Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 10 Janvier 2011 23:57

L'association Sea Shepherd s'affirme de manière autonome dans l'Océan Austral

Sea Shepherd ne s'attend à aucune aide ou assistance de la part de l'Australie ou de la Nouvelle Zélande. Le Premier Ministre australien Julia Gillard a indiqué que Sea Shepherd Conservation Society ne devait s'attendre à aucune aide de la part de l'Australie, au cas où quelque équipage ou navire de "Sea Shepherd" devait connaître des difficultés dans l'Océan Austral.

Extrait du Sydney Morning Herald:

Mme Gillard a demandé aux deux parties d'agir de manière plus responsable. “Il s'agit d'un endroit éloigné, inhospitalier et dangereux", a-t-elle affirmé aux journalistes à Canberra lundi dernier.

"Si d'une façon ou d'une autre, vous risquez d'agir de manière irresponsable, dans ce cas quelqu'un devrait apparaître miraculeusement pour vous sauvez - ceci n'est pas la manière dont le monde fonctionne."

Le message du Gouvernement australien est clair : Ne nous appelez pas au secours si vous vous attirez des ennuis. Et Sea Shepherd n'en a pas l'intention. L'association Sea Shepherd peut et doit prendre soin d'elle-même et le fera.

Sea Shepherd’s Delta team attempts to outrun the fierce spray from the Yushin Maru No. 3’s water cannons to ensure safety for their crewL’équipage du semi-rigide Delta de Sea Shepherd se tient à distance du puissant arrosage provenant des canons à eau du Yushin Maru No. 3.

Le Capitaine Paul Watson a répondu ceci : “J'ai sept ans d'expérience dans les eaux de l'Océan Austral, de sorte que je n'ai pas besoin de Madame le Premier Ministre Gillard pour m'expliquer ce qu'est un endroit éloigné, inhospitalier et dangereux. Je ne m'attends pas non plus à ce que l'Australie ou quiconque d'autre apparaisse "miraculeusement" pour nous sauver. Effectivement nous savons comment le monde fonctionne. Nous ne sommes pas de riches plaisanciers faisant une course de yachts autour du monde, essayant de battre un record et donc méritant une assistance. Nous ne sommes pas des pêcheurs qui attendent et demandent une aide gouvernementale. Non, nous sommes des défenseurs de l'environnement marin, luttant pour arrêter le braconnage dans un Sanctuaire de baleines reconnu et nous pouvons prendre soin de nous-mêmes si le besoin s'en faisait sentir, comme nous l'avons d'ailleurs toujours fait.”

Les navires de Sea Shepherd, le Bob Barker et le Steve Irwin ont à leur bord des médecins, des infirmiers expérimentés, des hommes du feu, ainsi qu'un stock important de produits médicaux. Les bateaux transportent des pompes de secours, de l'équipement de lutte contre l'incendie, et des équipements de remorquage.

Déjà avant que le Steve Irwin ne quitte le port, les Autorités de Sécurité Maritime australiennes notifièrent à l'Association Sea Shepherd que ses équipages ne devaient pas s'attendre à une quelconque assistance, et le Département australien des Affaires Etrangères avertit tous nos membres d'équipage australiens que le gouvernement serait limité dans ses capacités d'aide, de quelque sorte que ce soit, par le biais des services consulaires.

LE message: Là-bas, vous êtes livrés à vous-mêmes.

L'année dernière, lorsque l’Ady Gil fut éventré en deux par le Shonan Maru No. 2, son équipage composé de six hommes fut immédiatement sauvé par l'équipage du Bob Barker. La réponse du Gouvernement australien fut d'assurer le Japon que les baleiniers seraient exemptés de tout blâme avant même la mise en évidence ou preuve d'une quelconque collision.

“Oui, c'est vrai,” déclara Doug O'Neill, l'Officier chargé des Communications du Steve Irwin, originaire de Tasmanie. “Les membres de notre Gouvernement parlent durement en ce qui concerne le sauvetage des baleines, mais lorsqu'il s'agit d'agir ils se montrent sous leur vrai jour en tant que disciples du commerce et du profit, et de ce fait ils prennent le parti du gouvernement japonais tandis qu'ils affirment défendre les baleines au public australien.”

“Quant à agir de manière irresponsable,” remarqua le Capitaine Watson, “je ne peux penser à rien de plus irresponsable que d'autoriser les braconniers à abattre des baleines menacées et protégées dans un sanctuaire de baleines établi et reconnu au niveau international.”

Sea Shepherd’s Delta team races to escape the quickly pursuing Yushin Maru No. 3 with the Bob Barker serving as a safety back-upsemi-rigide Delta de Sea Shepherd file à toute vitesse pour échapper à la poursuite rapide du Yushin Maru No. 3, avec l'aide du Steve Irwin servant de soutien en arrière-plan

Operation No Compromise

Opération
No Compromise

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact