Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Samedi, 05 Février 2011 22:36

Les baleiniers japonais émettent un faux signal de détressevideo

La proue éclaboussée de peinture est à l'image des actions sanglantes des baleiniers dans l'Océan Austral. Photo: Gary StokesLa proue éclaboussée de peinture est à l'image des actions sanglantes des baleiniers dans l'Océan Austral.
Photo: Gary Stokes

Vendredi 4 février, le bateau harponneur Yushin Maru No. 3 émet un signal de détresse depuis la mer de Ross par 71°58’ S et 176°48’E. Au même moment le Bob Barker, navire de Sea Shepherd, se trouve à 8 miles nautiques du baleinier. Autres bateaux de Sea Shepherd, le Gojira et deux bateaux pneumatiques du Bob Barker se trouvent bord à bord avec le Yushin Maru No. 3.

Le capitaine Lucky MacLean du Gojira et le capitaine Alex Cornelissen du Bob Barker prennent immédiatement contact avec le Yushin Maru No. 3 pour s’informer de la nature de la détresse. Ces appels, faits en anglais et en japonais, ont été enregistrés par l’équipe d’Animal Planet alors à bord, et entendus par la sécurité maritime australienne.

L’Institut de la Recherche sur les Cétacés, l’ICR, a alors déclaré que l’objet de l’appel de détresse était que le Yushin Maru No. 3 se trouvait « sous le coup d’une attaque » de Sea Shepherd. Durant l’altercation, le Yushin Maru No. 3 s’est soudainement mis au point mort. Depuis lors, quelques 48 heures plus tard, il n’a pas bougé.

Depuis, le Bob Barker s’est libéré avec succès de la filature du Yushin Maru No. 3 et est en ce moment en train de pourchasser le Nisshin Maru.

En accord avec les lois et procédures maritimes, le capitaine Mac Lean du Gojira est resté auprès du Yushin Maru No. 3 durant plus de 48 h afin de lui offrir son assistance. Mais durant tout ce temps, les baleiniers japonais sont restés muets face aux appels leur demandant la nature de leur "détresse".

Finalement, le capitaine MacLean a été contacté par les autorités de la sécurité maritime australienne et informé que le Yushin Maru No. 3 n’était pas en détresse et ne demandait pas d’assistance. Fort de cette confirmation, le Capitaine MacLean a décidé de quitter la zone pour continuer la poursuite des baleiniers.

A cette heure, le Yushin Maru No. 3 ne prend plus le Bob Barker en filature et ne participe plus non plus aux opérations de chasse à la baleine. Il se peut qu’il souffre de problèmes mécaniques.

Le Steve Irwin est arrivé à Wellington, en Nouvelle-Zélande, le soir du 5 février pour faire le plein de carburant et prendre les provisions pour les trois bâtiments Sea Shepherd du Sanctuaire des Baleines de l’Océan Austral.

Le capitaine du Gojira répond à l'appel de détresse du Yushin Maru No 3 le 4 février 2011

alt="" 
(Durée: 38 secondes)

Le Yushin Maru No. 3 s'approche dangeureusement du Gojira. Photo: Gary StokesLe Yushin Maru No. 3 s'approche dangeureusement du Gojira. Photo: Gary Stokes On voit le Yushin Maru No. 3 délibérément virer de bord sur le Gojira. Photo: Gary StokesOn voit le Yushin Maru No. 3 délibérément virer de bord sur le Gojira. Photo: Gary Stokes
Operation No Compromise

Opération
No Compromise

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact