Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Samedi, 16 Juillet 2011 00:10

Les tueurs de thons retardent le lancement par Sea Shepherd de l’Opération Ferocious Isles

If it’s not something, it’s something else!” ~ Gilda Radner, alias "Roseanne Roseannadanna"

The Brigitte Bardot in Lerwick HarbourThe Brigitte Bardot in Lerwick Harbour

Les campagnes de Sea Shepherd Conservation Society sont souvent riches en imprévus, et nous devons toujours être prêts à affronter des obstacles, des embûches, des embuscades et des coups bas. Alors que le bateau de Sea Shepherd, le Steve Irwin, était sur le point de quitter Lerwick, dans les îles Shetland, pour lancer l’Opération "Ferocious Isles" (Îles Féroces) contre le massacre illégal des globicéphales, deux auxiliaires de justice d’Aberdeen sont arrivés. Ils ont notifié à Sea Shepherd un ordre d’immobilisation parce que Fish & Fish, une compagnie de pêche maltaise, a porté plainte devant un tribunal britannique en alléguant que Sea Shepherd avait détérioré un bien dont elle revendique la propriété.

Fish & Fish fait spécifiquement référence à des dégâts qui auraient été causés par Sea Shepherd à un engin de pêche au thon rouge en Méditerranée en 2010.

Nous ne sommes pas particulièrement inquiets de ce procès car nous n’effectuons nos actions contre les activités illégales de pêche qu’après avoir obtenu assez d’éléments pour pouvoir prouver que notre cible agit dans l’illégalité, nous pensons disposer de ces éléments à charge contre Fish & Fish et nous nous défendrons sur cette base. N’oublions pas, cependant, qu’une action en justice peut être entamée pour plusieurs raisons. Il se peut que ce soit pour obtenir une réparation financière, ou simplement parce que Sea Shepherd a remporté un certain succès en dévoilant la façon dont ils profitent illégalement de l'extermination des thons rouges, et parce que nous voulons interférer avec leurs activités. Quoi qu’il en soit, Sea Shepherd ne doute pas d’avoir une défense solide dans cette affaire.

En attendant, un mandat d’immobilisation du bateau a été commodément signifié à 16h30, juste avant le départ vers les îles Féroé pour aller protéger les globicéphales contre leur massacre par les féringiens.

Sea Shepherd est en mesure d’y envoyer comme prévu le Brigitte Bardot, mais le Steve Irwin restera immobilisé jusqu’à ce que nous puissions déposer une caution, ce sur quoi notre service juridique travaille en ce moment.

Dans toute campagne, Sea Shepherd doit rester souple et prête à faire face à l’imprévu. Cette attaque par voie judiciaire de la part de l’industrie de la pêche au thon va nous retarder, mais elle ne nous dissuadera certainement pas et elle ne nous empêchera pas de défendre les cétacés cet été.

L' Opération Ferocious Isles commencera comme prévu avec le départ du Brigitte Bardot de Lerwick (îles Shetland écossaises) le 16 juillet.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact