Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 31 Mars 2011 00:00

Sea Shepherd partenaire de la République des Palaos dans la lutte contre le braconnagevideo

En premier plan de gauche à droite: Le Président Toribiong, le Capitaine Watson, Roest, en arrière plan (au milieu) Keane. Photo: Steve RoestEn premier plan de gauche à droite: Le Président Toribiong, le Capitaine Watson, Roest, en arrière plan (au milieu) Keane. Photo: Steve Roest

Après avoir réussi dernièrement à reconduire les baleiniers japonais hors du sanctuaire austral des baleines, Sea Shepherd se tourne maintenant vers la protection des requins dans la République des Palaos (Palau). Un protocole d'accord a été signé ce mois-ci entre l’organisation de protection de la vie marine et la République des Palaos. Cet accord historique autorise Sea Shepherd à collaborer directement avec la Division de la marine de Palau (DMLE) pour mettre en application ce traité et protéger ce qui est aujourd’hui le premier sanctuaire de requins de la planète. C’est lors d’une visite récente à Palau que le capitaine Paul Watson et le directeur exécutif de Sea Shepherd Steve Roest ont rencontré le président de Palau, Son Excellence Johnson Toribiong, ainsi que les 16 membres du Conseil des chefs, pour signer cet accord.

En vertu de cet accord:

  • Sea Shepherd enverra – à ses seuls frais – un navire pour patrouiller dans les eaux de Palau afin de lutter contre les activités illégales de pêche.
  • Sea Shepherd aidera les agents de la DMLE à poursuivre des contrevenants dans toute la mesure du possible.
  • Les relations entre la République des Palaos et Sea Shepherd sont définies en tant que “partenariat pour la préservation de la vie marine.”

“Le président Johnson Toribiong est le premier au monde à prendre les initiatives nécessaires pour protéger les requins, et la mise en place d’un sanctuaire marin pour la protection des requins et des mammifères marins est un appel aux autres nations à lutter contre la diminution de la diversité des espèces marines. Sea Shepherd Conservation Society est honorée de travailler avec le président Toribiong et le Conseil des chefs de Palau, et nous sommes fiers de pouvoir apporter notre aide pour la protection de l’incroyable richesse biologique des îles de la République des Palaos” a déclaré le Capitaine Watson.

Captain Watson and CEO Roest in front of Palau government building. Photo: Steve RoestLe Capitaine Watson et le directeur exécutif de Sea Shepherd Steve Roest en face du bâtiment du gouvernement de Palau. Photo: Steve Roest

Le Capitaine Paul Watson et Steve Roest, en étroite collaboration avec Dermot Keane, fondateur de l’organisation Palau Shark Sanctuary, ont proposé au président Toribiong l’assistance de Sea Shepherd pour intervenir contre les pratiques illégales de pêche, et particulièrement contre le "shark finning", dans les eaux territoriales de Palau. Keane, qui a signé le protocole d’accord en tant que témoin, a salué ce partenariat historique avec Sea Shepherd en déclarant: "C’est une étape importante dans les efforts de protection entrepris par la République des Palaos, et c’est un message clair et pertinent envoyé au reste du monde : notre pays prend au sérieux l’application des lois sur la protection de la vie marine, et avec l’aide de Sea Shepherd, les petites nations feront sans aucun doute une grande différence".

Le président Toribiong et les membres du Conseil des chefs de Palau sont tous d’accord sur le fait que leur pays a besoin de l’aide de Sea Shepherd pour la protection des spectaculaires mais fragiles ressources marines de Palau. En septembre 2009, le président Toribiong s’était adressé aux Nations unies pour déclarer officiellement les eaux de Palau comme le premier sanctuaire de requins. En août 2010, le président officialisait la protection de tous les mammifères marins évoluant dans le même sanctuaire. Malgré un problème croissant de braconnage dans les eaux de Palau, le président Toribiong n’a pas abandonné sa lutte pour la protection des espèces marines. Cet effort commun entre la République des Palaos et Sea Shepherd permet d’entamer la prochaine étape du plan de protection mis en place par le président Toribiong: l’application sur le terrain.

“Cet accord reflète l’engagement d’un gouvernement qui se soucie de la protection de son environnement et qui est prêt à travailler conjointement avec une organisation non gouvernementale telle que Sea Shepherd. Cela montre que les petites nations insulaires sont à la pointe de la conservation des océans, et sont davantage disposées à prendre les mesures nécessaires pour lutter contre la destruction de la faune et de la flore marine, avant qu’il ne soit trop tard et que nous ne puissions plus rien faire,” a déclaré Steve Roest.

Sea Shepherd avait déjà collaboré avec des gouvernements nationaux pour lutter contre le braconnage. Son premier accord concerne la protection des îles Galápagos, où Sea Shepherd travaille depuis 11 ans maintenant en partenariat avec le Parc national des Galápagos et la police environnementale équatorienne, pour la protection des eaux de la réserve marine des Galápagos.


Première rangée, de gauche à droite: Le directeur exécutif de Sea Shepherd Steve Roest, le Président Toribiong, le Capitaine Watson, et au second rang au centre, Keane Photo: Steve RoestPremière rangée, de gauche à droite: Le directeur exécutif de Sea Shepherd Steve Roest, le Président Toribiong, le Capitaine Watson, et au second rang au centre, Keane
Photo: Steve Roest

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact