficace. Trois navires de protection qui vous collent aux fesses ne facilitent pas davantage la chasse baleinière.

Il reste encore 2 mois à passer et Sea Shepherd va continuer de traquer les baleiniers japonais jusqu’à la fin de la saison afin de s’assurer qu’un maximum de baleines soient sauvées.

divider

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L’ICR
9 janvier 2011

Le Yushin Maru N° 2 (YS2), un navire japonais de recherche sur les baleines de l’Antarctique, a été attaqué aujourd’hui par le Bob Barker (BB), un navire immatriculé aux Pays-Bas. L’attaque a commencé aux environs de 18 h 00 (heure du Japon) et a duré jusqu'aux alentours de 18 h 40 (heure du Japon).

Vers 18 h 00, deux zodiacs envoyés par le Bob Barker se sont rapidement approchés du navire japonais et les activistes se sont mis à lancer au moins deux grenades neutralisantes et une bombe fumigène vers le YS2. L’une des grenades neutralisantes a atteint la proue tandis que les deux autres projectiles ont été pris dans le filet de protection à bâbord du navire japonais.

Les activistes ont aussi placé un crochet et une corde à la rampe à bâbord du YS2 (à l’endroit où le filet est fixé). De plus, les activistes dans le zodiac se sont servis de cordes qu’ils ont traînées dans le but de coincer l’hélice et le gouvernail du YS2. Aux environs de 18 h 40 (heure du Japon), l’une des cordes traînées par l’équipage du zodiac, s’est empêtrée dans l’hélice de leur propre embarcation, provoquant la panne du zodiac. En voyant cela, les activistes se trouvant dans l’autre zodiac ont cessé leurs hostilités contre le navire japonais.

Durant le conflit, le Yushin Maru N° 2 a émis des avertissements sonores et a utilisé sa pompe à eau comme mesure préventive afin d’empêcher les activistes d’approcher davantage. Le crochet et la corde accrochés à la rampe du YS2 par les activistes se sont détachés d’eux-mêmes et sont tombés à la mer.

La grenade neutralisante et la bombe fumigène qui se sont retrouvées prises dans le filet de protection à bâbord ont brûlé pendant un certain temps, mais, fort heureusement, l’incendie ne s’est pas propagé au filet même. L’attaque des activistes n’a causé ni blessure à l’équipage japonais ni dommage au YS2.

La recherche sur les baleines de l’Antarctique du Japon (programme JARPAII) est un programme légal mené sous les auspices de la Convention internationale pour la réglementation de la chasse à la baleine (ICRW). L’Institut de Recherche sur les Cétacés condamne vivement Sea Shepherd Conservation Society ainsi que ses actes de violence dangereux et continuels contre les navires japonais de recherche sur les baleines de l’Antarctique. Nous faisons appel à tous les pays concernés, y compris les Pays-Bas où le Bob Barker a été immatriculé, ainsi que l’Australie, le port d’attache virtuel des navires de Sea Shepherd, afin qu’ils cessent de tolérer les actes de violence de Sea Shepherd Conservation Society et qu’ils prennent toutes les mesures à leur disposition pour y mettre fin. De plus, nous demandons expressément que ces pays statuent sévèrement et objectivement sur les actions criminelles de SSCS conformément à leurs obligations internationales.

Sea Shepherd Delta team taking a beating from the Southern OceanL’équipage du Delta de Sea Shepherd malmené par l’océan Austral

Operation No Compromise

Opération
No Compromise

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact