Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Mercredi, 20 Juillet 2011 13:13

Deux ressortissants des îles Féroé rejoignent Sea Shepherd à Torshavn Harbour

Hall et Hammarstedt de Sea Shepherd rejoints par Kamarinum et Bogason, membres Féroïens –photo : Simon AgerHall et Hammarstedt de Sea Shepherd rejoints par Kamarinum et Bogason, membres Féroïens –photo : Simon Ager

Dans l'après-midi du 19 juillet, le navire de Sea Shepherd, le Brigitte Bardot, fait son entrée à Torshavn Harbour dans les îles Féroé pour accueillir deux membres d'équipage des îles Féroé, à l’occasion de leur campagne de défense des globicéphales "Opération Iles Féroces". Magnus Hjaltalin A. Kamarinum, 21 ans, de Torshavn, et Hilmar Reinert Bogason, 21 ans, de Skala, ont rejoint Sea Shepherd en tant que nouveaux membres d'équipage sur le Brigitte Bardot.

Le navire a amarré à Vestara Vag, où environ 200 habitants des îles s'étaient alignés le long du quai pour assister à son arrivée. Sous le commandement du capitaine Fraser Hall du Canada, le Brigitte Bardot a passé les contrôles de douanes et d'immigration à Torshavn sans incident.

La plupart des habitants étaient simplement curieux de la présence de Sea Shepherd, à l'exception de Marnar Andreasen, contremaître du district de Torshavn pour l’abattage des baleines, qui a approché le navire en arborant son traditionnel "couteau de mise à mort", le couteau utilisé pour sectionner la moelle épinière des cétacés qu'ils font s'échouer. Agitant son couteau face à l'équipage de Sea Shepherd, Andreasen lui a conseillé de ne pas se mettre "entre lui et ses baleines". Sans se décourager, l'équipage du Brigitte Bardot est resté presque 24 heures, faisant visiter le navire à la population locale.

Un Féroïen affiche son "couteau de mise à mort" utilisé pour abattre les globicéphales Un Féroïen affiche son "couteau de mise à mort" utilisé pour abattre les globicéphales

Dans la matinée du 20 juillet, plusieurs habitants de Torshavn ont mis en place un stand à côté du Brigitte Bardot pour servir de la viande de globicéphale aux passants. Cette viande a un taux tellement élevé de métaux lourds que Pal Wiehe, conseillère en santé des îles Féroé, a recommandé que la population n’en consomme pas du tout. De la viande de globicéphale a été offerte aux membres d’équipage de Sea Shepherd qui, sans surprise, ont tous refusé. "Se voir offrir de la viande de globicéphale, c'est comme se voir offrir des cigarettes à une convention anti-tabac. Non seulement c’est ironique, mais en plus c’est mortel", a déclaré le premier officier suédois Peter Hammarstedt.

"Je tolérais la tradition, mais c’est allé trop loin. Trop de baleines sont tuées et les méthodes d'abattage sont inhumaines", a déclaré Kamarinum.

"Quelqu'un doit être le premier à s'opposer à cette tradition. Espérons que d'autres Féroïens suivront notre exemple", a déclaré Bogason, incertain du genre d'accueil que lui réserve la population locale quand il aura quitté le navire.

Kamarinum et Bogason représentent une population croissante de Féroïens qui s'opposent à la chasse à la baleine, mais qui ont trop peur d'exprimer leurs opinions antipatriotiques en public.

"Kamarinum et Bogason sont des héros qui nous donnent l'espoir que nous pouvons arrêter le massacre des globicéphales dans les îles Féroé. Parmi la nouvelle génération des îles, certains voient cette pratique pour ce qu'elle est - un massacre barbare de cétacés qui n'a pas sa place au 21e siècle", a déclaré le capitaine Hall du Canada.

À midi le 20 juillet, le Brigitte Bardot a commencé ses patrouilles planifiées de la région la plus méridionale des îles Féroé à la recherche de globicéphales.

SIGNALER UN GRIND

Pour signaler un appel au grind : +45 36 96 08 85

Pour envoyer des photos ou des actualités non urgentes par e-mail:
inform-us@seashepherd.org

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact