Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Samedi, 15 Janvier 2011 23:16

L'art d'affronter une tempête

Vue aérienne du Steve Irwin pendant la tempêteVue aérienne du Steve Irwin pendant la tempêteDix-septième jour en mer depuis la découverte de la flotte de chasseurs de baleines japonais. Aujourd'hui fut un jour quelque peu turbulent, le navire de ravitaillement de la flotte de chasseurs, le Sun Laurel, nous a entraîné au cœur d'un orage dans l'espoir de semer le Bob Barker et le Steve Irwin.

Nous sommes désormais à 300 miles au nord de la limite méridionale de la zone du traité de l'Antarctique et du Sanctuaire Baleinier de l'Océan Austral. Le Sun Laurel vogue sans assurance, tantôt vers le nord, tantôt vers l'est, espérant se décharger de son stock de fioul lourd destiné au Nisshin Maru et de son stock de diesel à l'intention des navires harponneurs.

Il est intriguant que le capitaine coréen du Sun Laurel pense pouvoir nous semer à travers l'orage. Le Bob Barker ainsi que le Steve Irwin sont de bien meilleurs bateaux que son tanker et le roulement des vagues doit créer des conditions particulièrement inconfortables pour son équipage, bien plus éprouvantes que pour les équipages de Sea Shepherd.

Derrière les deux bateaux de Sea Shepherd, à la vue de tous, se trouvent le Yushin Maru #1 et le Yushin Maru #2. Les deux sont à plus d'une journée de navigation à plein régime de la zone de chasse et s'ils ne sont pas dans leur zone de chasse, alors ils ne sont pas en train de tuer des baleines.

Le Bob Barker suivant le Sun LaurelLe Bob Barker suivant le Sun LaurelLe Gojira continue de traquer le Nisshin Maru et le Yushin Maru #3. Le capitaine Paul Watson a décidé que la technique la plus efficace à appliquer serait de priver le Nisshin Maru de ses vivres. Le Bob Barker et le Steve Irwin seront capables de poursuivre le Sun Laurel plus longtemps que le Nisshin Maru ne sera capable de survivre sans fioul.

Le Nisshin Maru ne dispose plus que de quatre choix: (1) arrêter la chasse et retourner au Japon, (2) tenter de se ravitailler en fioul grâce au Sun Laurel, (3) rejoindre un port éloigné pour se ravitailler en fioul, (4) trouver un autre tanker pour faire le plein en espérant que personne ne s'en aperçoive.

La deuxième option les placerait en situation de confrontation directe avec les bateaux de Sea Shepherd. Les options trois et quatre leur coûteraient plusieurs semaines de perdues.

Hier, l'équipage du Steve Irwin a tenu compagnie à un grand groupe de baleines-pilotes.

Les équipages du Bob Barker et du Steve irwin sont plein d'entrain et ont un bon moral tandis que la poursuite continue.

Un groupe de baleines-pilotesUn groupe de baleines-pilotes

Operation No Compromise

Opération
No Compromise

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact