Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Vendredi, 04 Février 2011 00:00

Le Gojira l'a échappé bellevideo

Les chasseurs de baleines jettent des lances sur l’équipage de Sea Shepherd

Le Yushin Maru No. 3, à trois mètres de la poupe du Gojira. Photo: Simon AgerLe Yushin Maru No. 3, à trois mètres de la poupe du Gojira.
Photo: Simon Ager

Le Yushin Maru N°3 s’est aujourd’hui délibérément dirigé vers le Gojira, multicoque rapide de Sea Shepherd Conservation Society commandé par le capitaine Locky Mc Lean, pour tenter de l'éperonner et de le détruire.

"Ce fut comme voir la mort en face quand cette coque d’acier s’est soudainement tournée vers nous. Nous ne sommes pas passés loin d’être coupés en deux," dit le Capitaine Mc Lean.

Les deux navires étaient sur une trajectoire parallèle, avec le Yushin Maru N°3 sur le côté tribord du Gojira. Soudain le Yushin Maru N°3 vire brutalement sur bâbord pour tenter de mettre hors d'état de nuire le Gojira.

Mais le Capitaine Mc Lean l'a vu à temps pour accélérer, évitant avec efficacité et à moins de trois mètres une collision entre le Yushin Maru N°3 et la poupe du Gojira.

L’opérateur du canot pneumatique Delta, Chad Halstead, a bien failli être blessé quand l’un des baleiniers a jeté une lance en bambou sur l’équipage du bateau. L’équipage de Sea Shepherd a récupéré quelques uns de ces projectiles potentiellement mortels.

Le Yushin Maru No. 3 approchant la poupe du Gojira. Photo: Simon AgerLe Yushin Maru No. 3 approchant la poupe du Gojira. Photo: Simon Ager

Le Gojira et les petits bateaux du Bob Barker ont harcelé le Yushin Maru N°3 avec des bombes puantes et à peinture pour essayer de l’empêcher de suivre le bateau de Sea Shepherd, le Bob Barker. L’opération a été un succès. Le Bob Barker a échappé à la filature et se trouve maintenant libre de rechercher le navire-usine japonais le Nisshin Maru.

Distancé par le Bob Barker, le Yushin Maru N°3 a envoyé un appel de détresse international prétendant qu’il était attaqué par les navires de Sea Shepherd, le Bob Barker et le Gojira. Cependant le Bob Barker était à plus de sept milles nautiques quand les baleiniers ont émis leur appel de détresse.

Le Bob Barker et le Gojira ont répondu tous les deux à l'appel de détresse et demandé par radio au Yushin Maru No3 la nature de leurs problèmes à trois reprises, en anglais et en japonais, sans recevoir de réponse.

En dépit du fait que Sea Shepherd a répondu à l'appel de détresse des baleiniers et enregistré la communication, l’Institut de Recherche sur les Cétacés a publié un communiqué de presse accusant Sea Shepherd de ne pas prêter assistance alors que de l'aide a été proposée trois fois.

Le Gojira a informé par radio le Yushin Maru No3 qu’il ne serait plus harcelé s’il arrêtait de suivre le Bob Barker, cette filature étant perçue par Sea Shepherd comme une provocation.

Le Bob Barker est maintenant libre et débarrassé du Yushin Maru N°3, et peut donc continuer la poursuite du Nisshin Maru. Le Bob Barker et le Gojira continueront de pourchasser la flotte baleinière japonaise pendant que le bateau amiral de Sea Shepherd, le Steve Irwin, fait le plein de carburant et de provisions à Wellington, en Nouvelle-Zélande.

Le bateau pneumatique Delta est attaqué par une lance en bambou envoyée du Yushin Maru No.3 le 4 février 2011.

alt="" 
(Length: 31 seconds)

Le Yushin Maru No. 3 approchant la poupe du Gojira. Photo: Simon AgerLe Yushin Maru No. 3 approchant la poupe du Gojira. Photo: Simon Ager Une intimité dérangeante avec le Yushin Maru No. 3, à trois mètres du Gojira. Photo: Simon AgerUne intimité dérangeante avec le Yushin Maru No. 3, à trois mètres du Gojira.
Photo: Simon Ager
Operation No Compromise

Opération
No Compromise

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact