Sea Shepherd Newsrss_icon_20

Imprimer
Dimanche, 05 Février 2012 23:05

Portrait élogieux du Capitaine Paul Watson dans l’émission W5, sur la chaine canadienne CTV

La diffusion le 4 février dernier sur la chaine canadienne de grande audience CTV d’un portrait élogieux du Capitaine Paul Watson dans l’émission W5, a été une inattendue et agréable surprise.

Mais pourquoi est-ce aussi étonnant venant de la part d’une chaine de télévision canadienne?

Tout d’abord le programme W5 est le plus ancien magazine d’actualités d’Amérique du Nord et le troisième plus ancien programme de télévision canadienne.

Le nom fait référence aux cinq W du journalisme: Who, What, Where, When and Why (Qui, Quoi, Où, Quand, et Pourquoi). De plus l’émission est diffusée en prime time à 19h00, heure Canadienne (19:30 à Terre-Neuve) le samedi soir.

En d'autres termes, c’est le programme d'actualités le plus populaire et le plus regardé sur la plus grande chaîne canadienne.

Sachant toute l’hostilité des médias canadiens envers le capitaine Watson et Sea Shepherd Conservation Society, notamment à cause de l'opposition de longue date de Sea Shepherd au massacre des phoques au Canada, qualifié d’obscénité nationale, c’est d’autant plus étonnant de la part d’une chaine canadienne d’avoir diffusée ce programme.

L’émission, intitulée "la guerre de Watson", était essentiellement un portrait présentant le capitaine Paul Watson, fondateur et leader de Sea Shepherd Conservation Society, sous un jour positif.

En comparaison, ce genre de point de vue n’aurait jamais été toléré sur la chaine CBC (Canadian Broadcasting Corporation), que le capitaine Watson se plait à surnommer "Controlled By Canada".

Plus étonnant encore, W5 a apparemment raclé les fonds de tiroirs pour trouver deux détracteurs représentant le point de vue anti-Watson. Le premier étant l’ancien président de Greenpeace-Canada Patrick Moore, considéré par Robert Hunter, cofondateur de Greenpeace, comme un judas écologiste pour avoir marchandé l’association au profit de l’exploitation forestière et minière, l’industrie aquacole du saumon et celle du nucléaire. Pour tout militant écologiste, être critiqué par Moore est un compliment. Moore lui-même a dû admettre devant la caméra que les efforts du Capitaine Paul Watson avaient été couronnés de succès.

Le second détracteur étant l'ancien premier ministre de Terre-Neuve, Danny Williams. Celui-ci a tout simplement déclaré que Paul Watson n'était pas le bienvenu au Canada et à Terre-Neuve en le qualifiant arbitrairement de "terroriste".

Cela a beaucoup amusé le Capitaine Watson qui, en tant que citoyen canadien est parfaitement libre d'aller et venir à Terre-Neuve comme bon lui semble. "Danny Williams ferait mieux de m’arrêter si je suis un terroriste, ou alors il pourrait aussi bien se taire" a déclaré le capitaine Paul Watson.

Et quelle a été la réaction du Capitaine Paul Watson vis-à-vis de ce portrait?

“J'ai été très surpris de voir que notre lutte contre le massacre des phoques au Canada, le massacre des globicéphales aux îles Féroé, celui des dauphins au Japon, ainsi que la chasse illégale des baleines par le Japon était présentée de façon positive à la télévision canadienne. Il y a certainement eu quelques chasseurs de bébés phoques mécontents devant leur téléviseur ce soir-là, noyant leur colère dans la bière et maugréant sur moi. Mais ils ne se rendent pas compte à quel point cela peut me faire plaisir. Je ne suis pas leur ami et je ne souhaite pas le devenir. Ils le savent et je sais qu’ils savent que mon objectif final est d'éliminer leur abominable industrie. Je suis donc très heureux si l’émission à pu les énerver.”

Le Capitaine Watson maintient depuis toujours qu'il ne se soucie pas de ce que les médias disent de lui, que ce soit en positif ou en négatif. Le fait qu’une action soit couverte par les médias est en soi un point très positif. Ayant vu l’épisode de South Park, Paul le considère de façon positive car cela a permis de faire connaître le nom de Sea Shepherd à un plus grand nombre.

"Ce dont les gens se souviennent c’est que Sea Shepherd et moi étions dans South Park et que nous étions farouchement opposés à la chasse à la baleine et au massacre des dauphins", a déclaré le Capitaine Paul Watson.

Selon le Capitaine Watson, "Les gens ne se souviennent pas forcément du négatif ou du positif, Ils se souviennent simplement du nom. Toutefois, il est toujours agréable de voir un article ou une émission TV portant un regard positif sur l’association. C’est très bon pour le moral de l'équipage et je dois admettre qu'en tant que canadien, c’est plus agréable d’être considéré comme un héros que comme un abominable défenseur de phoques, baleines, dauphins et requins – ce qui est le cas dans la plupart des médias canadiens".

Le Capitaine Paul Watson tient à préciser que tous les médias canadiens ne lui ont pas toujours été hostiles, les exceptions étant City TV et… il semblerait que ce soit la seule exception en fait.

Le programme de W5 peut être vu en cliquant ici.

 


Sea Shepherd France
22 rue Boulard, 75014 PARIS

All contents copyright ©2012 Sea Shepherd Conservation Society
Hosting and other web services donated by EStreet

Accueil     |     Déclaration de Confidentialité     |     Copyright     |     Contact