Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Jeudi, 10 Novembre 2011 22:10

Tentative d'enlèvement à Taiji

Récit de Rosie Kunneke, directrice de campagne à Taiji

Rosie Kunneke

Le 9 novembre dernier, je me rends au centre de détention des dauphins pour surveiller l’état de Jiyu, le dauphin captif devenu dépressif et névrotique. Tard dans l’après midi, un des tueurs de dauphins habillé d’une combinaison se présente devant l’enclos de Jiyu. Mon sang ne fait qu'un tour. Cette présence ne peut signifier qu’une chose: il a pour consigne de se débarrasser de ce dauphin médiatiquement encombrant. Mais, en m’apercevant assise sur la jetée, il préfère rebrousser chemin, non sans avoir au préalable passé un coup de téléphone.

Moins d'une demi-heure plus tard, alors qu’il ne reste plus personne au centre, deux hommes se dirigent rapidement dans ma direction. Alors que je les salue, ils feignent de m'ignorer et se positionnent derrière moi. Alors qu'ils guettent les alentours, ils aperçoivent trois pêcheurs sur la jetée, en contrebas, et décident de repartir.

La nuit commençant à tomber et ne me sentant pas très rassurée par le comportement agressif de ces deux individus, je décide de quitter le centre de détention des dauphins. Alors que je me dirige vers ma voiture, j'aperçois les deux hommes suspects sortir précipitamment d'un 4x4 noir et courir dans ma direction.

Je leur fais face et leur demande ce qu’ils veulent mais tout en parlant japonais m’encerclent. Je brandis mon stylo d’une main pour bien leur faire comprendre que je ne me laisserais pas faire et appelle la police. Malgré tout, ils continuent à m’encercler pour m’empêcher d’atteindre ma voiture.

Je fais donc demi tour et cours jusqu’à l’entrée d'un hôtel. Là, un des deux hommes prend son téléphone pour composer un numéro tout en cherchant des yeux quelque chose par terre, peut-être un projectile qu’il pourrait me jeter dessus. Effrayée, je demande à la réceptionniste de l’hôtel d’appeler la police. Deux officiers de police de la préfecture de Wakayama arrivent cinq minutes plus tard.

Je les guide jusqu’au coin de la rue et leur explique ce qui s'est passé, mais les deux hommes étaient déjà repartis dans leur voiture. Je remarque alors deux membres de Save Japan Dolphins (SJD). Ils avaient vu sur mon Facebook que je comptais rester tard à la Resort Base et elles venaient pour s’assurer que tout allait bien. Quelques minutes plus tard des policiers de la sécurité arrivèrent pour m’interroger. Ceux-ci parlant anglais, je pu leur raconter toute l’histoire en détails. Visiblement préoccupés par ma mésaventure, ils me demandèrent de les suivre jusqu’au commissariat pour prendre ma déposition.

L’officier en chef chargea l’un de ses collègues de m’accompagner jusqu’à ma voiture. Sur le chemin, il me posa plusieurs questions sur la tenue vestimentaire, les cheveux, les traits du visage et la voiture de mes agresseurs. Arrivée au commissariat je fus interrogé en détails sur ce qui c’était passé. Ils m’expliquèrent que depuis qu’une émission de télévision japonaise avait relaté l’histoire de Taiji sur les chaînes nationales, les Yakusas et les Nationalistes s’étaient montrés plus présents.

Au vu du comportement de mes agresseurs, il semblait évident pour la police qu’il s’agissait d’une tentative d’enlèvement. Ils m’ont prévenu que l’endroit n’était pas aussi sûr qu’il y paraissait et que certains groupes étaient même capables de meurtre. Après avoir pris ma déposition, ils ont donné les mêmes recommandations aux filles de SJD qui m’avaient attendu dans la salle d’attente du commissariat. Les policiers semblaient visiblement préoccupés par notre sécurité et ils nous ont recommandé de ne pas nous déplacer seules une fois la nuit tombée.

Bien que cet incident ait été particulièrement effrayant et tout à fait inhabituel, même pour Taiji, la campagne des Gardiens de la Baie se poursuit, car la présence de Sea Shepherd est indispensable et permet de réduire significativement le nombre de dauphins tués. C’est notre rôle!

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact