Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Dimanche, 18 Décembre 2011 00:15

La police japonaise s’en prend aux Gardiens de la Baie

Les Gardiens de la BaieLes Gardiens de la Baie

Vingt officiers de police de la préfecture de Wakayama ont organisé une saisie dans l’hôtel Charmant où se sont installés les Gardiens de la Baie de Sea Shepherd, à proximité de Taiji, au Japon. Brandissant un mandat, la police s’est emparée des ordinateurs, téléphones, disques durs, photos, appareils photos, ainsi que de tout ce qui leur semblait suspect.

Les policiers n’ont avancé aucune justification pour cette opération, alors que les Gardiens de la Baie ont veillé à n’enfreindre absolument aucune législation locale.

Cette opération fait suite à l’arrestation d’Erwin Vermeulen, l’un des membres de l’équipe, qui a été poursuivi pour agression sur dénonciation d’un employé du Dolphin Resort Hotel. Erwin essayait de filmer le transfert des dauphins de la mer aux enclos de l’hôtel. L’employé a accusé Erwin de l’avoir poussé. Aucun témoin n’a pu corroborer cette version des faits.

En revanche, la récente agression par un pêcheur de deux jeunes femmes, membres de l’équipe des Gardiens de la Baie, s’est soldée par un simple interrogatoire du pêcheur et sa libération, malgré l’existence d’une vidéo qui prouvait l’agression.

Scott, Melissa et Ron, Gardiens de la Baie de Sea Shepherd, ainsi qu’Heather, de l’association Save Japan Dolphins, sont actuellement en détention et toute communication avec l’extérieur leur est interdite. L’un des gardiens a réussi à envoyer un message à Sea Shepherd juste au moment où la police lançait son opération au sein de l’hôtel.

Avec cet acte de répression contre un groupe qui n’a commis aucune infraction et qui a toujours agi dans le strict respect de la législation japonaise, la police semble réduite à des opérations désespérées, trahissant sa frustration.

Sea Shepherd attend avec impatience l’annonce de la libération des Gardiens de la Baie actuellement retenus. A défaut, tout portera à croire qu’ils ont été incarcérés dans la prison de Shingu.

MISE A JOUR:

Aucun des Gardiens de la Baie n'a été arrêté au cours du raid contre leurs chambres d'hôtel mais tous les ordinateurs portables, caméras, appareils photos et téléphones portables en leur possession ont été saisis, et ce sans aucun motif valable. Les Gardiens de la Baie ont été dépouillés de tout leur matériel et n'ont donc plus aucun moyen de suivre et filmer les atrocités commises à Taiji. Cette action n'est qu'une tentative désespérée visant à museler l'information et à protéger l'horrible massacre des dauphins qui est perpétré dans la baie. Maintenant plus que jamais, les Gardiens de la Baie ont besoin de volontaires à terre pour faire face aux tueurs.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact