Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Lundi, 21 Novembre 2011 17:14

Les Australiens de la côte ouest rejoignent Sea Shepherd dans son combat pour les requins!

Image © Klaus Jost – www.jostimages.comPour le moment, du moins, les requins d’Australie Occidentale (AO) peuvent souffler – grâce à un édito publié dans le Sydney Morning Herald et à une pétition en ligne initiée par Ryan Kempster et le Club de plongée NARC contre une opération de pêche sélective au requin.

Plus de 19 000 personnes avaient signé cette pétition contre la pêche sélective aux requins en AO et en faveur de mesures de surveillance non-létales de ces poissons. Résultat: Norman Moore, Ministre de la Pêche d’Australie Occidentale a annoncé que le gouvernement de son état est prêt à investir plus de 13,5 millions de dollars sur les cinq prochaines années pour contribuer à la lutte contre les attaques potentielles de requins grâce à des stratégies préventives non-létales: surveillance aérienne, messages SMS d’alerte publique, mise en place d’une unité ad hoc de marquage et de suivi des requins dans les zones concernées, financements renforcés de la recherche sur les requins en AO.

Même si le gouvernement de l’état d’Australie Occidentale ne recommande pas l’utilisation de filets pour protéger les plages, le Ministère de la Pêche va mener une évaluation de l’efficacité de cette technique, actuellement utilisée sur la côte est du pays.

Sea Shepherd condamne l’utilisation de ces filets, qui tuent indistinctement toute forme de vie marine en plus des requins: phoques, tortues, raies, dauphins, et même baleines. La majorité des requins capturés par ces filets sont interceptés lorsqu’ils s’éloignent du littoral et qu’ils tentent de gagner le large. En d’autres termes: ils ne marchent pas. Ils devraient être interdits et retirés des côtes partout dans le monde.

Les services ministériels vont également mettre en place une stratégie qui associe les populations locales et une campagne d’information sur les risques liés aux attaques de requins. Autres dispositifs de contrôles des populations de requins blancs que le gouvernement semble rejeter, toujours selon M. Moore: une vaste opération de pêche sélective; une opération d’abattage ou de relocalisation de phoques; la création de bassins au large des plages pour tenir les requins à distance et l’utilisation de lignes avec appât.

Les déclarations de M. Moore vont incontestablement dans le bon sens: celui de la protection des requins afin que les générations suivantes puissent en profiter. Les mentalités, en revanche, doivent évoluer, ce qui nécessitera encore beaucoup de travail. Pour ce faire, nous avons un besoin permanent de gens qui expliquent que les requins, en tant qu’espèce essentielle dont notre survie dépend au quotidien, ont besoin d’être protégés.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact